Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Roy BUCHANAN - Roy Buchanan (1972)
Par MANIAC BLUES le 2 Août 2008          Consultée 1817 fois

Roy Buchanan est un guitariste de blues de grand talent. Jusqu'alors méconnu du grand public, il émerge des limbes de l'anonymat grâce au documentaire entièrement consacré à se personne, « The Best Unknown Guitarist In The World », diffusé sur une chaîne nationale en 1971. Ainsi débute la carrière d'un grand bluesman, qui sort enfin à trente-deux ans son premier album solo. Un grand bluesman certes, mais toujours resté dans l'ombre, sans véritable reconnaissance médiatique.

Il développe un style particulier entre morceaux légers proches de la country et titres plus longs et sombres aux soli de guitares tortueux, caractérisés par des cascades de notes aiguës et intenses. Les instrumentaux occupent une place de choix, ce qui permet d'apprécier pleinement la virtuosité de Roy Buchanan. Virtuosité, oui, mais pas « virtuosité spectacle » : lorsque Roy Buchanan joue, chaque note semble avoir un sens, il n'y a pas d’esbroufe technique. Il dégage une telle intensité et une telle profondeur que l'on a l'impression d'explorer les recoins les plus sombres de son âme. Authentique serait le mot le plus approprié pour décrire sa musique. Chaque morceau est imprégné de la personnalité du guitariste. Il dépasse les schémas classiques du blues pour développer son propre style.

« John's blues », blues le plus « classique » de l'album, « Pete's blue » et sa rythmique hypnotisante » et « The Messiah will come again » avec son intro sinistre et ses soli vertigineux sont les trois pièces maîtresses de cet album. Ce sont les trois piliers autour desquels fluctuent et convergent différents genres et influences, du rock'n roll à la country. Trois chefs-d'oeuvre qui font de cet album une pure merveille. Le fond noir de la pochette où se détache le profil fantomatique de Roy Buchanan illustre bien l'état d'esprit général : sinistre et sobre.

Les autres chansons de l'album allègent le tout grâce à des tempi plus rapides, des rythmes allègres, des airs de country et des soli de piano et de guitare plus légers. Seul le « Sweat Dreams » d'ouverture annonce la tonalité principale avec cet accompagnement à l'orgue qui assombrit quelque peu l'ambiance. Cet album, d'une rare qualité allie à la fois simplicité, à l'image de « Hey, good Lookin' », et complexité (« The Messiah Will come again »). Mais ici, il n'y a pas de chansons de transition : chaque titre a son importance car tout se joue sur les nuances de genre et d'atmosphère.

Cet album présageait à sa sortie une fructueuse carrière pour le guitariste. Mais s'il ne fait aucune concession artistique sur ce disque, ce ne sera pas forcément le cas durant le reste de sa carrière.

A lire aussi en BLUES par MANIAC BLUES :


DION
Tank Full Of Blues (2012)
Du blues de grande classe!




Jimmy DAWKINS
Fast Fingers (1969)
Blues torturé


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Roy Buchanan (guitare, voix sur 'the messiah will come again')
- Ned Davis (batterie)
- Dick Heintze (orgue et piano)
- Teddy Irwin (guitare rythmique)
- Chuck Tilley (chant)
- Pete Van Allen (basse)


1. Sweet Dreams
2. I Am A Lonesome Fugitive
3. Cajun
4. John's Blues
5. Haunted House
6. Pete's Blue
7. The Messiah Will Come Again
8. Hey, Goog Lookin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod