Recherche avancée       Liste groupes



      
DUBSTEP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


2010 Shaved Ep
 

 Pour Voir Les Vidéos Sur Le Site De Warp (512)

BABE RAINBOW - Shaved Ep (2010)
Par MONSIEUR N le 16 Juin 2010          Consultée 1385 fois

Aujourd’hui sur Forces Parallèles, un artiste signé chez WARP. Et ce n’est pas Aphex TWIN ni AUTECHRE non non non !!! Ce n’est même pas la deuxième division du label (il n’y aura pas de noms). Car BABE RAINBOW ou plutôt Cameron REED n’en est seulement qu’à son premier album, qui n’en est pas un, puisqu’il s’agit d’un EP. Ce n’est pas sale.

On met son masque à gaz et ses palmes, plongée dans un environnement mécanique et urbain dès l’intro « Pop Common », lugubre au possible. La suite sera du même acabit. Machines de Géo Trouvetou en pleine déroute, grosses basses à faire vibrer une nonne frigide, rythmiques hip hop, tous les ingrédients d’un bon dubstep gras et rond.

Dub quoi ? Dubstep banane. Attention, rien à voir avec du dub de Mongolie. Il s’agit d’une sorte de mix entre electro, hip hop, dub, ambient, le plus souvent instrumental, comme c’est le cas pour ce sept titres de 28 minutes et 19 s.

Cameron REED saupoudre son dubstep d’une grosse dose de mysticisme au choix trippant ou risible, selon le bon vouloir de l’auditeur (« m’immerge ou m’immerge pas ??? »). On peut dire en toute neutralité que le moine du clip de « Celebrate » fout quand même bien les chocottes (et je n’évoque pas que ses yeux bridés). Le sentiment est plus subtil pour les deux apprentis prêtresses à ses côtés. A-t-on peur pour elles (je rappelle que le moine a les yeux bridés), ou bien pour nous ? Sont-ce ces succubes qui chantent des mantras invoquant le cornu sur « Care » ?

Ce coït du dubstep et de la noirceur renvoie aux productions du label de brooklyn Wordsound (Spectre, Sensationnal), sentant les doigts de pieds moisis et l’huile (sainte, ésotérisme oblige), en un peu moins cramée ceci dit. « Combed » et sa mélodie toute en gouttelettes rafraîchissantes suivie des couinements de machines a priori peu belliqueuses (d’où le Géo Trouvetou du deuxième paragraphe) soulage enfin, en troisième position, car elle apporte un coin de ciel bleu, comme dans la pub d’EDF. Seulement un répit, car les spectres de « Care » ne tardent pas à rôder et à plomber l’ambiance derechef.

Si j’évoquais plus haut l’aspect vidéo de l’œuvre, c’est que 5/7 des titres (donc cinq, ouais…) ont déjà eu droit à leur clip (www.warp.net). Nul doute que le reste de l’EP y passera aussi. Nul doute aussi qu’un jour ce disque sortira sous forme CD avec les sept clips inclus, j’en mets mon tourne-disque à brûler.

En tout cas, pour l’instant, ce n’est qu’en 33t (mp3 offerts sur bleep.com !) que vous pourrez vous procurer ce 291ème disque estampillé Warp. Dépêchez-vous avant que ce ne soit sold out…

A lire aussi en DIVERS par MONSIEUR N :


SHELLAC
Terraform (1998)
Ou comment foutre en l'air un album




PANTHA DU PRINCE
Black Noise (2010)
Deep house ciselée


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Cameron Reed (tout)


1. Popcommon
2. Screwby
3. Combed
4. Care
5. Tummy Sticks
6. Celebrate
7. Shaved



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod