Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Matmatah

Tristan NIHOUARN - Sauf Erreur De Ma Part (2012)
Par GEGERS le 29 Mai 2012          Consultée 1211 fois

Quatre ans après la dissolution du groupe, la page Matmatah semble définitivement tournée pour Tristan NIHOUARN, qui s'embarque enfin dans une carrière solo dont Sauf Erreur de Ma Part constitue le premier chapitre. Bien entendu, il y a dans la musique du Breton chevelu un peu de Matmatah. Ou plutôt, il y avait déjà dans la musique de Matmatah, et plus particulièrement sur les deux derniers albums du groupe, quelque chose de Tristan NIHOUARN. Une sorte de charme baroque, de tendresse pop-folk, de rugosité rock, autant d'éléments qui constituent l'ossature de cet album du dandy saltimbanque.

La voix caractéristique du Brestois rappellera forcément de bons souvenirs aux amateurs de feu le groupe auteur de « L'apologie » ou « Emma ». Un groupe étiqueté de rock celtique et résumé à ces quelques tubés précités, mais qui fut également l'auteur de titres tels que « Quelques sourires », « Alzheimer », « Tombé des nues » ou « La cerise ». Des morceaux moins évidents, mais se rapprochant des velléités solitaires de Tristan NIHOUARN. Le menu est rock, en témoigne le titre d'ouverture, « Meredith », sur lequel guitare électrique, section à cordes frottées et flûte traversière se marient à merveille dans une alchimie pop, parfaitement servie par un texte aux allures de portrait finement ciselé.

On pense parfois à un Bashung maîtrisé (le morceau titre « Sauf erreur de ma part » et ses clins d'œils à « La nuit je mens ») ou à Thiéfaine. Mais là où ces derniers tapent dans un rock rugueux, Tristan NIHOUARN opte pour une mise en forme chiadée et nuancée, à l'image de « Tu me gerces », morceau lancinant et délicat qui illustre parfaitement la teneur globale de l'album. Les textes et les mélodies sonnent justes, l'univers (tant graphique que musical) ainsi créé a ce quelque chose d'à la fois familier et inédit qui séduit sans réserves au bout de quelques écoutes. « Ma vie est un chef d'œuvre », grandiloquent, tranche avec la réserve empreinte de timidité de « Des merveilles », ballade folk à classer parmi les plus grandes réussites de l'album.

Le voyage se poursuit donc ainsi, et l'on se laisse entraîner sans contrainte par Tristan dans son univers à la fois séduisant et obscur, les dissonances se faisant nombreuses. Préférant l'impact des textes à l'efficacité des mélodies, le chanteur n'hésite pas se faire sombre et complexe, comme sur « Darjeeling amer » titre peu mélodieux consacré aux amours asséchées. En réalité, la faiblesse de cet album réside principalement dans sa seconde moitié, plus faible, et handicapée par la doublette « Vientiane » / « Qu'elles viennent », deux titres certes très audacieux, mais causant une rupture dans l'harmonie globale de l'opus. A noter tout de même la réussite sans réserve qu'est « Ton chorégraphe », qui voit Tristan proposer un texte magnifique sur le régime oppresseur de Corée du Nord, semblable au « Chinese democracy » des Fatals Picards.

En douceur, avec la classe qu'on lui connaît, Tristan NIHOUARN débute donc sa carrière solo par un « petit » album doté de nombreux atouts, et qui, à défaut de constituer un sans faute, permet de prendre la pleine mesure de son talent. Attendons maintenant une suite qui, si elle reprend la formule adoptée sur les principales réussites de cet album ("Darjeeling amer", "Des merveilles", "Ma vie est un chef-d'oeuvre) devrait avoir des allures de confirmation.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Georges BRASSENS
Auprès De Mon âme (2011)
à la droite du divin...




CALI
Les Choses Défendues (2016)
Artiste de l'épiderme.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Meredith
2. Ma Vie Est Un Chef-d’œuvre
3. Des Merveilles
4. Sauf Erreur De Ma Part
5. Darjeeling Amer
6. Tu Me Gerces
7. La Démesure
8. Vientiane
9. Qu’elles Viennent
10. Ton Chorégraphe
11. Dernières Nouvelles Du Bosphore



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod