Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1982 45

KINO - 45 (1982)
Par SASKATCHEWAN le 4 Mai 2011          Consultée 994 fois

Si je vous dis que KINO est une légende du rock, que ce groupe symbolise à lui seul tout un pan d’histoire, et que la mort de son leader en 1990 a entraîné un véritable deuil national improvisé, vous allez encore pester contre la brigade des stupéfiants et son laxisme. Non ! Pour une fois ce n’est pas le peyotl qui m’inspire, mais bien l’austère réalité des faits ! Tout ce que je viens de vous dire sur KINO est vrai, et cela vous paraîtrait une évidence toute naturelle si vous étiez russes (décidément, quel lectorat indigne vous faites !).

Tout commence en 1981, à Leningrad (ex/future Saint-Pétersbourg). Viktor TSOÏ, le futur leader de KINO, écume les fêtes sa guitare sous le bras, poussant la chansonnette dès que possible. C’est à l’occasion de l’une de ses nombreuses représentations confidentielles qu’il est repéré par Boris GREBENCHTCHIKOV, l’âme de la scène rock de l’époque avec son groupe AKVARIUM. Il faut bien comprendre qu’au début des années 80, le rock en Union soviétique n’a pas le droit d’exister. Tous les artistes doivent passer par la maison de disque d’Etat, qui censure inévitablement les vils avatars du capitalisme que sont le rock et la pop. Forcément, un truc interdit, les jeunes finissent par s’y intéresser et à le pratiquer assidument. On se réunit dans des appartements pour faire des concerts, on enregistre des cassettes, on parle politique, bref, des activités de salauds de jeunes tout ce qu’il y a de plus classique.

Sauf qu’un jour le couvercle de la couscoussière saute. Les nouveaux groupes surgissent d’un peu partout, et KINO devient très vite le fer de lance de ce nouveau mouvement. Le premier album du groupe, Sorok Piat, sort en 1982. TSOÏ a formé un duo avec un autre guitariste, Alekseï RYBIN, mais deux guitares sèches, c’est un peu limite pour envoyer du bois. Alors le gentil Boris et ses potes d’AKVARIUM viennent filer un coup de main pour l’enregistrement.

Le résultat final est assez déroutant. Le premier essai de KINO tient plus de Bob DYLAN que des ROLLING STONES. L’influence des bardes soviétiques est omniprésente (VERTINSKI, VYSSOTSKI, pour ne citer que les plus connus). La guitare sèche se taille la part du lion, accompagnée parfois d’une flûte ou d’une boîte à rythmes. La voix éraillée et juvénile de TSOÏ peut rebuter au premier abord ; une fois domptée, elle devient envoûtante.

La plupart des chansons se contentent d’une petite mélodie fragile, c’est à la fois leur force et leur faiblesse. Sorok Piat est un premier album typique : bancal, il contient pourtant les germes de tout ce qui fera le génie du groupe plus tard dans la décennie. Les paroles sont simples mais touchantes (« Moi drouzia », « Prosto khotchech ty znat », « Vremia iest, a dienig niet »). Les compositions hésitent sans cesse entre optimisme et mélancolie. L’optimisme, ce sont les amis, la nature ; la mélancolie c’est l’Etat, le mur invisible qui sépare les individus en Union soviétique…

Sorok Piat est encore très loin des grands albums du groupe. C’est un disque qui touche selon l’humeur et qui agace parfois. Si TSOÏ démontre déjà des talents de compositeur, il doit encore trouver sa voix (et voilà une heure de concentration qui avorte en un pauvre calembour).

A lire aussi en FOLK :


GRANT LEE BUFFALO
Fuzzy (1993)
Folk alternatif




PENTANGLE
The Pentangle (1968)
Spéciale semaine Boîte à Demandes !


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Viktor Tsoï (guitare, chant)
- Alekseï Rybin (guitare)
- Boris Grebenchtchikov (guitare)
- Mikhaïl Vassiliev (boîte à rythmes)
- Vsevolod Gakkiel (violoncelle)
- Andreï Romanov (flûte)
- Andreï Tropillo (flûte)


1. Vremia Iest, A Dieneg Niet
2. Prosto Khotchech Ty Znat
3. Aliouminievye Ogourtsy
4. Solnetchnye Dni
5. Bezdielnik
6. Bezdelnik 2
7. Elektritchka
8. Vosmiklassnitsa
9. Moi Drouzia
10. Sitar Igral
11. Dierevo
12. Kogda-to Ty Byl Bitnikom
13. Na Koukhnie
14. Ia - Asfalt



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod