Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-POP-FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2011 21
2012 Skyfall
 

- Style : Joss Stone

ADELE - 21 (2011)
Par MARCO STIVELL le 28 Mars 2011          Consultée 2713 fois

ADELE, artiste anglaise, de son nom complet Adele Laurie Blue Adkins, née le 5 mai 1988 et ancienne étudiante en arts à la BRIT School de Londres, a connu très tôt le succès grâce à son premier album 19 en 2008. Celui-ci, d'emblée numéro un pour finir triple de disque de platine, lui a apporté la reconnaissance aussi bien sur le plan critique que financier. Il faut dire qu'il avait tout de l'album, certes peu original, mais offrant une certaine garantie parmi les innombrables oeuvres de chanteuses mélangeant pop, jazz, soul et folk. Il est difficile d'être déçu dans cette branche, mais il faut reconnaître que peu possèdent une voix comme ADELE et s'en sortent avec de tels honneurs. 21, son second nouvel album et au titre faisant lui aussi référence à l'âge de la chanteuse au moment de sa sortie, tend à prouver qu'il arrive à point pour marquer la maturité. Après tout, 21 n'est-il pas "l'âge de raison", celui de la majorité encore dans certains pays ?

"Rolling in the Deep" commence avec un accord étouffé de guitare acoustique en croche, avant de partir définitivement dans un trip soul fort maîtrisé. La voix d'ADELE survole magistralement le rythme entraînant, faisant des envolées époustouflantes au moment des refrains, et bien soutenue par des choeurs réjouissants. Ca joue bien, ça groove, bref rien à redire. "Rumour Has it" est dans la même veine, avec une batterie rétro très caractéristique de ce genre soul et fidèle aux anciens tubes du genre. "Turning Tables" et son petit piano annoncent quelque chose de plus calme. Effectivement, c'est ici une ballade, solidement imprégnée d'arrangements de cordes très a-propos. ADELE elle aussi porte la chanson très haut. "Don't you Remember", est une autre ballade cette fois folk qui démarre sous les meilleurs auspices avec un arpège lumineux. Les instruments rentrent au bout d'une minute, et si la chanson garde son esprit acoustique, la voix d'ADELE tend elle à faire ressortir le versant soul de la musique. Et elle fait là encore des merveilles... L'envolée finale est magnifique.

"Set Fire to the Rain" est introduit comme une nouvelle ballade au piano, mais le ton devient rapidement élancé avec la rythmique basse-batterie. Elle est dans la lignée des deux premières chansons de l'opus, avec les mêmes qualités (ah ces envolées...). "He Won't Go" calme un peu le jeu avec une rythmique assez métronomique bien que pas dépourvue de subtilités. Habilement dispensée sur un ensemble groovy et faussement léger, la mélodie reste l'une des plus prenantes du disque. "Take it All" marque une nouvelle pause, petite chanson au piano avec une harmonisation moderne, mais que ADELE chante telle une Nina Simone à sa plus haute émotion. Les choeurs viennent renforcer le côté soul au moment des refrains.

"I'll Be Waiting", nouveau tube très soul, agrémenté de cuivres chaleureux qui se font plus présent à l'arrivée du deuxième refrain. On regrettera à ce titre qu'ils ne soient pas plus présents dans la musique de la chanteuse. La mélodie donne irrésistiblement envie de chanter. "One and Only" reste derrière un côté soul-blues très classique, l'une des chansons les plus puissantes du disque. ADELE fait de son mieux, n'hésite pas à y mettre du caractère et l'impact est de magnitude 10 sur l'échelle de Richter. Lorsque le piano lance le développement final, la chanson s'élève haut, très haut... Ces choeurs, miam... "Lovesong" propose une nouvelle retombée plus folk, c'est du moins ce que l'on croit au début mais l'on sent qu'il va se passer quelque chose. Effectivement, une batterie légère rentre peu de temps après, et on décèle une fine nappe d'orgue Hammond ainsi qu'un accordéon. Tout est très calme et plaisant dans cette chanson dont les guitares ne sont pas sans rappeler la belle bossa-nova. "Someone Like you", qui conclut l'album, est la chanson qui a le mieux marché, à juste raison. La mélodie est prenante, les arpèges de piano sont aussi simples que beaux, et la voix, la voix, encore une fois...

ADELE, considérée comme la nouvelle Amy Winehouse, mais à la voix lorgnant plutôt vers KT Tunstall, a tenu son pari. 21 est, bien que n'étant que le deuxième album de sa carrière, son premier chef-d'oeuvre, inspiré de bout en bout (aucun titre dispensable) et qui cristallise on ne peut mieux le talent de la chanteuse. A posséder, en évidence par rapport aux autres albums de jeunes chanteuses modernes.

A lire aussi en SOUL par MARCO STIVELL :


AYO
Billie-eve (2011)
Troisième album, plus travaillé




PRINCE
Prince (1979)
En marche vers les chefs-d'oeuvre


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Adele (chant, choeurs, guitares)
- + Divers Instrumentistes


1. Rolling In The Deep
2. Rumour Has It
3. Turning Tables
4. Don't You Remember
5. Set Fire To The Rain
6. He Won't Go
7. Take It All
8. I'll Be Waiting
9. One And Only
10. Lovesong
11. Someone Like You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod