Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Magic Sam, Jimmy Dawkins
- Style + Membre : Buddy Guy

JUNIOR WELLS - Hoodoo Man Blues (1965)
Par MANIAC BLUES le 4 Août 2011          Consultée 1311 fois

Classique inaltérable enregistré en 1965, Hoodoo Man Blues occupe une place de choix au sein de la discothèque idéale du blues. Etonnant, fascinant, cet album a propulsé Junior Wells sur le devant de la scène de Chicago. Arrivé dans la cité venteuse en 1946, Junior Wells se forme auprès de John Lee "Sonny Boy" Williamson, un harmoniciste génial assassiné en 1948 pour une sombre histoire d'adultère. Au cours des années quarante et cinquante, il accompagne les bluesmen les plus prestigieux de Chicago notamment Tampa Red et Muddy Waters. Il s’impose alors comme le digne concurrent de Little Walter. Lorsqu’il enregistre Hoodoo Man Blues, Junior Wells s’est déjà fait une solide réputation. Mais rien ne laissait présager l’ampleur du succès de ce disque notamment auprès du public blanc.

Produit par Bob Koester, le fondateur de Delmark record, Hoodoo Man Blues doit une grande partie de sa réussite aux formidables musiciens qui accompagnent Junior. Le Chicago Blues Band composé de Jack Myers à la basse et Billy Warren à la batterie fait des étincelles. Mais c’est surtout avec Buddy Guy que Junior Wells décroche la lune. Ce dernier souffle avec fougue dans son harmonica, chante avec ardeur, tandis que la précision d’exécution et l'élégance de Buddy Guy force l'admiration, en témoigne la reprise étourdissante de « Chitlin Con Carne » du jazzman Kenny Burrell.

Au cours des douze chansons qui composent ce chef d’œuvre, le groupe nous transporte dans un nirvana où le blues est roi. D’emblée, « Snatch It Back And Hold It » imprime un rythme irrésistible. Galvanisé par une section rythmique toute en souplesse, Junior Wells propose un blues rugueux, furieux et sans concessions.

Junior Wells et ses complices mettent le feu à la reprise décapante de « Good Morning Little School Girl ». L’interprétation dense, brûlante comme de la braise tient du génie. Le groupe grave sans doute l’une des meilleures interprétations de ce standard de Sonny Boy Williamson. De ce dernier, Junior Wells reprend également le somptueux classique vaudou « Hoodoo Man Blues ». Tout n’est qu’émotion à l’état brut : « Hound Dog », « Hey Lawdy Mama », « Early In the Morning » nous percutent avec puissance, intensité, âpreté.

Le talent des musiciens atteint son paroxysme lors de tempi lents d’une grâce absolue. On se laisse transporter par la guitare précise et brillante de Buddy Guy sur « Ships On The Ocean » et « In the Wee Hours » , tandis que Junior Wells murmure, hurle, soupire et fait pleurer son harmonica.

Hoodoo Man Blues fait partie des incontournables du genre. Junior Wells avec son Chicago Blues Band a ouvert la voie à de nombreux jeunes bluesmen talentueux. Toute la deuxième partie des années soixante regorge en effet de chefs d’œuvres gravés par la crème du West Side Sound : de Black Magic de Magic Sam à A Man & The Blues de Buddy Guy en passant par Fast Fingers de Jimmy Dawkins, cette période recèle de trésors inestimables.

A lire aussi en BLUES par MANIAC BLUES :


B.B. KING
Live At The Regal (1964)
Régal au Regal




Luther ALLISON
Luther's Blues (1974)
Blues


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Junior Wells (harmonica, chant)
- Buddy Guy (guitare)
- Jack Myers (basse)
- Billy Warren (batterie)


1. Snatch It Back And Hold It
2. Ships On The Ocean
3. Good Morning Little Schoolgirl
4. Hound Dog
5. In The Wee Hours
6. Hey Lawdy Mama
7. Hoodoo Man Blues
8. Early In The Morning
9. We're Ready
10. You Don't Love Me Baby
11. Chilin Con Carne
12. Yonder Wall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod