Recherche avancée       Liste groupes



      
CELTIQUE MéDIéVAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2012 Samain

MENESTRELS DES TERRES DE LUNE - Samain (2012)
Par MARCO STIVELL le 30 Avril 2012          Consultée 1119 fois

Croyez vous encore aux légendes ? Ce monde qui avance sans arrêt, avec des systèmes politiques et économiques qui ont tendance à nous éloigner les uns des autres plus qu'autre chose, n'incite pas au rêve. C'est un effort que chacun d'entre nous doit fournir, avec ce qu'il peut. Les musiciens sont parmi les premiers à nous y aider, et on n'en mesure pas toujours la chance. Mais certains tiennent vraiment encore à nous raconter de belles légendes et quêtes, comme dans l'ancien temps. Les musiciens celtes sont très doués pour cela. On a certes bien connu les vétérans du style, mais il y a également de nombreuses jeunes pousses qui se défendent et assurent la relève. Les Ménestrels des Terres de Lune sont de cette espèce.

Derrière ce nom atypique de nos jours se cache un duo en or. Auriez-vous imaginé retrouver si facilement les délices du Moyen-Âge septentrional, tout cela grâce à une petite Selkie adorable et espiègle du nom de Morgan et à son compagnon, valeureux chevalier que ses exploits ont fait connaître sous le patronyme de Corbin. Elle est harpeuse (élève de Myrdhin) et chanteuse, lui (qui a beaucoup étudié la musique en école) s'occupe des guitares en tous genres. Pour ce premier album entièrement original et dont nous avons eu l'occasion de suivre l'avancée grâce à une communication fort appréciable venant des artistes, ces derniers ont fait appel à Christian Devaux pour quelques instruments à vent, celtiques ou non. Samain (prononcer «chauwenne») a été enregistré au studio Artsonic fin 2011 et jusqu'en mars 2012.

La chanson numéro 3 porte le nom du disque, cette danse certes originale mai très connotée médiévale illustre un texte qui nous convie à cette fête. La Samain, dans l'univers celtique, est l'événement pour célébrer les morts, mais aussi pour pénétrer dans le monde féérique. Ce morceau est très appuyé par le saz et les percussions de Corbin, la harpe virevoltante et les tin whistles de Christian Devaux. C'est le titre le plus dynamique de l'album, avec celui qui suit, «Tan-Noz», où les musiciens s'amusent tout autant, et nous aussi. On peut dès lors leur faire le compliment d'éviter pour l'ensemble de l'album une structure morceau rapide/lent/rapide... devenue trop classique.

Samain s'ouvre avec «Galv an Tan», une pièce très contemplative où se mêlent la harpe, la guitare acoustique, l'ocarina et de splendides ambiances. «Danse de l'Eau» et «E Bro Argoat», sont eux aussi instrumentaux et vont dans le même sens musical, les instruments tissant de superbes arpèges. «Avel ar Mor» est encore plus beau... On peut aussi entendre parfois les voix conjointes des deux artistes, ou harmonies de Morgan seule planer au-dessus de cet ensemble serein. Cette finesse n'a d'égale que l'onirisme et la poésie qui, pour refaire un parallèle avec Myrdhin (dont le son ici se fait très proche de ses albums récents), nous conduisent chaleureusement en Brocéliande ou sur les falaises du cap Fréhel.

Il y a encore quelques chansons plus calmes que «Samain», où le duo se fait plus explicitement romantique et rêveur. Dans ses textes, il nous parle de sa propre histoire d'amour avec courtoisie imagée, et vante le bonheur qu'offre la musique, tout en n'hésitant pas à nous raconter de jolies histoires, comme sur «Bugale d'an Harloù» («Enfants de l'Exil»). Ce titre révèle quelques signes d'ambition musicale, entre couplets en petite valse et refrains mystérieux où, sur bourdon de cornemuse, la voix de Morgan prend des intonations nasales. Les deux autres chansons sont de superbes ballades, «Midnight Blue» traduisant le bonheur amoureux (Christian Devaux y joue de superbes parties de flûte traversière), «Enfants de la Musique» celui de vivre pour celle qui peut encore nous sauver, conformément à ce qui a été dit en introduction, et en partie grâce à un sympathique projet comme celui-ci.

Les Ménestrels des Terres de Lune ont bien choisi leur nom, pour le parfum à la fois passéiste et fantastique. Samain est, malgré des moyens limités, une introduction prometteuse à leur univers. Sous des dehors simples, le duo peut aussi se montrer audacieux conformément à leur attrait pour des musiques différentes. Morgan possède une très jolie voix, quoiqu'encore un peu fragile sur certains passages, et Corbin officie comme guitariste et arrangeur inspiré. A découvrir.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


René WERNEER
L'habit De Plumes (1977)
Chef-d'oeuvre unique




The CHIEFTAINS
6 - Bonaparte's Retreat (1976)
Folk irlandais historien


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Corbin (guitares, saz, choeurs, percussions)
- Morgan (harpe celtique, ocarina, chant, choeurs)
- Christian Devaux (flûte traversière, tin whistle, cornemuse)


1. Galv An Tan
2. Avel Ar Mor
3. Samain
4. Tan-noz
5. Danse De L'eau
6. E Bro Argoat
7. Bugale D'an Harloù
8. Midnight Blue
9. Enfants De La Musique



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod