Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Olivier MESSIAEN - Visions De L'amen (1943)
Par TARTE le 6 Mars 2012          Consultée 923 fois

Attentifs ou simplement curieux, vous êtes là pour une bonne raison : soif d’apprendre ou d’aiguiser vos convictions. En terrain connu vous êtes sûrement, mais voyez la note ornant cette chronique, regardez-la bien. Maintenant oubliez-la. Car ici, elle n’a ni sens, ni finalité, ni signification. Ces 5 étoiles sont parfaitement absurdes, elles sont comme une bouteille brisée jetée dans un océan sans fin et sans fond ; comme une vaine tentative de simplification en somme, la note aurait pu être de quarante étoiles après tout, ou même de zéro, peu importe…

Commençons par poser les informations les plus sûres. Composées pour deux pianos, les Visions de l’Amen ont été écrites en 1943 pour les Concerts de la Pléiade. Elles seront créées le 10 mai de la même année par le compositeur et sa muse Yvonne Loriod. L’ouvrage propose de nouveaux percepts des tableaux bibliques, Messiaen y déploie une orfèvrerie harmonique et rythmique transfigurant une hégémonie totale sur la condition humaine. On ne peut représenter justement un vrai mythe, si ce n’est dans l’allégorie, dans l’illusion, dans le mensonge.

Les Visions sont à juste titre assimilées à des méditations, des instants de transe aux couleurs vives et au potentiel incroyablement magnétique. L’ambition musicale est poussée à un niveau rarement atteint, les harmonies sont d’abord amères, mais au fur et à mesure des écoutes, s’effeuillent doucement pour dévoiler leurs vraies natures sans jamais nous trahir : la musique est d’une franchise bouleversante.

Esthétiquement parlant, les Visions de l’Amen est une œuvre prodigieuse. Un cauchemar pour musicologues, un mystère absolu pour néophytes. Sortant peu à peu de la torpeur du silence, les motifs, étranges dialogues, s’opposent, s’entrechoquent, éclatent en débris pour reformer des phrases nouvelles. Instruments métaphysiques, cent-soixante seize touches pour faire jaillir l’impossible, l’Energie Sombre de la musique, en somme. Les deux pianos créent à eux seul des pandémoniums d’une paradoxale cohérence. Où que vous placiez votre attentions, la perfection est de mise. Dans les descentes chromatiques, dans les enchaînements d’accords, dans les basses pantagruéliques, Les Visions de l’Amen ne semblent jamais totalement acquises.

Propre aux travaux d’Olivier Messiaen, l’œuvre s’avère très difficile d’accès. Le mélomane conventionnel n’y verra, à tort, que chaos et absence de musique. L’intérêt des choses qui nous dépassent, c’est qu’elles nous offrent l’opportunité de lâcher prise, d’oublier le « pourquoi » et de se laisser submerger par nos ressentis les plus profonds.

Une pièce monumentale.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par TARTE :


Austin WINTORY
Journey Ost (2012)
Contemporain ambient




Olivier MESSIAEN
La Nativité Du Seigneur (1935)
Quand l'impossible se met en musique


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Olivier Messiaen (composition)
- John Orgon (piano)
- Brenda Lucas (piano)


1. Amen De La Création
2. Amen Des étoiles, De La Planète à L'anneau
3. Amen De L'agonie De Jésus
4. Amen Du Désir
5. Amen Des Anges, Des Saints, Du Chant Des Oiseaux
6. Amen Du Jugement
7. Amen De La Consommation



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod