Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


A.S DRAGON - Spanked (2003)
Par BARZ le 16 Janvier 2005          Consultée 3842 fois

Chère Natacha,
J'ai beaucoup écouté le disque de ton groupe ces derniers temps et à chaque fois c'est la même chose : mes nerfs explosent, tous mes sens sont libérés, je deviens dingue.
Tout d'abord tu es magnifique, que ce soit sur la pochette de Spanked, dans les clips de "mais pas chez moi" ou "Dirty", ou sur scène.

Tu n'as écris que quatre textes pour l'album ("Dirty", "Your Fame", "Are we talking enough?" et "Spank on me"), c'est très regrettable sachant que la plupart des autres sont d'un niveau bien en dessous.
"Dirty" est magique, que ce soit au son de ta voix qui débute sur un ton chaleureux, doux et qui s'engage par la suite dans un jeu de séduction sauvage, le must en matière d'intonation dans une chanson. Et je ne parle pas des paroles qui sont excellentes, la musique très entraînante aidée par de très belles guitares.
J'aime un peu moins la mise en place de "Your Fame", le chant se fait beaucoup plus faible que l'excellente musique, ta voix se fait trop plate et timide. Vous rattrapez le coup dans "Are we talking enough?" avec son refrain plus qu'envoutant, complétement perturbant et magique, allié à des couplets qui montrent tes talents de rappeuse rock : excellent.

"Spank on me" est sans aucun doute le morceau phare de votre album, l'A.S Dragon en puissance, une musique et un chant sombres, rythmés, quelque peu électro, parfois cahotiques et décousus, des cris de guitares et les hurlements de ta voix excitée et excitante. Un morceau de pur rock, il ne faut pas s'étonner que les journaleux te surnomment la "Mick Jaggette frenchie".
"Dedicated to the press", reprise de Betty Davis, n'a pas autant de profondeur que l'original, elle reste tout de même un beau morceau de l'album...
"Dog love dog" et "drowning" sont de la même trempe : flippants. Ta voix englobe tout les sens, on te sent au creux de l'oreille nous murmurer puis nous hurler tes paroles étranges... Certainement les deux chansons les plus ambigües, la première plus agressive que la seconde, même si l'on ressent une explosion prochaine sur "drowning".

J'ai pas mal été surpris en écoutant les deux soeurs "Mais pas chez moi" et "One two three four boys" : Même musique, une en français, l'autre en anglais. C'est vrai que ça se fait souvent, des remixes, des versions anglaises de chansons, sauf qu'ici, "one two three four boys" n'est pas la traduction de "mais pas chez moi" mais bel et bien une chanson à part entière. Et pour le coup, les deux sont géniales, sur la première, les paroles sont sombres mais merveilleusement écrites, tu me dis que chez toi c'est pas l'endroit idéal pour se retrouver en amoureux alors je t'invite volontiers chez moi... Mais quand j'écoute la seconde et que tu dis que tu t'intéresses à quatre mecs, je me dis qu'il n'y a plus d'espoir...
C'est là que j'en viens au morceau qui prend le plus aux tripes : "un hémisphère dans une chevelure". C'est un texte de Baudelaire. Je n'aime pas Baudelaire. Mais là! Quand tu me sussures toute cette prose à l'oreille, je défaille totalement, c'est magnifique, c'est d'une poésie rare, d'une sensualité extraordinaire... Un morceau comme il n'y en a qu'un par an, merci.

Il faut tout de même que je t'avoue que je trouve "Sorcière" et "Nightime" vraiment inutiles. Le premier parce que les paroles sont pitoyables, des complaintes adolescentes faciles qui ne ressemblent vraiment à rien. Même si ton explosion vocale relève le niveau, ce morceau est extrêmement décevant. Le second est tâche, la musique est fatigante, tu récites tes paroles en essayant de donner un quelconque effet mais tu n'es pas aussi sensuelle que sur les autres. En gros, on s'ennuie ferme sur ce titre, regrettable.

C'est alors que j'en viens à vous féliciter, toi et tout le groupe pour ce très bel album qui promet un avenir très classe qui risque de relever le niveau du rock français actuel qui s'affaiblit un peu...
A bientôt pour de nouvelles aventures...

A lire aussi en ROCK par BARZ :


DIONYSOS
Happening Songs (1996)
Fait à la maison : authentique




NOIR DéSIR
En Public (2005)
Des notes et une voix qui réchauffent le coeur


Marquez et partagez





 
   BARZ

 
  N/A



- Fred Jimenez (basse, choeurs)
- Hervé Bouétard (batterie, percussions, choeurs)
- Michaël Garçon (claviers)
- Natacha Le Jeune (chant)
- Stéphane Salvi (guitares, choeurs)


1. Dog Love Dog
2. Dirty
3. Mais Pas Chez Moi
4. Your Fame
5. Sorcière
6. Are We Talking Enough?
7. Drowning
8. Spank On Me
9. Un Hémisphère Dans Une Chevelure
10. Dedicated To The Press
11. Nightime
12. One Two Three Four Boys



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod