Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK BARRé  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Queens Of The Stone Age

Nick OLIVERI - Dead Planet Sonic Slow Motion Trail (2006)
Par DANTES le 9 Septembre 2008          Consultée 1712 fois

Prenez une bonne tranche de Queens of the Stone Age, mélangez-la avec un petit Turbonegro encore tout frétillant et passez-la au micro-onde pas trop longtemps (approximativement 2.24 secondes) et au thermostat maximum. Sortez le tout de la machine, saupoudrez-le de pop punk et égayez avec un emballage rose et noir susceptible de toucher n’importe quelle Gothpouffe et voilà, votre Nick Oliveri and the Mondo Generator est prêt, régalez-vous !

Enfin, petite précision avant que vous ne croquiez dans ce plat : ce genre de mélange est absolument à déconseiller à tous les amateurs de nourriture sonore raffinée (peut-être l’aurez-vous remarqué si vous avez pris le temps de lire les conseils de préparation du paragraphe précédent), amateurs de Dream Theater, de Marillion et autres mets subtils nécessitant un diplôme pour être préparés, passez votre chemin !

Le Nick Oliveri cuvée 2006 sera en revanche prêt à être dégusté par tous les amateurs de punk métallisé, spécialement ceux n’ayant pas peur des éventuels grains de folie se retrouvant plus qu’occasionnellement dans cet opus. Folie évidemment due au fait que, en plus de jouer de la basse et de chanter (hurler serait peut-être un mot mieux adapté), l’ami Nick se paye le luxe de gratter la six cordes et de composer la majorité des titres. Et oui, que vouliez-vous, que le bassiste fou viré des reines de l’âge de pierre se mette à pondre de suaves ballades folk ? Soyons sérieux…

Quoi que, si l’on y regarde bien, le troisième album du projet parallèle de l’exhibitionniste chauve reste assez varié. Certes, l’on y trouve des titres vaguement punk que Sid Vicious lui-même n’aurait même pas eu l’idée de composer («All the way down», «Basket Case» ou bien «Lie Detector» où est invectivé l’ancien ami Josh Homme) mais qui ont tout de même l’intérêt de ne pas faire de l’ombre à certains titres se révélant de petits tubes rock en puissance : le très pop et accrocheur «So High» laissant la place à un «Life of Sin» ultra catchy et à «Mental Hell», titre au riff puissant écrit originellement par Joey Ramone.

Mais l’album ne saurait se limiter à une simple alternance entre morceaux réussis et d’autres plus anecdotiques, notons par exemple la présence d’éléments exotiques brisant la linéarité du disque comme l’étrange et mélancolique ballade acoustique «Take me Away» qui aurait largement pu figurer sur Songs for the Deaf tant elle se rapproche du style classique des Queens ou bien le 14ème morceau, ghost-track inattendue proposant un détonnant mélange entre rock sudiste, punk et country.

Ouvertement rock et franchement barré, ce premier disque solo de Nick Oliveri et de ses Mondo Generator n’est peut-être pas l’œuvre éternelle qui permettra au bassiste de faire flotter autour de son nom une immortelle aura de religieuse révérence, mais a le mérite de suffisamment capter l’attention de l’auditeur pour lui donner envie de goûter à une éventuelle prochaine livraison qui, soit dite en passant, n’est toujours pas annoncée à l’heure où sont écrites ces lignes).

A lire aussi en PUNK-ROCK :


Billy IDOL
Billy Idol (1982)
La revanche d'un punk blond




The VIRGINMARYS
Divides (2016)
Ils sont là pour durer.


Marquez et partagez





 
   DANTES

 
  N/A



- Nick Oliveri (chant, guitare, basse, batterie)
- Marc Diamond. (guitare)
- Ben Perrier. (guitare)
- Dave Catching. (guitare)
- Eric Meade. (guitare)
- Mathias Scheeberger. (guitare, piano)
- Molly Mac Guire. (piano)
- Ben Thomas. (batterie)
- Hoss. (batterie)
- Alfredo Hernandez. (batterie)
- Blag Dahlia. (chœurs)
- April Dion. (chœurs)


1. Like A Bomb.
2. All The Way Down.
3. Sonic Slow Motion Trails.
4. Basket Case.
5. Lie Detector.
6. So High.
7. Life Of Sin.
8. Mental Hell.
9. She Only Owns You.
10. Take Me Amay.
11. I Never Sleep.
12. All System Go.
13. Paper Thin.
14. (ghost Track.)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod