Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ROMANTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Alexandre GLAZOUNOV - Symphonies N°1 & 2 (rojdestvenski) (2011)
Par SASKATCHEWAN le 2 Mai 2011          Consultée 949 fois

Aujourd’hui, il n’y a plus grand monde pour se souvenir d’Alexandre GLAZOUNOV, compositeur russe de la fin du XIXe siècle. Il faut dire qu’il l’a bien cherché : quand on intitule son œuvre la plus célèbre « Raymonda », on tend le bâton pour se faire battre. Plus sérieusement, si aujourd’hui le très respecté directeur du conservatoire de Saint-Pétersbourg, puis Petrograd, puis Leningrad, ne déplace plus de foules en délire, c’est sans doute parce qu’il est né au plus mauvais moment, en 1865. Avant lui, les géants : Piotr TCHAÏKOVSKI, Nicolaï RIMSKI-KORSAKOV, Modeste MOUSSOGORSKI, tous nés entre 1839 et 1844. Après lui, les audacieux : Igor STRAVINSKI, Sergueï PROKOFIEV et Dimitri CHOSTAKOVITCH. Coincé entre les deux, GLAZOUNOV est souvent réduit au rôle peu flatteur de suiveur pour ses aînés, et de vieux papi grincheux pour ses élèves (car ils ont été ses élèves les PROKOFIEV et les CHOSTAKOVITCH !).

Ce n’est pas faute d’avoir essayé de rattraper son retard. En 1881, à l’âge de seize ans, GLAZOUNOV compose sa Première Symphonie, créée l’année suivante. L’influence du Groupe des Cinq (Nicolaï RIMSKI-KORSAKOV, Mili BALAKIREV, Modeste MOUSSOGORSKI, Alexandre BORODINE et César CUI) est indéniable. La fibre « nationale » russe est exploitée sur un mode binaire : les intermèdes folkloriques succèdent aux explosions épiques. Les passages les plus doux (« Adagio ») sont les plus réussis, comme sur la Deuxième Symphonie d’ailleurs. Les passages épiques quant à eux, manquent singulièrement de souffle. Le « Scherzo » est complètement dénué de folie et se réfugie derrière une teinte champêtre de bon aloi. Pourtant, avec Gennadi ROJDESTVENSKI*¹ à la baguette, qui n’a pas la réputation d’être un timide, on pouvait s’attendre à quelques cavalcades effrénées… même pas !

La Deuxième Symphonie (1886) témoigne des progrès du compositeur. Les mouvements sont moins uniformes et les emprunts folkloriques paraissent plus authentiques. L’« Andante Maestoso » ouvre l’œuvre de fort belle manière sur un motif lancinant, dommage que l’ « Allegro » qui lui succède soit si terne. Rien à voir avec le second « Andante », empreint de douceur forestière, évocation émouvante de la nature. Les deux derniers mouvements offrent un GLAZOUNOV qui maîtrise enfin ses envolées grandioses. Les coups d’éclats de l’orchestre sont tempérés par les soli des instruments à vent, astuce que ne manquera pas de récupérer un certain CHOSTAKOVITCH.

Si l’œuvre symphonique d’Alexandre GLAZOUNOV se résumait à ces deux symphonies sous influence, son anonymat actuel s’en trouverait peut-être justifié. Et encore, même solidement ancré dans la musique nationale, le compositeur pétersbourgeois fait montre d’une profondeur de sentiment qui n’est pas sans rappeler TCHAÏKOVSKI. Il faudra attendre la Troisième Symphonie pour que le rapprochement s’opère véritablement, et les Symphonies n°4 et 5 pour que GLAZOUNOV affirme un style original et percutant. En attendant, les Symphonies n°1 et 2 sont deux œuvres plaisantes, à défaut d’être audacieuses.


*¹ Note : toutes les chroniques des symphonies de GLAZOUNOV, celle-ci et celles qui vont suivre, ont pour support l’intégrale conduite par Gennadi ROJDESTVENSKI et éditée par Melodiya en 2010 (sortie en France en 2011). Les enregistrements ont été réalisés entre 1983 et 1985 avec l’orchestre du Ministère de la Culture d’URSS.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par SASKATCHEWAN :


Dimitri CHOSTAKOVITCH
Suite Pour Deux Pianos (genova, Dimitrov) (1922)
Bien plus qu'un exercice




Piotr TCHAÏKOVSKI
Concerto Pour Piano N°1 (nikolaïeva) (2010)
Premier concerto, premier coup de maître...


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Alexandre Glazounov (compositeur)
- Gennadi Rojdestvenski (chef d'orchestre)
- Orchestre Du Ministère De La Culture D'u


- Symphonie N°1 En Mi Majeur Op.5
1. Allegro
2. Scherzo. Allegro
3. Adagio
4. Finale. Allegro
- Symphonie N°2 En Fa Dièse Mineur Op.16
5. Andante Maestoso. Allegro
6. Andante
7. Allegro Vivace
8. Intrada. Andantino Sostenuto



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod