Recherche avancée       Liste groupes



      
IDM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Wisp, Klaus Kinski

MEDKIT - Obsessive Compulsive Disorder (2011)
Par SASKATCHEWAN le 1er Août 2011          Consultée 830 fois

Je mets une petite pièce sur le succès de la scène électro russe d’ici quelques années. Mieux : je lui lève mon verre de Rousski Standard. Depuis quelques temps, les DJ russes surgissent d’un peu partout (et « un peu partout » en Russie, c’est grand) et très peu font de l’eurodance, ce qui un véritable soulagement par rapport aux années 90. La plupart officie dans un genre d’abstract hip-hop assez proche de FLYING LOTUS et ses copains californiens, ce qui n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais il faut avouer qu’il y a de très belles choses à écouter. Et puis il y a ceux qui préfèrent s’orienter vers une IDM plus classique, encore très inspirée par Warp et Rephlex (surtout Rephlex en fait, étonnamment).

Cette scène très confidentielle propose encore ses différentes productions sur des netlabels, en téléchargement gratuit ou payant. ARMUTA avait déjà sorti un très bon album fin 2010 chez les Allemands de Raumklang. C’est maintenant au tour de MEDKIT, autre musicien russe talentueux, de faire le bonheur de l’écurie biélorusse Echomania. Son dernier album en date Obsessive Compulsive Disorder, propose une IDM assez douce, plus contemplative qu’expérimentale.

Si l’on devait vraiment rapprocher MEDKIT d’un nom plus connu, ce serait WISP, avec qui il partage un talent certain pour composer des mélodies envoûtantes. « Disorder », le premier morceau, annonce clairement la couleur. Point de fulgurances rythmiques, ni de morceaux tarabiscotés. MEDKIT est avant un tisseur d’atmosphères qui superpose les nappes de synthés et tient fermement en laisse ses boucles synthétiques. Il pratique une électronique froide et spectrale, plus aquatique que neigeuse, si on veut vraiment pousser la métaphore paysagère jusqu’au bout.

De l’eau froide et des fantômes, donc. Notre esprit frappeur atteint son niveau de congélation à peu près au milieu de l’album, avec le très bel enchaînement « Morbus » - « New Millenium Strigoi » - « Vortex » - « Mithras Arrows ». Les synthés vaporeux enveloppent une électronique raffinée, finalement plus proche dans l’esprit d’un TANGERINE DREAM ou d’un VANGELIS que des expérimentations rythmiques des héritiers de la Techno. Même le sommet rythmique de l’album, « New Millenium Strigoi », reste relativement sage. Encore une fois, tout le sel de l’album réside dans sa richesse mélodique.

A tel point que sur « Amalas », la mélodie en vient presque à convoquer l’esprit des classiques russes, ce qui n’est pas rien. M’est avis que quand les Russes injecteront leur héritage « classique » (enfin moderne surtout) dans leur musique électronique comme les Allemands l’ont fait avec leur musique contemporaine, ça risque de faire du dégât. Je ne vous imposerai pas la suite de ma théorie comme quoi l’art russe du vingtième siècle serait le substrat idéal d’une électro nouvelle, parce que je n’ai pas l’habitude d’exploser mon quota de digressions et de conceptions délirantes en une seule chronique.

En attendant la conquête du monde et les foules en délire, il y a MEDKIT, qui a produit un bon album, assez intéressant, mais encore trop marqué par l’influence de la scène britannique. Ça n’est pas super original, mais c’est prometteur, bizarrement. Et on passe un bon moment à écouter ce disque, c’est le principal. À télécharger gratuitement sur le site du label pour se faire une petite idée.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


ACCESS TO ARASAKA
Void(); (2010)
Electronique magnifique

(+ 2 kros-express)



Amon TOBIN
Foley Room (2007)
Nouvelle livraison irréprochable d'amon tobin


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Denis 'medkit' Borisovitch (tout)


1. Disorder
2. Hyperkinesis
3. Anorexia Nervosa
4. Morbus
5. New Millenium Strigoi
6. Vortex
7. Mithras Arrows
8. Chlordiaze Poxide
9. Amalas
10. The Death Of Unicorn
11. Birds And Traps



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod