Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Buddy Guy , Junior Wells, Luther Allison
- Style + Membre : Magic Sam

Jimmy DAWKINS - Fast Fingers (1969)
Par MANIAC BLUES le 16 Avril 2012          Consultée 803 fois

Lorsqu’on a le blues, inutile de vouloir le vaincre en écoutant une musique respirant l’enthousiasme et la bonne humeur. Rien de tel pour aggraver son état de déprime. Non, il faut prendre le mal à la racine. Vos alliés sont Elmore James, Buddy Guy, Magic Sam. Aidés de leur fidèle guitare, ils comprennent la souffrance mieux que quiconque et la chantent comme s’il s’agissait d’une question de vie ou de mort. Parmi les grandes figures du Chicago Blues et plus particulièrement du West Side, un autre bluesman, moins connu, plus obscur, sait également ce que signifie l’expression « avoir le cafard ». C’est Jimmy Dawkins, dont la carrière va décoller à la fin des années soixante grâce à son ami Magic Sam.

Fast Fingers, album produit sur le fameux label Delmark est le premier album de Jimmy Dawkins, artiste à la voix douce et au jeu de guitare torturé. Il est accompagné par la plupart des musiciens du groupe de Magic Sam. Tout en étant influencé par le son du West Side, Jimmy dawkins développe un style personnel, où il chante sa souffrance et sa tristesse au cours de douze morceaux fabuleusement sinistres. C’est du blues profond, brut, virtuose, coloré par le saxophone d’Eddie Shaw, l’orgue de Lafayette Leake et soutenu par la guitare de Mighty Joe Young.

D’emblée, Jimmy Dawkins nous plonge dans une atmosphère sombre et envoutante avec « It Serves Me Right To Suffer », blues crépusculaire de toute beauté. Le bluesman de Chicago nous guide alors pendant cinquante minutes sur des routes sinueuses, tortueuses, cafardeuses. Le mariage entre la guitare rugueuse de Dawkins et le saxophone d’Eddie Shaw est de toute splendeur. Comment ne pas être ému en écoutant « I’m Good For Nothing », au titre plus qu’évocateur ? Le bluesman est habité par un feeling extatique : ses soli de guitare tempétueux reflètent une âme tourmentée. Le chant est même parfois totalement occulté par la Fender, comme si les mots n’étaient pas assez puissants pour exorciser son mal, notamment sur les instrumentaux virtuoses « Triple Trebles » et « Breaking Down », et même sur le fiévreux « I Finally Learned A Lesson », à peine chanté par Dawkins. Plus festif, « Night Rock » reste très classique.

Les amoureux de guitare électrique seront donc comblés, même si un manque de variété finit par s’installer et plombe un peu l’album. Omniprésente, la guitare sature chaque milliseconde du disque. Heureusement, quelques titres viennent apporter une relative diversité, comme le superbe blues lent « I Don’t Know What Love Is ». Le disque se clôt également par deux titres bonus issus des sessions de janvier 1969; le chant a d’ailleurs été réenregistré à la demande de Jimmy Dawkins en 1998. Le désespéré « Sad and Blues » est très émouvant, tandis que « Back Home Blues », au tempo plus rapide, se situe dans la droite lignée de « Little Angel Child » ou de l’excellent « I Wonder Why ».

En grande partie instrumental, Fast Fingers est un disque particulier qui dévoile à son sommet un bluesman authentique mais malheureusement trop méconnu. A l’époque, le disque trouve tout de même un certain écho en France puisqu’il remporte le Grand Prix du Disque du Hot Club de France. Fast Fingers reste en tout cas un disque majeur dans la discographie de Dawkins et dans l’histoire du West Side Sound.

A lire aussi en BLUES par MANIAC BLUES :


MAGIC SAM
Black Magic (1968)
Une pierre angulaire du blues




DION
Tank Full Of Blues (2012)
Du blues de grande classe!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Jimmy Dawkins (chant, guitare)
- Eddie Shaw (sax ténor)
- Lafayette Leake (piano, orgue)
- Mighty Joe Young (guitare)
- Joe Harper (basse)
- Ernest Gatewood (basse)
- Lester Dorsie (batterie)


1. It Serves Me Right To Suffer
2. I Wonder Why
3. I'm Good For Nothing
4. Triple Trebles
5. I Finally Learned A Lesson
6. You Got To Keep On Trying
7. Night Rock
8. Little Angel Child
9. I Don't Know What Love Is
10. Breaking Down
11. Sad And Blues
12. Back Home Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod