Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL/FUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2011 Yellow 6/17
2014 Wha
2018 Jump
2010 Urgency
2017 Don't You Stop Me

Nina ATTAL - Wha (2014)
Par MARCO STIVELL le 23 Septembre 2018          Consultée 503 fois

Wha n'est plus un effet de surprise, ce n'est qu'une confirmation du talent de Nina ATTAL parmi les meilleures artistes françaises de sa génération ! Guitariste soliste, compositrice de talent, chanteuse soul à l'identité forte qui ne cherche pas à copier (feue...) Aretha FRANKLIN pour la énième fois, artiste accessible qui répond elle-même sur Internet à ses fans les plus lointains, beauté indéniable qui garde moins du type bomba latina que celui (bien meilleur) de l'espagnol le plus mignon, bête de scène, pleine d'énergie, Nina ATTAL est à la soul et au funk, en termes de création et de popularité, le souffle rafraîchissant qui manque cruellement au rock.

Dès "Ain't Gone", le riff de guitare, les choeurs, l'orgue Hammond sifflant, la basse très en avant, les cuivres forts qui rentrent au moment du pont et bien sûr le timbre clair de la demoiselle, tous les éléments sont réunis pour nous faire passer un bon moment, équivalent à Yellow 6/17 (l'album précédent d'ATTAL), avec une production peut-être encore meilleure. Ce titre est, dans tous les cas, parfait pour démarrer l'ensemble, tout en progression.

Les cuivres attaquent plus sec sur d'autres, comme "Put Them in Hell", funky et ensoleillé, le refrain surtout, ou "People" à la tonalité légèrement plus bluesy, qui repose sur de belles montées. Ces titres sont tous efficaces, et puis ça joue, y compris sur le slow "Good Guy", sensuel au possible. Tandis que Nina ATTAL se dédouble en réalisant ses propres choeurs – quelle splendeur ! - les claviers montrent combien il s'agit d'un vrai "band", un vrai groupe, pas de simples accompagnateurs.

Mention spéciale aux quatre claviéristes donc, à la batterie de Khari Parker et de l'invité de marque Steve Jordan qui joue sur les deux premiers titres (finesse palpable en introduction de "Stop the Race"), à la basse de Jerry Barnes, autre musicien réputé qui conduit gaiement la jam instrumentale placée avant la fin du disque... En comparaison, les cuivres forment un bel ensemble mais trop limité, hélas, à soutenir l'arrangement et sans liberté réelle, même si le trombone s'en réserve un peu pour cette même jam, relativement courte.

Nina ATTAL elle-même ne fait pas trop de folies à la guitare, à peine une empreinte jolie sur "People", et néanmoins de très bons riffs groovy le reste du temps. "Back From the Hole" est un de ses titres les mieux balancés en termes de rythme, on apprécie les réponses entre chants et cuivres sur "Everything You Say", les montées progressives et refrains glorieux de "Somebody to Love" qui ferait presque penser à du Elton JOHN... Même la facette disco des titres "Know Your Name" / "Baby (Right Now)" est inspirée et chaleureuse, bien loin d'être repoussante. On sent combien la chanteuse s'y plait, et c'est parfaitement transmis.

Que de qualités pour Wha, un troisième effort (deuxième vrai album studio) méritant et séduisant, fort de ses arguments. À part la voix et d'excellents musiciens, il manque juste ce qui fait le sel de Nina ATTAL en live, une folie plus grande encore ! Le meilleur exemple reste "Know Your Name" où l'on sent sur disque combien le saxophone baryton est frustré parce qu'il veut en dire davantage. Le saxophone ténor lui rendra justice, au moyen d'un solo prolongé à chaque nouveau concert !

A lire aussi en SOUL par MARCO STIVELL :


ADELE
21 (2011)
Une voix, et des chansons qui tuent




AYO
Billie-eve (2011)
Troisième album, plus travaillé


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Nina Attal (chant, guitares)
- Philippe Devin (guitares, choeurs)
- Jerry Barnes (basse, choeurs)
- Khari Parker, Steve Jordan (batterie)
- Bashiri Johnson (percussions)
- Cory Henry (orgues)
- Gael Cadoux (piano électrique, clavinet)
- Fred Dupont (synthétiseurs moog et prophet)
- Selan (pianos acoustique et électrique fender rhodes)
- Katreese Barnes, Sharon Bryant (choeurs)
- Vincent Payen (trompette)
- Bertrand Luzignant (trombone)
- Sylvain Fétis (saxophone ténor, flûte)
- Thomas Faure (saxophones alto et baryton)


1. Ain't Gone
2. Stop The Race
3. Good Guy
4. Put Them In Hell
5. Back From The Hole
6. Bring Me Back That Love
7. Everything You Say
8. People
9. Know Your Name
10. Baby (right Now)
11. The Jam (interlude)
12. Somebody To Love



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod