Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL/FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Michael KIWANUKA - Home Again (2012)
Par MANIAC BLUES le 2 Juin 2012          Consultée 876 fois

Michael Kiwanuka est la sensation soul du moment. Avec son premier disque, Home Again, le Britannique remporte les faveurs de la presse. A seulement vingt-quatre ans, le voilà propulsé sur les devants de la scène comme le meilleur espoir masculin de la vague soul qui envahit la Grande Bretagne depuis quelques années, d’abord avec Amy Winehouse, puis Adèle.

Comparé aux plus grandes stars de la folk britannique et aux plus prestigieuses légendes de la soul, le jeune londonien est submergé par une avalanche d’étiquettes, qui en ferait presque oublier l’originalité de son style. Home Again est en fait un disque de folk avec des arrangements et une voix soul : un croisement entre Marvin Gaye et Nick Drake en somme.

Home Again est produit par le leader du groupe de rock anglais The Bees, qui a parfaitement su saisir le son adéquat qui convenait au style du jeune prodige. Hors du temps, Home Again est à la fois vintage, à l’image de la pochette particulièrement étudiée, et moderne, car apte à toucher un vaste et jeune public.

« Tell Me A Tale » fait déjà pour certains figure de classique instantané. Très seventies, les arrangements avec florilège de flûtes, guitare folk, cordes et cuivres de circonstance, ne trompent pas sur la marchandise. Ce morceau, le plus old school de l’album, est cependant lassant à cause de mélodies trop répétitives. Au bout de deux ou trois écoutes, l’overdose se fait déjà ressentir ce qui n’est pas très encourageant quant au véritable potentiel de ce soi-disant futur standard. Dans le même registre rébarbatif, « I’ll Get Along » et ses mélodies un peu à ras de terre, provoque un vague sentiment de lassitude.

Cependant, Home Again ne se résume pas à ces deux titres. Riche en chansons agréables à l’image de la douce « I’m Getting Ready », le disque baigne dans un climat de suavité et de sérénité. Les mélodies délicates se succèdent, superbement portées par la voix sensible de Michael Kiwanuka. L’orchestre intervient alors avec parcimonie, laissant vibrer en paix les notes de guitare acoustique. « Rest » et « Home Again » sont à ce titre de petits bijoux d’émotion très travaillés, sophistiqués mais pas dénués d’un certain charme. Plus décalé, « Bones » brille par son mélange d’influences, entre chanson populaire européenne et R’n’B américain. Le folk à grand spectacle de « Always Waiting », mâtiné de pop, montre une fois de plus le talent de Kiwanuka à émouvoir facilement son auditoire.

Le producteur a malheureusement tendance à un peu trop forcer la dose en terme d’arrangements. Ceux de « I Won’t Lie » et « Worry Walks Beside Me » surchargent des chansons qui fonctionneraient pourtant bien dans une totale épure. Dans un cas inverse, « Any Day Will Do Fine » est une composition trop inconsistante : l’orchestre sert alors à combler un certain vide mélodique.

Home Again laisse une impression finale mitigée. On ressent tout le potentiel de Michael Kiwanuka mais le style de ce dernier n’est pas encore arrivé à maturité. Malheureusement, il a tendance à céder à certaines facilités. Appréciable, cet album reste tout de même un premier essai très encourageant pour la suite.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Donny HATHAWAY
Everything Is Everything (1970)
Jeune, doué et noir




Bobby WOMACK
The Bravest Man In The Universe (2012)
Renaissance d'un champion


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. Tell Me A Tale
2. I'm Getting Ready
3. I'll Get Along
4. Rest
5. Home Again
6. Bones
7. Always Waiting
8. I Won't Lie
9. Any Day Will Do Fine
10. Worry Walks Besides Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod