Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Charles Bradley

Lee FIELDS - Faithful Man (2012)
Par MANIAC BLUES le 28 Mai 2012          Consultée 751 fois

La vague rétro-soul qui a largement dominé les débats en 2011 continue son chemin. Faithful Man, nouveau cru du vétéran Lee Fields, s’inscrit dans la droite lignée des productions Daptone. Par son timbre de voix, l’orchestre vintage qui l’accompagne, Lee Fields est un proche cousin de Charles Bradley. Même au niveau des compositions, la ressemblance est frappante. La recette soul old school, toujours appréciable, commence désormais à sonner de manière familière.

La pochette illustre bien l’atmosphère de ce disque qui baigne dans une lumière tamisée. Faithful Man propose une musique sans âge jouée par un artiste sans âge, qui comme le suggère ce titre est toujours resté fidèle à lui-même. Alors même que l’album aurait pu avoir été enregistré il y a quarante ans, le fait qu’il sorte en 2012 ne choque pas plus que cela, tant ce retour à un son traditionnel fait désormais partie des mœurs.
Faithful Man propose neuf chansons dynamiques portées par des cuivres épiques, des cordes discrètes, une section rythmique funky, des chœurs féminins, et la voix puissante de Lee fields qui ne fait pas dans le détail. Bref, toutes les conditions d’un album de soul passionné et flamboyant sont réunies. Construit en deux faces, avec une « Intermission » instrumentale en milieu de parcourt, le disque a été pensé comme un vinyle. On notera une première face plus accrocheuse que la deuxième.

En effet, toutes les très bonnes chansons sont concentrées en début d’album. L’homérique « Faithful Man » aux mélodies intenses et à l’orchestre imposant dévoile un chanteur sincère, qui interprète avec cœur une chanson aux allures de hit. Dans la même lignée, « I Still got It», « Your’re The Kind Of girl » et « Still Hanging On », arrangées avec un soin d’orfèvre, proposent des refrains inspirés qui emportent l’adhésion.

Après un plaisant intermède, Lee fields retourne derrière le micro et, fidèle à lui-même, interprète une nouvelle série de chansons qui sans surprises s’inscrivent toutes dans la même veine. D’une parfaite cohésion, Faithful Man est même tellement homogène que les morceaux défilent sans même que l’on s’en aperçoive. Il n’y a en effet pas vraiment de variations de tempo, et l’album propose une tonalité unique. Les voix féminines viennent apporter tout de même une touche agréable sur « Wish You Were Here » et « Who Do Love You ». La reprise de « Moonlight Mile » des Stones n’est pas la chose la plus heureuse de cet album, non pas qu’elle soit mauvaise, mais elle démontre tout au plus une baisse d’inspiration. Lee Fields donne presque l’impression d’être en pilote automatique sur « It’s All Over Now (But The Crying) ». Alors que la machine semble un peu enraillée, celle-ci se remet subitement en marche sur la dernière chanson « Walk On Through That Door » grâce à des arrangements particulièrement soignés.

Même si on aurait souhaité un peu plus de diversité, Faithfull Man reste un disque de belle tenue, porté par un interprète plein de panache. A écouter pour les amateurs de soul old school.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


BILAL
A Love Surreal (2013)
L'art du son selon Bilal




The BLUES BROTHERS
The Blues Brothers (1980)
"On est en mission pour le Seigneur."


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. Faithful Man
2. I Still Got It
3. You're The Kind Of Girl
4. Still Hanging On
5. Intermission
6. Whish You Were Here
7. Who Do You Love You
8. Moonlight Mile
9. It's All Over (but The Crying)
10. Walk On Through That Door



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod