Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-ROCK/ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TORTOISE - Tortoise (1994)
Par SEIJITSU le 20 Juin 2011          Consultée 833 fois

TORTOISE, groupe à part dans un genre qui est lui-même à part dans le monde du rock. A cause de la formation musicale des musiciens, principalement issus du jazz, mais surtout, et c’est justement ce qui nous intéresse ici, grâce à leur musique. Alors que les pionniers du genre ont surtout une approche jazz ou rock de leur musique, le groupe de Chicago va s’évertuer à diluer leurs interventions instrumentales dans l'utilisation des machines. Au milieu des années 1990, cela n’est pas encore courant de mélanger du rock avec les nouvelles technologies qui sont de plus en plus prisées grâce à la montée en puissance de la techno et de ses dérivés. Alors vous imaginez que le faire avec ce que l’on n’appelait pas encore le post-rock, était une première.

Le post-rock reste malgré tout une continuité du Krautrock, TORTOISE est justement le groupe qui représente le mieux l’actualisation de ce genre disparu 20 ans plus tôt, avec cette attirance pour les expérimentations électroniques et des lignes de basses que n’aurait pas renié un CAN. « Magnet Pulls Through » en est le parfait exemple tant ces nappes ambient se mélangent parfaitement avec la basse de Bundy K. Brown.

Ce premier album est cependant assez différent des deux disques suivants même s’il pose les bases de leur style. La production tout d’abord, rêche, brute, limite lo-fi par moment notamment sur les pièces instrumentales quasi-ambient (« Onions Wrapped In Rubber »). Mais ce qui étonne (ou choque) l’auditeur habitué au groupe de TNT, c’est le dépouillement de leur musique qui ne met pas encore l’accent sur des arrangements complexes et souvent audacieux. C’est principalement ce qui déçoit quand on découvre ce premier album encore loin d’être mature et qui semble composé essentiellement d’ébauches de chansons.

Mais malgré la faiblesse des arrangements, le groupe fait preuve d’idée étonnantes. Pas seulement à cause de ce mélange entre electro, ambient, jazz et rock, mais par l’utilisation d’instruments peu courant comme le vibraphone (qui sera utilisé encore une fois plus tard et deviendra même leur marque de fabrique). Et bien sûr, ces fameuses lignes de basses hypnotiques, dont la meilleure représentation est ce « Spiderwebbed ».

En définitive, un disque chaotique et brouillon, qui sert principalement d’échauffement pour les albums suivants. Mais qui reste étonnamment intriguant, prometteur, et surtout qui occupe un statut particulier dans leur discographie. On peut facilement le considérer comme mineur et amplement dépassé par ses successeurs et c'est pour cette raison que je suis sévère sur ma notation.

Les débuts de TORTOISE, à défaut d’être exceptionnels, font preuve d’une certaine originalité sur la scène post-rock de l’époque. Ce qui en fait un disque appréciable. Je dirais même qu’il garde encore toute sa fraîcheur face aux jeunes loups de la scène actuelle, ce qui est un gage de qualité.

A lire aussi en POST-ROCK par SEIJITSU :


GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR
Yanqui U.x.o. (2002)
Le meilleur album de gy!be.




SOUTHPACIFIC
Constance (2000)
Dream, repetition & noise


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



Non disponible


1. Magnet Pulls Through
2. Night Air
3. Ry Cooder
4. Onions Wrapped In Rubber
5. Tin Cans & Twine
6. Spiderwebbed
7. His Second Story Island
8. On Noble
9. Flyrod
10. Cornpone Brunch



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod