Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Al Green
- Style + Membre : Roberta Flack

Donny HATHAWAY - Everything Is Everything (1970)
Par MANIAC BLUES le 22 Mars 2012          Consultée 1304 fois

Une enfance difficile dans les ghettos, pas ou peu d’éducation, des premiers pas musicaux à l’église, c’est ce qui définit, en caricaturant un peu, le chanteur de soul dans les années soixante. Donny Hathaway rompt en partie avec ce modèle. Certes, il baigne dans le gospel dès son plus jeune âge, mais il reçoit également une formation classique au piano. Il ne correspond pas non plus au profil du musicien noir inculte puisqu'il fait des études à l’université Howard de Washington, le nec plus ultra pour les noirs à l’époque. Cette formation intellectuelle a une influence considérable sur son style, sophistiqué, élaboré et influencé par le jazz. Il ne reste que trois ans sur les bancs de l’université préférant consacrer sa vie à la musique. Il déménage alors à Chicago, sa ville natale, où il côtoie des musiciens de tous horizons. Il arrange notamment les chansons des Impressions, le groupe de Curtis Mayfield. En parallèle, il grave un petit succès en duo avec June Conquest, qui lui permet d’être embauché chez Atlantic.

Il n’a que vingt-cinq ans lorsque sort Everything is Everything. Constitué de neufs chansons qu’il a arrangées lui-même avec brio, cet album permet de découvrir le timbre éclatant de Donny Hathaway qui s’accompagne au piano électrique. Il brasse différents genres, le jazz et le gospel entre autres, pour se forger un style de soul original. D’emblée, des chœurs massifs, une section de cuivre somptueuse, un rythme funky, un foisonnement d’improvisations jazzy enflamment le spectaculaire « Voices Inside ». On retrouve cette même extase rythmique sur le mythique « The Ghetto », long titre chaleureux et fascinant interprété de manière inoubliable lors du live de 1972. Ce morceau, à l’instar de l’effervescent « Sugar Lee », recrée l’atmosphère d’une jungle urbaine, fourmillante et survoltée où la voix de Donny Hatwaway n’est qu’une parmi tant d’autres. La dimension sociale de l'album atteint son apogée avec « Trying Times », inspiré des récentes émeutes dans les ghettos, et surtout avec « To Be Young, Gifted and Black », sublime hymne pour les droits civiques composé par Nina Simone.

Toujours sophistiquée, sa musique n’emprunte pas les chemins sinueux et bruts d’un blues primitif. Il reprend de manière très élaborée « I Believe To My Soul » de Ray Charles. La tonalité jazzy de la chanson trouve sa continuité dans la reprise de « Misty » d’Errol Garner. Eveything is everything est également fortement imprégné de gospel. Donny Hathaway rend grâce au Seigneur sur le poignant « Thank You Master (For My Soul) ». Et comme il n'est pas un chanteur de soul pour rien, il célèbre aussi l'amour pour les femmes. En effet, avec « Je Vous Aime (I Love You) », Donny excelle dans l'art profane la chanson sentimentale.

Pour ne rien gâcher, la réédition du disque propose un titre bonus de toute beauté intitulé « A Dream » : l'interprétation de Donny y est absolument déchirante. Figure incontournable de la soul du début des années soixante-dix, Donny Hathaway affiche une très grande maturité sur ce premier essai, considéré à raison comme un classique du genre.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


BOOKER T. & THE MG'S
Green Onions (1962)
Soul instrumentale aux petits oignons




Shuggie OTIS
Freedom Flight (1971)
Soul-blues-funk


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Donny Hathaway (chant, piano, orgue, piano électrique)
- Philip Upchurch (guitare, basse)
- King Curtis (guitare)
- Louis Satterfield (basse)
- Marshall Hawkins (basse)
- Morris Jennings (batterie)
- Ric Powell (percussions)
- Henry Gibson (percussions)
- Autres (section de cuivres)


1. Voices Inside (everything Is Everything)
2. Je Vous Aime (i Love You)
3. I Believe To My Soul
4. Misty
5. Sugar Lee
6. Tryin' Times
7. Thank You Master (for My Soul)
8. The Ghetto
9. To Be Young, Gifted And Black
10. A Dream (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod