Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2012 Tetra
2012 Down The Road
 

- Membre : Hocus Pocus
 

 Site Du Label On And On Records (163)

C2C - Tetra (2012)
Par MARTIN le 21 Septembre 2012          Consultée 1834 fois

Avec son EP Down The Road, C2C aura réussi à créer une forte attente autour de l'arrivée du véritable premier album du groupe, Tetra. Le titre "Down The Road", pourtant sortit il y a de nombreux mois, envahit les ondes hertziennes durant l'été 2012, passant progressivement de Radio Nova à RTL2, allant même jusqu'à se faire une place sur Skyrock, qui, comme Virgin, a vendu sa ligne éditoriale pour une programmation encore plus passe-partout type NRJ. Mais bon, l'uniformisation des radios est un autre débat, et puis quand c'est pour tomber sur un petit C2C bien frais, on est bien content. Cela dit, on ne peut s’empêcher de s'interroger sur la tournure que cela a pu faire prendre à l'album, le groupe étant certainement conscient du phénomène grandissant C2C qui sévit depuis moult temps.

La pochette nous donne déjà un indice quant à une première déception : au milieu de jeunes femmes délurées, on peut noter la présence de ballons placés de sorte qu'ils représentent la pochette du précédent EP, ni plus ni moins. Et effectivement, on le retrouve dans Tetra, à l'exception du titre Somedays. Mais ces titres s'avèrent au final être des piliers réconfortants et rassurants, tant la première écoute de l'album est déroutante. Que sont-ce tous ces featurings ? Ces structures couplets/refrains bien basiques ? Ces sonorités pop jazzy pas bien personnelles et toutes mielleuses ? Et ces chanteurs et chanteuses à foison ? Du turntablism, ça ? C2C avoue qu'effectivement, la venue de chants en anglais était aussi là pour donner une ambition internationale au groupe. Très bien, le groupe n'a jamais été étiqueté underground de toute façon. Le léger souci étant que cette poignée de titres cohabite bizarrement avec ceux de l'EP et quelques autres nouveaux, eux aussi essentiellement instrumentaux et à la couleur bien différente.

Pas que cette nouvelle orientation soit foncièrement mauvaise, Tetra regorge de ces hymnes joyeux qui restent gravés dans votre tête, comme Happy ou Who Are You, et derrière cette grande simplicité apparente se cachent une certaine finesse et un sens évident de la mélodie qui reste dans la tête. Un sens du tube, pourrions-nous dire sans une once de sarcasme. Mais c'est confronté à des titres comme "The Cell" où "Le Banquet" que l'on ne peut s'empêcher de ressentir un léger pincement au cœur, et de se dire « si seulement tout avait été comme ça ». Des titres libres et enjoués, décomplexés, où une grande maîtrise technique sert une musicalité propre à C2C. À l'inverse, une certaine frange de la population (à frange, justement) doit regretter que tout ne soit pas à l'image de morceaux comme Genius.

Mais allez, prenons parti. Écoutez ce "Genius", avec son chant gentillet et enjoué et ses refrains bas du front (''girl i'm your genius tonight, if it's all right'') répétés indéfiniment ; puis enchaînez avec "Le Banquet", ode au turntablism, où l'on sent que C2C et ses 5 featurings (!) prennent un pied monstre à envoyer du lourd, mais du lourd bien subtil pour autant. Lequel donne envie de monter le volume, encore et encore ? L'un vous fera bougeotter les épaules lors d'une danse dans une soirée arrosée mais pas trop, le sourire coincé et le regard fuyant, l'autre vous fera passer pour un débile léger à remuer en tout sens de manière désordonnée, avec ces scratchs à foison, cette rythmique endiablée et ces basses qui surgissent aléatoirement, le tout saupoudré de sons qui vous flatteront les oreilles en continu. Choisissez votre camp, camarade.

Tetra, c'est donc ça, un disque passablement schizophrène, très accessible mais pas évident à appréhender dans sa globalité. Un disque assurément intéressant et qui va faire beaucoup parler de lui, avec un C2C qui a le désir de s'ouvrir vers de nouveaux horizons, à l'aise dans tous les terrains mais pas pour autant excellent partout. Un album qui amènera de nouveaux aficionados qui risquent de mal s'entendre avec les anciens, déçu par la tournure qu'a pris le son du groupe. On peut malgré tout parier qu'une fois de plus, en concert, C2C saura fédérer son public, du pré-retraité qui aura découvert "Down The Road" sur Virgin au hipster le plus pur, de l'amateur éclairé de musique au néophyte curieux.

Note réelle : 3+. Ou 4- , en fonction des humeurs.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par MARTIN :


HIGH TONE
Outback (2010)
Spontanéité vs minutie




HIGH TONE
Underground Wobble (2007)
Monument !


Marquez et partagez





 
   MARTIN

 
  N/A



- Atom
- Pfel
- 20syl
- Dj Greem


1. The Cell
2. Down The Road
3. Kings Season (blitz The Ambassador & Ledeunff)
4. Because Of You (feat Pigeon John)
5. Delta
6. Who Are You (feat Olivier Daysoul)
7. Happy (feat Derek Martin)
8. Give Up The Ghost (feat Jay-jay Johanson)
9. The Beat
10. Genius (feat Gush)
11. Together (feat Blitz The Ambassador & Ledeunff)
12. Arcades
13. Le Banquet (kentaro,netik,rafik,tigerstyle,vajra)
14. F.u.y.a.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod