Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : James Brown , Lee Fields

Charles BRADLEY - No Time For Dreaming (2011)
Par MANIAC BLUES le 5 Septembre 2011          Consultée 1214 fois

Lorsqu’on jette un rapide coup d’œil sur la pochette du disque, on pourrait croire qu’il s’agit d’une réédition d’un vieux classique de soul des années soixante-dix. Et cette impression devient encore plus vivace à l’écoute du contenu. En fait, il s’agit de la première œuvre d’un jeune chanteur de soixante-deux ans qui après des années et des années de persévérance a enfin pu réaliser son rêve. No Time For Dreaming...Pourtant, depuis qu’il a assisté avec émerveillement à un concert de James Brown en 1962, Charles Bradley rêve de devenir chanteur et de graver ses chansons dans la cire. Après quarante-neuf ans de désillusion, de boulots en tout genre aux quatre coins du pays, le sexagénaire trouve enfin le graal grâce à Gabe Roth, le producteur de Sharon Jones officiant au label Daptone.

Ce disque est habité de bout en bout par la voix intense et rugueuse de Charles Bradley. On sent que ce chanteur a derrière lui un vécu qui nourrit ses chansons et son interprétation. La dureté de la vie, la difficulté à pouvoir aller au bout de ses envies, l’amour sont des leitmotivs qui habitent les paroles de ce disque. Si l’on est touché par la sincérité de la plume de Charles Bradley, on est également accroché par la force de ses compositions.

Charles Bradley interprète avec franchise ces douze titres très bien arrangés. Les cuivres, l’orgue et les chœurs du Menahan Street Band soulignent avec force sa performance vocale. D’une grande homogénéité, l’album ne souffre pas de baisses de régime. La chanson-titre, « No Time For Dreaming » est un hymne inspiré qui aurait pu atteindre une place de choix au hit parade quelques décennies plus tôt. Et si vous êtes un grand rêveur et que vous ne comprenez pas pourquoi la vie est si dure, écoutez « Why Is It So Hard », magnifique morceau autobiographique sur la difficulté de réaliser ses rêves aux Etats-Unis. On ressent aussi à l’écoute d’ « How Long », « Heartaches and Pain », chanson sur le meurtre de son frère ou « The World (Is Going Up In Flames) » une profonde mélancolie chez Charles Bradley.

Mais le chanteur sait aussi se conformer à des thèmes plus conventionnels pour un album de soul. Parfaitement maîtrisées, des chansons comme « I Believe In Your Love » ou « Lovin You, Baby » nous conquièrent avec force malgré des paroles rebattues maintes fois. Pour mettre un peu de liant à son album, Charles Bradley accorde aussi une place relativement importante aux instrumentaux avec le court « Trouble In The Land » et la pièce davantage construite « Since Our Last Goodbye ».

Disque inhabituel, personnel, sincère, No Time For Dreaming fait partie des meilleurs albums de soul de ces dernières années. Cela fait du bien d’écouter un chanteur qui pour une fois ne tient pas un discours plat, quelqu’un qui a du se battre et galérer pour sortir un tel disque. Espérons que cet album soit le premier d’une riche et belle discographie pour Charles Bradley.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


R. KELLY
Write Me Back (2012)
Un blockbuster d'excellente facture




BOOKER T. & THE MG'S
Green Onions (1962)
Soul instrumentale aux petits oignons


Marquez et partagez







 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. The World (is Going Up In Flames)
2. The Telephone Song
3. Golden Rule
4. I Believe In Your Love
5. Trouble In The Land
6. Lovin' You, Baby
7. No Time For Dreaming
8. How Long
9. In You (i Found A Love)
10. Why Is It So Hard
11. Since Our Last Goodbye
12. Heartaches And Pain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod