Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO-INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hocico, Wumpscut, Funker Vogt

SUICIDE COMMANDO - Implements Of Hell (2010)
Par STREETCLEANER le 25 Juin 2010          Consultée 1191 fois

En cette année 2010 attendait-on vraiment encore quelque chose d'intéressant de la part de Johan Van Roy ? Ce syndrome de quasi-indifférence est d'ailleurs partagé à l'égard de Rudy Ratzinger, le tenancier de la boutique d'à côté (:WUMPSCUT:). Ces deux gars partagent le même problème depuis un bon bout de temps: ils sont rincés, artistiquement épuisés, ils tournent en rond sans avoir la capacité de se remettre en question. Mais je ne crois pas que ce soit une quelconque facilité qui en soit la cause. Ce n'est pas de fainéantise dont il est question. Je pense qu'ils essayent vraiment de donner tout ce qu'ils peuvent. Mais ce qu'ils peuvent n'est pas grand-chose, n'est plus grand-chose. Et c'est sans doute ce qu'il peut y avoir de pire: quand il n'y a plus rien à extraire, artistiquement parlant, d'une personne.

Le précédent album du sieur Van Roy, Blind, Torture and Kill, était clairement décevant et s'inscrivait dans une pente, une courbe largement descendante de créativité. Ce précédent Blind, Torture and Kill accentuait même nettement la chute. Sur Implements of Hell le Belge tente de reprendre la main. Mouais...

Bon... On discernera une tentative d'appropriation d'éléments type techno hardcore sur les débuts de "The Pleasures of Sin". Ce titre est bien énergique certes, mais il n'y a toutefois rien de vraiment inoubliable dans cette composition plutôt de facture basique. Simple et percutante, mais qui tourne un peu à vide et sent le déjà entendu. On ne sera pas rassuré sur "The Dying Breed" à la mélodie bateau ; ou encore quand Van Roy essaye de se réapproprier ses anciens travaux, l'inspiration en moins ("Die Motherfucker, Die", "The Perils Of Indifference"). Ca ressemble à du bon SUICIDE COMMANDO des temps anciens mais, si on y réfléchit bien, Van Roy ne fait que nous refiler des plats réchauffés. Ainsi, "Die Motherfucker, Die" est un titre sympathique, sans plus. Mais sur un album globalement médiocre il pourrait presque ressortir comme étant un bon, voire très bon, morceau. Sur "Death Cures All Pain" on se dit que si on devait trouver ce titre bon c'est qu'on serait tombé bien bas question exigence. Il en est de même avec "God Is In The Rain", qui nous fait trop penser à du Wumpscut, version alimentaire. Il faudra attendre "Come Down With Me" pour que l'oreille soit un peu attirée par l'introduction de choeurs dans un titre toutefois pas marquant non plus pour deux sous. En revanche, le répétitif "Severed Head" pourra favorablement interpeller l'auditeur. Tout comme "Until We Die", encore un titre qui lorgne du côté de chez Wumpscut. Mais pris dans son ensemble, ce Implements of Hell est un skeud bien quelconque d'electro-indus/dark. On n'en retient franchement pas grand-chose, le disque tourne sans qu'on trouve quelque chose de suffisamment consistant pour s'y raccrocher. Les titres défilent, et disons-le clairement, on s'emmerde...

Finalement, le pire dans tout ça c'est qu'on en vient à se dire que le facile Blind, Torture and Kill était pas si mauvais que cela en comparaison. Même si ce dernier était bien décevant, on tenait quelques compositions mémorisables et moins ennuyeuses. Avec Implements of Hell, ne doutons pas que Van Roy ait (encore) trouvé son propre enfer, celui de la médiocrité artistique, celui de l'inspiration envolée. La pire malédiction pour un artiste. Dieu aurait-il définitivement éloigné l'arbre de la création féconde du jardin de Johan Van Roy ? Je ne sais pas. Mais en tout cas le châtiment n'en finit pas de perdurer...

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par STREETCLEANER :


MONOLAKE
Momentum (2003)
Voyage spatial, technologique, futuriste et dark

(+ 2 kros-express)



ECHOSPACE
Liumin (2010)
Tokyo by night...


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Johan Van Roy (tout)


1. Intro
2. The Pleasures Of Sin
3. The Dying Breed
4. Die Motherfucker, Die
5. Death Cures All Pain
6. God Is In The Rain
7. Hate Me (retaliate V1.0)
8. Come Down With Me
9. Severed Head
10. The Perils Of Indifference
11. Until We Die (album Edit)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod