Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Canned Heat

John Lee HOOKER - It Serves You Right To Suffer (1966)
Par MANIAC BLUES le 22 Janvier 2009          Consultée 3180 fois

En 1966, John Lee Hooker est sans doute plus connu en Angleterre qu'aux Etats-Unis. La popularité des groupes anglais de rhythm'n'blues comme les Animals ou les Yardbirds profite à John Lee Hooker qui surfe avec succès sur la vague du Blues revival. Les années soixante sont en effet une décennie très riche pour le blues et particulièrement pour John Lee Hooker qui grave année après année album sur album dont le chef d'œuvre It Serves you right to suffer.

It Serves you right to suffer est un album particulier. « Shake it Baby » donne le ton avec son rythme lancinant et obsédant et ses paroles minimalistes : John Lee Hooker scande comme une incantation mystique "One more... and one more...". Le tout donne un effet d'hypnose saisissant qui atteint son paroxysme avec ce fameux hurlement (et quel hurlement!) poussé par un John Lee Hooker déchainé. Il se montre également très en verve le fascinant « You're Wrong ». L'interprétation de John Lee Hooker, parfaitement à l'aise, rend ces compositions pénétrantes et intenses.

« Country Boy », évoquant la parabole du fils prodigue se distingue par son chant doux, sa rythmique plus posée et son tempo lent. Dans le même registre, le sombre et dépouillé « It Serves You Right To Suffer » clôt l’album de la plus poignante des manières. La variété des paroles et des atmosphères contribuent à l’excellence de ce disque. Avec le pensif « Decoration Day » (ancien nom de Memorial Day), John Lee Hooker revisite le thème du jour de mémoire observé en 1868 par les vétérans de la guerre de Sécession. L’austérité de ce morceau contraste avec le tempo allègre du célèbre « Bottle Up And Go ». Cette chanson est un véritable classique de John Lee Hooker au même titre que « Sugar Mama » et « Money », composé par Berry Gordy et soutenu ici par une section de cuivre enthousiasmante. Tout au long de sa carrière, John Lee Hooker a très souvent réenregistré ces "standards". Il a par exemple gravé une dernière fois « Bottle Up And Go » en 1992 sur l’album Boom Boom.

It Serves you right to suffer est une véritable réussite. John Lee Hooker toujours aussi grandiose, s'est entouré de musiciens talentueux : discrète mais dynamique, la section rythmique accompagne à merveille John Lee Hooker qui était en effet réputé pour être très dur à suivre. Cet album, sombre, mystérieux parfois plein d'entrain recèle bien des richesses. Court et varié, It Serves You Right To Suffer fait partie des classiques indémodables du blues.

A lire aussi en BLUES par MANIAC BLUES :


MAGIC SLIM
Raising The Bar (2010)
Magic Slim place la barre très haute




Albert KING & S.R. VAUGHAN
In Session (1983)
Une rencontre au sommet!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- John Lee Hooker (chant, guitare)
- David 'panama' Francis (batterie)
- Milt Hinton (basse)
- Joseph Barry Galbraith (guitare)
- William Wells (trombone)


1. Shake It Baby
2. Country Boy
3. Bottle Up And Go
4. You’re Wrong
5. Sugar Mama
6. Decoration Day
7. Money
8. It Serves You Right To Suffer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod