Recherche avancée       Liste groupes



      
DRUM N\'BASS/JAZZ  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Syl Kougaï, Frank Riggio
 

 Site Officiel (549)
 Guide Jazz (189)

Amon TOBIN - Bricolage (1997)
Par SASKATCHEWAN le 29 Août 2008          Consultée 3038 fois

Déjà responsable de quelque méfaits sous le pseudo de CUJO, Amon TOBIN tombe le masque en 1996 et reprend son vrai nom (fait rare en électro) avant de rejoindre le label Ninja Tune. Un an plus tard, l’anglo-brésilien achève son deuxième album, Bricolage, mix de jazz et de drum n’bass.

Bricolage est certainement l’album le moins accessible d’Amon TOBIN, celui qui sonne le moins « électronique », les samples de Jazz sont omniprésents, les parties rythmiques sont moins évidentes, les morceaux sont globalement plus calmes, plus éthérés… Sur la plupart des titres, la contrebasse joue un rôle majeur, souvent appuyée par une batterie Jazz et des samples de cuivres distordus. Au fil des écoutes, le caractère « cinématographique » de la musique d’Amon TOBIN se fait de plus en plus évident : les images se bousculent, fragments d’un film qui n’existe que par l’action des souvenirs ou de l’imagination. Cependant, le pouvoir évocateur n’est pas la seule force de Bricolage, les quatorze morceaux existent d’abord par eux-mêmes, avec en chacun une richesse sonore que l’on prend plaisir à décortiquer, même après la trentième écoute.

Cette richesse sonore, révélatrice d’un art du sampling novateur, fait le lien entre deux époques, entre une musique électronique moderne et un jazz dépoussiéré, accéléré, distordu, copié, collé, digéré. Savoir ce qui est à l’état brut, ce qui a été retouché et de qui provient quel sample est un tâche impossible : Bricolage est une création au même titre qu’une composition « normale ». Parfois, un morceau se pare d’un son très 50s’ (« Stoney Street », « The Nasty»), sans oublier les quelques influences brésiliennes, type bande son du Carnaval de Rio hâchée et accélérée, sur « Chomp Samba » ou sur « One Day In My Garden ».

Le côté Drum n’Bass de Bricolage s’avère beaucoup moins développé que celui des deux albums suivants. La première partie de l’album, assez calme, est traversée par un éclair percussif sur « Creatures » et « Chomp Samba », avant de retrouver son rythme tranquille. Dommage, le son jungle de « Creatures », souligné par un sample de contrebasse accéléré jusqu’à l’excès, rompait efficacement avec la monotonie de « Yasawas ». Le coup de baguette (la boîte à rythme ?) reprend quand même ses droits à partir de « Bitter & Twisted », transition encore modérément rythmée par rapport aux déchaînements frénétiques présents sur « One Day In My Garden » et « Dream Sequence ». L’album s’achève sur « One Small Step », aux percussions hésitantes et sur « Mission », à la fois tribal et onirique.

Bricolage est un album réussi, étonnant de maturité et de maîtrise. Tout proche de l’exception, il ne doit son statut de laisser pour compte de la discographie d’Amon TOBIN qu’à trois successeurs proches de la perfection et à un côté rébarbatif lors des premières écoutes.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


SYL KOUGAï
Metaswing (2010)
Disque déroutant

(+ 1 kro-express)



CEEPHAX ACID CREW
United Acid Emirates (2010)
Meilleur album depuis la Bible


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Amon Tobin (tout)


1. Stoney Street
2. Easy Muffin
3. Yasawas
4. Creatures
5. Chomp Samba
6. The New York Editor
7. Defocus
8. The Nasty
9. Bitter & Twisted
10. Wires & Snakes
11. One Day In My Garden
12. Dream Sequence
13. One Small Step
14. Mission



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod