Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Guide Jazz (108)

Kenny BURRELL - Be Yourself : Live At Dizzy's Club Coca Cola (2010)
Par MANIAC BLUES le 1er Décembre 2010          Consultée 832 fois

Be Yourself est un miracle. Le miracle de pouvoir écouter en 2010 du jazz dans une forme encore authentique. Le miracle de pouvoir entendre Kenny Burrell qui, à près de quatre-vint ans, fait figure de survivant de l' âge d'or du jazz. Il est en effet assez exceptionnel qu'une des plus grandes références de la guitare jazz soit encore au sommet de son art après soixante ans de carrière. Depuis les années cinquante, Kenny Burrell a côtoyé les plus grands, accompagnant les figures majeures du jazz des années soixante comme Jimmy Smith, John Coltrane ou encore Stanley Turrentine.

Pendant plus d'un demi-siècle, son jeu sobre qui ne se complaît dans aucune virtuosité superflue a fait école. De sa riche carrière solo, on ne retient souvent qu'un album : Midnight Blue qui contient le magnifique standard « Chitlins Con Carne », sans doute sa composition la plus connue. Ces dernières années, Kenny Burrell n'a guère sorti que des albums live. C'est de toute façon sur scène plus qu'en studio qu'il exprime le mieux son art. Il peut alors interpréter sans complexe de grands standards et improviser en toute liberté avec son groupe. Sur Be Yourself, Kenny Burrell est en entente parfaite avec son band. Loin de s'approprier la vedette, le guitariste laisse pleinement s'exprimer ses collègues qui se lâchent dans des improvisations délicieuses.

Les premières mesures de « Tin Tin Deo » sont savoureuses : le toucher délicat de Kenny Burrell qui se mêle peu à peu au saxophone ténor de Tivon Pennicott rappellent les sessions de Back At The Chicken Shack avec Jimmy Smith. Comme dans toute jam session, les musiciens improvisent chacun leur tour; quand ce n' est pas Benny Green au piano, c'est Clayton Cameron qui apporte un petit grain de folie et réchauffe l'atmosphère avec des soli de batterie énergiques.

Le groupe fait le boeuf sur des compositions de Kenny Burrell ou des standards que l'on redécouvre avec un plaisir non dissimulé. L’interprétation de « Blues Bossa », faite de subtiles nuances, est un pur régal : les musiciens n'y vont pas avec de gros sabots mais avec une adresse et une souplesse félines. Le doigté de Burrell se joint à la chaleur du sax et à la vitalité du piano. Le groupe s'appuie également sur le savoir-faire du contrebassiste Peter Washington qui a l'occasion de se mettre en valeur sur « Bass Face ».

Ce live est d'une grande variété, tantôt intimiste avec « Be Yourself » qui permet d'apprécier pleinement toute la maestria de Burrell, parfois endiablé sur « Bag's Groove » qui chauffe la salle à blanc. La qualité de ce concert est d'un très haut standing. Kenny Burrell s'est entouré de jeunes loups qui ont la pêche et qui ne demandent qu'à profiter de son expérience. Tivon Pennicott, à la fois saxophoniste et flûtiste, n'a que vingt-quatre ans et fait partie de cette nouvelle génération très prometteuse.

Lorsque le guitariste s'attaque à « Mark I », le temps semble presque suspendu : son style incisif et précis plein de nuances variées est transcendé par des musiciens qui ne demandent qu'à se joindre à lui. Ce live nous transporte dans un autre univers plein de magie et de chaleur. On quitte alors le temps de neuf titres son petit monde froid et ennuyeux et on se laisse immerger dans l'atmosphère jazzy du Dizzy's Club où l'on écoute, fasciné par la grâce de Kenny Burrell, de formidables improvisations sur le romantique « In A sentimental Mood » ou bien « Raincheck ».

Ce live d'une qualité remarquable comblera sans aucun doute l'amateur de jazz pur et dur. En espérant que cela ne soit pas le chant du cygne de Kenny Burrell, on savoure avec délice ce concert enregistré en 2008 qui prouve que le guitariste, à près de quatre vingt ans, a conservé toute sa souplesse et son feeling légendaire.

A lire aussi en JAZZ par MANIAC BLUES :


Robert GLASPER
Black Radio (2012)
La musique noire de demain




Kris BOWERS
Heroes+misfits (2014)
Naissance d'un héros


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Kenny Burrell (guitare)
- Tivon Pennicott (flûte, saxophone)
- Benny Green (piano)
- Peter Washington (basse)
- Clayton Cameron (batterie)


1. Spoken Introduction
2. Tin Tin Deo
3. Raincheck
4. Listen To The Dawn
5. Blue Bossa
6. Be Yourself
7. Bass Face
8. In A Sentimental Mood
9. Mark I
10. Bag's Groove



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod