Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (220)

Yussuf JERUSALEM - A Blast From The Past (2011)
Par JOVIAL le 14 Décembre 2011          Consultée 1615 fois

Si A Heart Full Of Sorrow avait sacrément fait du bruit à sa sortie, il est étonnant de constater que cette seconde offrande de YUSSUF JERUSALEM, pourtant très attendue, ne délie que peu les langues des internautes mélomanes. C’est d’autant plus paradoxal puisque A Blast From The Past s’avère à l’écoute bien meilleur que son prédecesseur. Il convient sans doute d’expliquer ce « boudage médiatique » par ce départ inexpliqué de Born Bad Records, auquel Benjamin Daures a visiblement préféré le tout jeune label XVIII Records. Bref, quoi qu’il en soit, il serait bien dommage de passer à côté de ce second album, qui dans l’ensemble parvient à éviter les gros défauts du premier disque, à savoir une musique presque impersonnelle et simpliste. Avec A Blast From The Past au contraire les compositions demeurent plus originales, plus efficaces, il n’y a pour ainsi dire aucun temps mort et l’on se régale toujours autant, voire plus, de ce rock épique, mélancolique parfois, et toujours bougrement jouissif que nous propose notre diable parisien.

L'introductive « The Death Of Cleninus » nous renseigne d’emblée sur l’humeur de ce nouvel album : il sera d’une bravoure incroyable, toujours très communicative et efficace. En témoignent « You Broke My Heart In Two » et ses accents westerniens, ainsi que l’excellente « The Path Of Paladin », constamment entre calme et tempête, s’étalant en un obscur fabliau électrique. A Blast From The Past nous fait voler de surprise en surprise, lorsque l’excellent folk de « Through Winter's Darkest Day » succède au black metal d'« Evil Rise », bien plus réussi dans son genre que « Gilles de Rais » sur le précédent album. Toutefois, ni l’une ni l’autre n’arrive à la cheville de la petite perle de ce disque, tout bonnement magnifique, quoiqu’en étant tatillon trop courte, j’ai nommé la sérénissime « Saint Johan ». Ambiance monastique, délicate et mystérieuse, elle reste pourtant d’une force que je n’arrive toujours pas à définir, le truc qui vous fait fermer les yeux sans raison, mais malheureusement pour trop peu de temps. Particulièrement mélancoliques, « Cruel Love Song » et « Smrt Je Dobre » (en slovène : « la Mort est bonne ») méritent également votre attention, et voient YUSSUF JERUSALEM monter encore d’un cran dans ce style de chanson où l’on a vite fait de se planter dans le décor en essayant à tout prix d’émouvoir son auditeur. Non, Benjamin Daures reste simple et n’en fait jamais des tonnes, louvoyant brillamment entre les rochers puants du morceau niaiseux bas de gamme, que la scène française sait si bien pratiquer. Si toutefois ces dernières ne vous plaisaient pas, pourquoi ne pas se rabattre sur la plus musclée « Gates Of Heaven » ? De part un imposant riff crade et brûlant, elle tranche certes dans le vif avec ses petites voisines, mais son efficacité n’est certainement pas à remettre en question.

En somme, comme je le disais en tête de chronique, A Blast From The Past est un très bon disque, d’une qualité supérieure au premier album. YUSSUF JERUSALEM a parfaitement su diversifié son propos, et c’est là l’un des gros atouts du skeud. Son style est également plus personnel, Benjamin Daures s’affirme sans complexe, au contraire de certaines de ses premières compositions. Néanmoins, je tenais à modérer mon propos, car si l’écoute est toujours très plaisante, force est de constater que A Blast From The Past demeure une œuvre inachevée : des morceaux comme « The Death Of Cleninus » et « Saint Johan » auraient sans doute mérité d’être rallongées. Mais bon, je cherche la petite bête, et je vous tout de même recommande vivement l’écoute de ce second album, en espérant encore une fois que notre Sarrasin fera encore mieux la prochaine fois. Je suis sûr qu’il est capable de nous sortir quelque chose d’encore plus … dantesque.

3,5/5

A lire aussi en PUNK-ROCK par JOVIAL :


Les RAMONEURS DE MENHIRS
Tan Ar Bobl (2014)
Nouveau chanteur, nouveau départ !

(+ 1 kro-express)



The MONKS
Black Monk Time (1966)
Moines terroristes !


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Benjamin Daures (tout)


1. The Death Of Cleninus
2. Evil Rise
3. Through Winter's Darkest Day
4. The Path Of Paladin
5. Gates Of Heaven
6. Cruel Love Song
7. At The End Of The World
8. Saint Johan
9. You Broke My Heart In Two
10. Smrt Je Dobre



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod