Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Paloma FAITH - Fall To Grace (2012)
Par MOONDREAMER le 4 Août 2012          Consultée 723 fois

Trois ans après le succès relatif en Grande-Bretagne de son premier album, Do You Want The Truth Or Something Beautiful ?, Paloma FAITH affronte enfin l’épreuve fatidique du deuxième album et c’est avec le cinématique Fall To Grace que Faith s’apprête à passer l’épreuve du feu. Cinématique, cet album l’est indéniablement, et la touche de Nellee HOOPER (connu pour avoir produit une très grande partie de l’œuvre de BJÖRK, le célèbre Rock Steady de NO DOUBT, U2, Madonna,...) n’y est pas étrangère. FAITH en fait même un but tout à fait assumé et a émis quelques jours après la sortie de Fall To Grace une note sur son blog [1] dans laquelle elle liait chaque morceau à un film.

Musicalement parlant, la première chose qui frappe est le ton de l’album : bien plus sombre, plus adulte, ce qui se traduit par un grand nombre de ballades et par une quasi-absence de chansons vraiment up-tempo. Ici encore, le contexte de la scène musicale actuelle peut en partie expliquer certains des choix et des influences qui ont marqué Paloma. Quand son 1er album est sorti, il se plaçait dans le sillon des chanteuses retro-soul, Amy WINEHOUSE et DUFFY à leur tête ; la mode pour les artistes féminines à l’heure actuelle va plutôt vers les ambiances dramatiques et les ballades tristes, comme en témoignent les succès énormes d’ADELE et de Lana DEL REY. Il serait erroné de dire que FAITH cherche à tout prix à se vendre en suivant cette tendance mais elle a clairement été marquée par la réussite de ses contemporaines.

D’un certain côté, quand on a plus qu’apprécié l’exubérance et la légèreté d’un « Upside Down » ou l’humour des paroles d’un « Romance Is Dead » sur le précédent album, on ne peut qu’être dubitatif face à un tel changement d’orientation… Pourquoi avoir abandonné cette variété dans les morceaux, cet humour empreint de réalisme quand on le maîtrise aussi bien ? Mais FAITH, connue dans les médias pour son franc-parler, l’a avoué elle-même lors d’un concert : elle en avait assez de l’univers de son premier album et avait besoin de mûrir et de prendre du recul sur sa musique.

Et on ne peut contester l’indéniable qualité de chaque chanson de l’album. Même si le thème plus qu’usé de l’amour reste le centre de presque chacune d’entre elles, les paroles de FAITH sont toujours aussi percutantes, bien pensées et émouvantes. Les arrangements et l’instrumentation de Fall To Grace n’ont rien à envier au précédent album ni même à la majeure partie de ce que l’on peut écouter sur la scène musicale actuelle : chaque instrument a sa place et s’insère avec justesse au sein du morceau, transfiguré lui-même par la voix si unique de Paloma.

« Picking Up The Pieces », qui évoque le fait de devoir faire face à un compagnon dont le cœur a été brisé par une autre, en est le parfait exemple et l’aboutissement le plus réussi : une mélodie imparable, un rythme entraînant, un refrain puissant, des paroles fortes mais élégantes, on tient ici le meilleur morceau de l’album. Mais ne passez pas pour autant à côté du puissant crescendo de « Streets Of Glory », de la justesse et de la délicatesse des paroles de « Beauty Of The End » (“Falling never hurts but landing does”), de la véritable mise à nue sentimentale opérée dans « Just Be », de la leçon de vie de « Black & Blue » ou encore du tourbillon d’émotion d’ « Agony ».

C’est alors qu’arrive le fatidique moment de la notation : je mettrais volontiers un 4/5 à cet album et à cette artiste talentueuse qui mérite bien plus d’attention qu’elle n’en reçoit mais ce serait faire preuve d’un excès de subjectivité mal placé. Fall To Grace est un album de grande qualité, chaque chanson méritant une écoute attentive, mais le manque de véritables morceaux pêchus (à l’exception peut être de « Picking Up The Pieces » et « Agony »), la disparition de l’humour et un trop grand nombre de ballades font de Fall To Grace un album peut être un peu trop convenu.

En somme, Paloma FAITH est passée du théâtre au cinéma, avec tous les avantages et les défauts qui vont avec : la production et les mélodies sont irréprochables mais en contrepartie, on perd la spontanéité et la prise de risque de sa 1ère œuvre, la légèreté et la fraicheur du burlesque. En espérant un 3ème album qui concilie les deux, j’attends avec impatience la suite des aventures de Paloma.

Note réelle : 3.5/5

[1]http://www.palomafaith.com/gb/latest/detail/its_album_release_time/

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


VAMPIRE WEEKEND
Vampire Weekend (2008)
Spécial semaine boîte à demandes !




MARINA AND THE DIAMONDS
Froot (2015)
Un fruit acidulé qui demande du temps pour mûrir


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Paloma Faith (voix)
- + Une Foule De Musiciens, Choristes, Pro


1. Picking Up The Pieces
2. 30 Minute Love Affair
3. Black & Blue
4. Just Be
5. Let Me Down Easy
6. Blood Sweat & Tears
7. Beauty Of The End
8. When You're Gone
9. Agony
10. Let Your Love Walk In
11. Freedom
12. Streets Of Glory



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod