Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : The Blues Brothers

Ray CHARLES - Ray Charles At The Olympia (2000)
Par MANIAC BLUES le 4 Juin 2011          Consultée 2180 fois

En 1960, pour sa première venue en Europe, Ray Charles décida de se produire à l’Olympia à Paris. Quarante ans plus tard, à l’aube d’un nouveau millénaire, le Genius retourne dans cette salle mythique. Soutenu par une section rythmique réduite à l’essentielle avec Thomas Fowler à la basse, Bradley Rabuchin à la guitare et Peter Turre à la batterie, Ray Charles interprète certains standards inaltérables de la musique populaire américaine ainsi que quelques titres moins connus. Ray Charles a toujours donné des concerts exceptionnels tout au long de sa carrière. On se souvient notamment de sa performance incroyable au festival de Newport en 1960. Le 22 novembre 2000, il est désormais âgé de soixante-dix printemps. Il n’a donc évidemment plus la même fougue que lorsqu’il était un trentenaire fringuant. Mais il n’a rien perdu de son charisme et de son aisance légendaires.

Le concert commence en douceur avec du jazz. L’introduction « Blues for Big Scotia » d’Oscar Peterson et le morceau décontracté « Just The Way You Look Tonight » détendent l’atmosphère et permettent de réchauffer progressivement la salle. Après une interprétation un peu poussive de « Route 66 », les choses sérieuses commencent réellement avec la version très émouvante de « Song for You » de Leon Russell.

Après vingt premières minutes calmes, le tempo s’emballe avec les morceaux rhythm’n’blues incontournables de son répertoire. « Hallelujah I Love Her So », « I Got A Woman » et le final « What I’d Say » viennent dynamiser un concert caractérisé dans l’ensemble par des tempi lents. Le Genius n’aurait sous doute jamais pu tenir la distance en jouant plus d’une heure de rhythm’n’blues débridé.

Ce concert à l’Olympia présente donc un Genius assagi et serein. Après le standard « Giorgia On My Mind » réarrangée de manière intéressante, « Stranger in My Own Home Town » de Percy Mayfield apporte une touche blues appréciable. Les douces nuances d’« Angelina » et « Hey Girls » permettent également d’apprécier l’accompagnement dépouillé et subtil qui se marie à merveille avec le chant du Genius.

Ce concert à l’Olympia est donc très émouvant. On ne retiendra pas forcément les classiques de son répertoire dont il a livré de meilleures versions par le passé. En revanche, certains slows sont de toute beauté. Les arrangements très soignés servent bien la performance très touchante du Genius. La liste des bons albums live de Ray est impressionnante et ce concert à l’Olympia ne doit en aucun cas être négligé.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Solomon BURKE
Hold On Tight (2011)
Le chant du cygne du monarque de la soul




Isaac HAYES
Hot Buttered Soul (1969)
Révolution soul


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
   BAYOU

 
   (2 chroniques)



- Ray Charles (chant, piano)
- Thomas Fowler (basse)
- Bradley Rabuchin (guitare)
- Peter Turre (batterie)


1. Blues For Big Scotia
2. Just The Way You Look Tonight
3. Route 66
4. Song For You
5. Hallelujah I Love Her So
6. Georigia On My Mind
7. Stranger In My Hometown
8. Angelina
9. I've Got A Woman
10. Hey Girl
11. Almost Like Being In Love Again
12. Just For A Thrill
13. It Had To Be You
14. What'd I Say



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod