Recherche avancée       Liste groupes



      
NéO-PROG/ELECTRO/AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Porcupine Tree, Marillion

Steve HOGARTH & R. BARBIERI - Not The Weapon But The Hand (2012)
Par SUNTORY TIME le 18 Août 2012          Consultée 1714 fois

Petite énigme mathématique:
MARILLION + PORCUPINE TREE = ?

Deux réponses possible: soit Porcupillion, soit Mariline Tree. De mon point de vue, la deuxième solution sonne bien mieux.

C'est à cette addition que Not the Weapon But the Hand nous invite à répondre.
Alors qu'on attend avec impatience le nouvel album de MARILLION, qui s'intitulera The Sound That Can't Be Made, et que PORCUPINE TREE est sûrement en train de préparer un successeur à The Incident, le chanteur du premier groupe et le claviériste du deuxième s'évadent pour une petite escapade en duo.

On ne présente plus Steve HOGARTH, charismatique chanteur de MARILLION depuis plus de 20 ans, mais à qui certains reprochent encore d'avoir succédé à FISH. Ce qui est idiot car HOGARTH a su donner un nouveau souffle au groupe, et qui lui permet d'être encore le fer de lance du Néo-prog. Quant à Richard BARBIERI, c'est davantage un homme de l'ombre, mais qui reste néanmoins un pilier de PORCUPINE TREE, le petit frère de MARILLION, après avoir été membre de JAPAN, l'ancien groupe de David Sylvian. Il a aussi une carrière solo depuis les années 90.

C'est d'ailleurs BARBIERI qui compose les huit titres de ce premier album du combo. HOGARTH, lui, vient y poser les textes et sa voix caractéristique. Musicalement, on est bien loin du son beaucoup trop clean propre au leader des Porcs Epiques, Steven Wilson, ça sonne beaucoup moins rock, et rien de métal non plus, les claviers sont rois sur ces chansons. Seule la rythmique vient régulièrement accompagner ces ambiances finement composées. Et l'album s'écoute dans son ensemble, paisible et délicat. Mais difficilement saisissable à la première écoute, tant les mélodies sont brumeuses, jamais évidentes et efficaces, rien de tubesque ou de radiophonique (à part peut être "Only Love Will Make You Free"). Not the Weapon But the Hand est un disque crépusculaire, rêveur et apaisant.

"Red Kite" introduit la chose comme une évidence, au piano d'abord, puis par une progression semi symphonique, avant de redescendre dans un très beau solo de guitare, tout en douceur là aussi. On voudrait y être, sur ce "Cerf-volant rouge" planant, nonchalant, dans une brise légère. Ce titre est en quelque sorte le plus progressif du disque, par ses variations mélodiques, quand les autres morceaux sont plus linéaires, restant fidèles à leur atmosphère de départ.

Quant à Steve "H", il fait davantage que donner des paroles aux musiques, il les habite complètement. Loin des grandes envolées vocales de MARILLION, il se veut plus intimiste, murmurant, chuchotant, élevant la voix juste ce qu'il faut pour redonner de la force aux compositions. On dirait un sage nous donnant des leçons de vie dans la pénombre d'une journée finissante, comme un esprit bienveillant qui nous chuchoterait des berceuses à l'oreille. En cela, "Only Love Will Make You Free" est une superbe leçon de vie. Ce titre est la pièce maîtresse de l'opus, avec cette longue progression vers un sublime final, bien que trop court à mon goût (la chanson dure quand même plus de 8 minutes...). Cette rythmique world music qui n'est pas sans rappeler l'influence de Peter Gabriel fait merveille, et le refrain chanté à tue tête par HOGARTH d'une voix claire est d'une beauté à tomber des nues.

Si le climat intimiste, propre à l'introspection est de mise tout le long de l'album, la surprenante "Crack" vient nous réveiller un peu par son électro technoïde inattendue, mais qui ne détonne pas du reste, ce qui est très fort de la part de BARBIERI. Not the Weapon But the Hand est un album idéal pour se laisser bercer par de la musique ambitieuse sans être prise de tête. Ces sept titres (le 8ème, éponyme, est un court épilogue ou H reprend les paroles de "Your Beautiful Face", d'où est tiré le titre de l'album) font du bien, psychiquement parlant, que ce soit par la finesse des arrangements de BARBIERI ou la justesse des mots et l'intensité du chant de HOGARTH.

On est au final assez éloigné des styles des deux groupe (même si on penche plus du côté de MARILION). C'est la preuve que Steve HOGARTH et Richard BARBIERI ont une personnalité propre au-delà des groupes où ils ont une position centrale. La réussite de Not the Weapon (...) n'en est que plus belle.

En bref, un très bel album pour patienter avant les futurs albums de MARILLION et PORCUPINE TREE.
En espérant, cependant, que le duo n'en restera pas là.


Meilleur titre: "Only Love Will Make You Free"
Les plus progressifs: "Red Kite", "Only Love ..."
Les plus ambient: "Your Beautiful Face", "Lifting the Lid"
Le plus suprenant: "Crack"


P.S.: Pour ceux qui achètent l'album en MP3 via iTunes, un morceau inédit est ajouté. Ce titre s'intitule "Intergalactic" mais je n'ai pas encore eu l'occasion de l'écouter...

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par SUNTORY TIME :


MARILLION
Sounds That Can't Be Made (2012)
MARILLION de nouveau au sommet !




ARCHIVE
You All Look The Same To Me (2002)
Archive se cherche et se trouve enfin !


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Steve Hogarth (chant, percussions, dulcimer)
- Richard Barbieri (claviers, arrangements)
- Dave Gregory (guitares, basses)
- Danny Thompson (basse)
- Michael Hunter (percussions, mixage)
- Arran Ahmun (percussions)
- Suzanne Barbieri (samples vocaux)


1. Red Kite
2. A Cat With Seven Souls
3. Naked
4. Crack
5. Your Beautiful Face
6. Only Love Will Make You Free
7. Lifting The Lid
8. Not The Weapon But The Hand
- bonus Download Track
9. Intergalactic



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod