Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Chuck Ragan

HOT WATER MUSIC - Exister (2012)
Par GEGERS le 21 Juin 2012          Consultée 834 fois

Ce nouvel album des Américains de HOT WATER MUSIC ne sort pas de nulle part. Il est le fruit d'une longue gestation, et de l'expérience combinée des membres du groupe, qui ont eu à cœur de découvrir de nouveaux horizons suite à la mise au repos du groupe en 2004. Tandis que ses trois comparses formaient The Draft, combo dont le rock à la Foo Fighters ne lui permit pas de s'établir durablement, Chuck Ragan s'embarquait pour sa part dans un trip « roots » qui lui permit d'accoucher de trois albums country-folk à l'américaine, d'une qualité tout bonnement exceptionnel. En huit ans, les trentenaires contestataires sont devenus des quadragénaires pères de famille. Le bourbon a rendu les voix plus rugueuses et à buriné les visages, mais la flamme qui animait le quatuor sur l'album The New What Next (2004) est toujours bien présente.

Cette flamme, cette soif d'un rock enragé et épidermique, brûle constamment sur cet Exister, de la pochette jusqu'aux intonations les plus profondes de la voix de Chuck Ragan. Loin des appellations punk-rock ou post-hardcore qui n'aiment pas vraiment à le définir, le groupe propose, une nouvelle fois, un rock rageur et direct, caractérisé par des morceaux courts (ne dépassant que rarement les 3'30) et nourris par une envie évidente de ne pas laisser à l'auditeur le temps de souffler. L'énergie est ici constante et essoufflante. Les amateurs des œuvres solo de Chuck Ragan seront coutumiers du fait, même s'il est évident que l'adrénaline ici distillée, électrique et électrisante, sert un objectif différent. Celui-ci n'est pas de nourrir une contestation quelconque, mais simplement d'éveiller les consciences, à travers cette grosse douzaine de titres traitant du mal-être personnel ou sociétal.

Si l'ensemble est cohérent, tous les morceaux ne se valent malheureusement pas. On apprécie aisément l'accessible « State of Grace », à la mélodie évidente et au refrain persistant, véritable brûlot fédérateur dans album qui les enchaîne comme des perles : « Safety », au feeling très westcoast, « Exister » et sa basse belliqueuse, « Wrong way » et ses intonations rock'n'roll, ou encore le punkisant « The traps », chanté par Chris Wollard, se font les pièces-maîtresses de l'album. Résolument ancrés dans la tradition passée du groupe américain, ces morceaux tranchent avec les titres plus expérimentaux : « Drown it in », titre ultra-saturé façon Social Distortion, ou encore « Pledge wore thin », un rock à classer parmi les plus belles réussites de l'album, qui tient autant des influences folk de Ragan que du rock Springstinien de The Gaslight Anthem.

Sans que l'on parvienne réellement à mettre le doigt sur la cause, l'album peine à convaincre pleinement. La faute peut-être au mixage de la voix de Chuck Ragan, qui bien que plus rugueuse qu'auparavant se fait bien moins tranchante et imposante que sur les albums précédents de HOT WATER MUSIC ou sur les albums solo du chanteur. Peut-être la faute à ces quelques « fillers », tels le lancinant « No end left in sight », qui nuisent à l'impact de l'album. Malgré tout, c'est un retour fort convaincant que nous propose le groupe américain, dont la qualité n'est pas à mettre en doute. Un rock rugueux à placer entre les mains de ceux qui souhaitent découvrir le genre par les itinéraires bis plutôt que par les autoroutes bondées.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


RUNRIG
Stepping Down The Glory Road (2013)
Tout est là




DARE
Beneath The Shining Water (2004)
Rock mélancolique, musique vivante...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Chuck Ragan (chant, guitare)
- Chris Wollard (chant, guitare)
- Jason Black (basse)
- George Rebelo (batterie)


1. Mainline
2. Boy, You're Gonna Hurt Someone
3. State Of Grace
4. Down In It
5. Drag My Body
6. Safety
7. Exister
8. Wrong Way
9. Take No Prisoners
10. Pledge Wore This
11. No End Left In Sight
12. The Traps
13. Paid In Full



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod