Recherche avancée       Liste groupes



      
IDM  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Syl Kougaï, Klaus Kinski
 

 Site Officiel (341)

2METHYLBULBE1OL - Quelques SiÈcles D'insomnie (2009)
Par SASKATCHEWAN le 19 Novembre 2009          Consultée 1751 fois

Ce n’est pas un hasard si, pour lutter contre la prostitution, on a interdit le racolage. Le commerce aime à mettre en valeur ses objets, par des techniques plus ou moins subtiles. L’empêcher de faire cela, c’est le saisir au cou et commencer l’étranglement. Ainsi, dans le domaine de l’industrie musicale, en plus d’un surplus d’originalité et de qualité, les plus petits poissons doivent faire montre d’un certain souci esthétique dans la présentation de leur disque. Ce n’est pas honteux, c’est nécessaire. Seul un cacique bien établi peut se permettre d’orner ses CD d’un simple autocollant figurant un bélier en train de mâcher son herbe (cf. The TUSS).

La pochette de ce Quelques Siècles d’Insomnie est donc magnifique, ce qui flatte mon côté matérialiste et collectionneur, et les titres sont en français, ce qui flatte mon côté chauvin qui grommelle dès qu’il croise un camping-car immatriculé en Allemagne. 2METHYLBULBE1OL est un jeune plein d’avenir. Même le pseudo improbable, qui pourrait apparaître comme un défaut à première vue, est tellement improbable qu’il en devient interpelant.

Puis, intervient le moment capital. Au-delà de la fioriture, 2METHYLBULBE1OL sait produire de la bonne musique électronique. La bonne musique électronique, ce n’est pas une question de genre, c’est une question d’appât de l’ouïe. L’appât de l’ouïe, c’est ce petit sentiment magique qui fait dresser l’oreille sur une production, et pas sur une autre. Quelques Siècles d’Insomnie possède l’appât de l’ouïe, tant pis pour la concurrence. Cet EP déjà bien gâté par les apparences peut se vanter de proposer par-dessus le marché des sonorités industrielles originales, alliées à un certain sentiment de mélancolie, dont on peine vraiment à savoir d’où il vient. On n’imagine pas la tristesse ou le regret émaner d’un haut-fourneau ou d’un réseau d’engrenages alambiqué. Et pourtant ! D’ailleurs, « industrielle » est un terme un peu impropre pour décrire la musique de 2METHYLBULBE1OL : sa musique n’est pas martiale, peu répétitive et très rarement agressive (bon d’accord, il y a « Vagues Souvenirs »). Il vaudrait mieux dire « mécanique », dans le sens où la musique du Dijonnais évoque plus la boîte à musique que le marteau-pilon, le XVIIe siècle plus que le XIXe, sans vapeur ni pétrole ajoutés.

Quelques Siècles d’Insomnie change de l’atmosphère acide environnante, et ça fait (parfois) du bien. Dans la lignée d’un SYL KOUGAÏ ou d’un Frank RIGGIO, autres jeunes pousses françaises, 2METHYLBULBE1OL revendique ses affinités anglo-saxonnes, mais s’en démarque judicieusement. Et quand en plus l’EP bénéficie d’une véritable cohérence, d’une vraie et pertinente recherche sur l’atmosphère, sur le ressenti, je dis : « Oui ! ».

Que manque-t-il à Quelques Siècles d’Insomnie ? Un titre un peu plus renversant sans doute, pour transformer le match gagné aux points en une victoire par K.O. sur un auditeur qui n’en demandait pas tant. Reste que cet EP autoproduit surpasse facilement la grande majorité des sorties IDM de cette année : pan sur le bec de l’ornithorynque !

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


SYL KOUGAï
Green Live Tracks (2006)
Artiste confidentiel, talent exponentiel




DAF
Alles Ist Gut (1981)
Tout est bon

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- 2methylbulbe1ol (tout)


1. Sans Échafaud
2. Nocturne
3. Neuf Clous
4. Vagues Souvenirs
5. Un Dernier Café



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod