Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2003 6
2007 8
2009 9
2005 7
 

- Membre : Arve Henriksen

SUPERSILENT - 9 (2009)
Par ONCLE VIANDE le 20 Mars 2010          Consultée 1263 fois

Il devient difficile de parler de SUPERSILENT sans sombrer dans la redite. Ses disques se ressemblent tout en étant différents et cette nouvelle livraison n’échappe pas à la règle. Difficile aussi d’intéresser le néophyte avec un album qui, plus que jamais, s’adresse à un public convaincu. Afin que cette chronique ne reste pas totalement inutile et avant qu’elle ne finisse dans le top 50 des moins lues de Forces Parallèles, j’invite les amateurs de musiques planantes et oniriques à découvrir d’urgence Supersilent 6.

Ce qui ne change pas dans l’œuvre des Norvégiens, c’est qu’on peut associer un mot à chacun de leurs albums. Ce volume 9 est « aquatique ». Avec le départ du percussionniste Jarle Vespestad, c’est le muscle du groupe qui disparaît. Le trio a profité de ce départ pour épurer sa musique. L’album est uniquement réalisé avec des orgues Hammond. Le vibrato et la distorsion transforment complètement l’instrument et permettent d’obtenir une infinité de textures. Créer une multitude de nuances à partir d’un matériau unique... la démarche n’est pas nouvelle mais les résultats n’en demeurent pas moins fascinants.

9 n’est pas une « étude » comme les affectionne la musique savante, mais tente simplement d’arracher des moments de beauté à une expérience. Finis les crescendos insoutenables, les irruptions de lave ou les averses de parpaings. 9 est une liturgie aquatique qui s’affirme comme le plus ambient de leurs travaux, dernière étape avant le silence complet (Supersilent 10 ?).

Cette musique parvient une nouvelle fois à être belle sans qu’on sache expliquer pourquoi. Aucun critère esthétique ne peut lui être appliqué. La musique d’AUTECHRE nous met devant ce même néant référentiel mais on sait que le microprocesseur est au cœur de sa diabolique mécanique de (dé)construction, et que derrière le chaos apparent règne un ordre mathématique. La musique de SUPERSILENT est ouverte à tous les possibles et s’en trouve être illimitée, absolument illimitée. Elle n’exprime rien, ne raconte rien, ne se réclame de rien, mais reste un formidable générateur d’images et de rêves.

Pourquoi une note aussi faible ? Parce que je n’attends pas de ce groupe seulement une démarche mais aussi du plaisir, et au regard des enregistrements précédents celui-ci me laisse sur ma faim. Le travail sur les sons est une fois de plus d’une intelligence renversante et confirme que ces gars sont des plasticiens de génie, mais ce qui m’a le plus séduit dans le groupe du grand nord, c’est l’utilisation proprement révolutionnaire qu’il a faite des impactes, des chocs, des heurts… tout ce qui a précisément disparu sur ce volume.

Une réécoute récente de 8 m’a complètement enthousiasmé. Attribuer une note à cet enregistrement hors norme avec si peu de recul n’a pas beaucoup de sens. 2/5 aujourd’hui, peut-être 5/5 dans deux ans, débrouillez-vous avec ça.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par ONCLE VIANDE :


Pierre HENRY
Fragments Pour Artaud / Entite / Prisme (2002)
Voyage antique et sculptures industrielles




ART ZOYD
Symphonie Pour Le Jour Ou Bruleront Les Cites (1976)
Rock de chambre


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Arve Henriksen (orgue hammond)
- Helge Sten (orgue hammond)
- Ståle Storløkken (orgue hammond)


1. 9.1
2. 9.2
3. 9.3
4. 9.4



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod