Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-FOLK-ROCK-CELTIQUE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Seven Nations, Great Big Sea, Carbon Leaf

ENTER THE HAGGIS - 2012 Live (2012)
Par GEGERS le 25 Février 2012          Consultée 845 fois

Succin et peu loquace. Voici comment résumer en deux adjectifs la teneur de ce nouvel album live (le deuxième) des Canadiens de ENTER THE HAGGIS (ETH). 50 minutes à peine, sans intermède. Pas de « Bonsoir Vesoul, vous allez bien ? » ou de « Vous êtes le meilleur public de la tournée ! ». De la musique, rien que de la musique. Et, du coup, ce qui pourrait constituer un moment de communion avec un public conquis se transforme rapidement en one-man-show poussif.

Enregistré les 30 et 31 décembre 2011 au Iron Horse Music Hall de Northampton (Massachussets), ce 2012 Live a l'avantage non négligeable d'être distribué gratuitement par le groupe via son site Internet. Un geste sympathique, qui n'excuse pas pour autant l'intérêt plus que limité de la chose. L'essentiel du concert, bien entendu, est consacrée à l'interprétation de titres issus du dernier album en date du groupe, le recommandable Whitelake. « Headlights 1 & 2 », « Devil's son » ou « Pseumoustrohpy » passent fort bien le cap de la scène, identiques trait pour trait à leur pendant studio. Plus réussies, les interprétations de l'intimiste « The flood » (ah, ce violoncelle...) et « White squall », dont la montée en puissance constituent une fin parfaite pour le concert, sont à classer parmi les meilleurs moments du show. Varié (à l'image de l'album précité), celui-ci souffre pourtant de la performance médiocre du chanteur Trevor Lewington qui peine à restituer l'émotion et l'intensité des morceaux, qui méritaient mieux.

Ainsi, 2012 Live a des allures de « Whitelake live ». Peu de place est laissée aux titres issus du répertoire plus ancien d'ETH. On redécouvre pourtant avec plaisir « Another round » et son harmonica countrysant, ou encore « Life for love » dont les ambiances pop-rock fonctionnent à merveille. Néanmoins, c'est une très faible place qui est laissée au passé pourtant riche du groupe. En lieu et place, celui-ci préfère nous proposer une reprise combinée de « Kashmir » (Led Zeppelin) et « Bittersweet Symphony » (The Verve). Violon et guitare électrique s'entremêlent sur ces reprises fidèles aux versions originales mais dotées d'une séduisante touche personnelle. Et sans avoir l'aura de Richard Ashcroft, Trevor Lewington ce débrouille cette fois parfaitement sur ce morceau parfaitement adapté à un contexte rock celtique.

50 petites minutes, et puis s'en va. Pas de merci, pas d'au-revoir. Si ETH est un groupe talentueux, il manque néanmoins à ce 2012 Live un supplément d'âme et une sympathie qui donneraient envie à l'auditeur d'y revenir. Clinique, sans réelle saveur, cet album ne séduira que les fans du groupe, désireux de posséder un témoignage de la tournée Whitelake, ou les curieux qui souhaiteraient découvrir l'univers du groupe à moindre frais.

2,5/5

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


BOOZE BROTHERS
Tara's Folk (2017)
En attendant les Booze...




Roddy WOOMBLE
The Impossible Songs And Other Songs (2011)
Folk rock celtique bariolé et accompli


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Brian Buchanan (chant, violon, claviers, mandoline)
- Craig Downie (chant, cornemuse, harmonica, flûte, trompette, sax)
- Trevor Lewington (chant, guitare, mandoline)
- Mark Abraham (basse)
- Bruce Mccarthy (batterie)


1. Headlights 1&2
2. The Basket Or The Blade
3. Devil’s Son
4. Another Round
5. The Flood
6. Life For Love
7. One Last Drink / Call Me Al
8. Pseumoustophy
9. Gasoline
10. Kashmir / Bittersweet Symphony
11. White Squall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod