Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ELECTRELANE - The Power Out (2004)
Par A.T.N. le 29 Mars 2012          Consultée 578 fois

L’incontestable succès critique de Rock It To The Moon attire les regards malgré la confidentialité de sa distribution, et les filles d’ELECTRELANE peuvent se permettre de recruter Steve ALBINI (qui a notamment travaillé avec les PIXIES ou NIRVANA…) à l’enregistrement du deuxième album – la production restant la responsabilité du groupe.

On retrouve ce rock nerveux, brut, direct, avec une surprise d’entrée : ça chante ! Et en plusieurs langues s’il vous plaît. La voix de Verity SUSMAN correspond à ce que les instruments exprimaient sur le premier album : un manque de talent apparent (niveau justesse, c’est même parfois limite), mais une authenticité et un ton punk très rafraîchissants, qui rendent chaque performance assez attachante, au fond. L’ambition de ne pas sonner trop professionnel, et toujours ce sentiment d’un VELVET UNDERGROUND au féminin (Verity n’est pas sans rappeler NICO parfois).

« Gone Under Sea » est écrite et chantée en français, « Oh Sombra ! » est un sonnet du poète catalan du XVIe siècle Juan Boscón, la belle « The Valleys » est chantée par le chœur de l'ensemble A Capella de Chicago… Clairement, ELECTRELANE a modifié son approche, pour un disque plus facile d’accès (structures plus conventionnelles, ambiance un poil moins indie et plus pop, et du chant, donc), sans pour autant y sacrifier son âme. Le grain de folie de ces bonnes femmes est indéniablement présent (pouvait-on anticiper la présence du chœur de « The Valleys » qui surgit derrière l’orgue Hammond ? Un piano de concert virevolant et jazzy sur l’excellent instrumental « You Make Me Weak At The Knees » ?) mais la folie semble plus contrôlée. « This Deed », « Oh Sombra ! », « Gone Under Sea » ou « The Birds » (et son accélération finale qui nous rappelle certains passages de Rock It To The Moon) sont bien trouvées, mélodiques, accrocheuses.

Nous leur en sommes reconnaissants de ne pas avoir proposé la même recette deux fois de suite, nous sommes même enchantés d’enfin associer leurs noms à des voix. Pourtant, leur volonté sur The Power Out de faire un disque plus « normal » nous pousse à les comparer à d’autres (PIXIES, BREEDERS…), alors que nous les pensions totalement uniques. On se prend à regretter leurs jam sessions foutraques, malgré la beauté de « Oh Sombra ! » ou l’originalité de « You Make Me Weak At The Knees » (la meilleure des onze, un exercice de conservatoire à la sauce ELECTRELANE, un régal).

Un bon album, donc, qui renforce l’envie de les suivre sur leur chemin qui ne semble être dicté par personne d’autres qu’elles-mêmes.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


SKUNK ANANSIE
Black Traffic (2012)
Pas là pour rigoler




FFS
Ffs (2015)
Deux univers se rejoignent pour nous éclater


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Verity Susman ((guitare, claviers, saxophone))
- Emma Gaze ((batterie))
- Mia Clarke ((guitare))
- Rachel Dalley ((basse))


1. Gone Under Sea
2. On Parade
3. The Valleys
4. Birds
5. Take The Bit Between Your Teeth
6. Oh Sombra!
7. Enter Laughing
8. This Deed
9. Love Builds Up
10. Only One Thing Is Needed
11. You Make Me Weak At The Knees



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod