Recherche avancée       Liste groupes



      
ABSTRACT HIP HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rjd2, Blockhead

WAX TAILOR - Dusty Rainbow From The Dark (2012)
Par MARTIN le 22 Octobre 2012          Consultée 921 fois

Avertissement au lecteur : deux auteurs différents se sont attelés à l'écriture de cette chronique, Martin_Bisous et DarkMartin. Notre chroniqueur Martin, dans un souci d'équité et de journalisme total, a choisi de les publier toutes deux, sans faire de choix.

Martin_Bisous : Le voici enfin, Dusty Raimbow From The Dark, quatrième album du roi de l'abstract hip-hop, j'ai nommé bien entendu WAX TAILOR. Se contentera-t-il cette fois d'être juste excellent ou peut-on espérer mieux ? La pochette donne clairement le ton : on aura à faire à un opus plus sombre et intimiste que le précédent album, pour notre plus grand plaisir. On a bien entendu en mémoire l'excellent Tales Of The Forgotten Melodies et son univers cinématographique à mi-chemin entre nostalgie, lumière et mélancolie, qui révéla WAX TAILOR comme étant un producteur incontournable.

DarkMartin : Une attente un peu hésitante s'est faite autour du dernier album de J.C Le Saoût. En effet, après deux opus bigrement réussis, Wax T. avait déçu avec In The Mood For Life, album très loin d'être inintéressant, très soigné, mais si peu surprenant et surtout bien plus consensuel et calibré radio qu'à l'accoutumée. Ici, la pochette donne clairement le ton : à rester ainsi recroquevillé au fond de son trou, les bras croisés, WAX TAILOR n'allait rien changer à sa recette et l'album allait être aussi peu surprenant que possible. Pas loupé. Un peu comme si on donnait à un enfant directement la surprise sans la petite boite en plastique jaune et le Kinder qui l'enveloppe : c'est déjà mal barré pour réussir à capter notre intérêt. Reste que cette non-surprise peut se révéler être chouette avec le temps. On relance l'album, en l'enlevant de tout contexte, et on le jauge pour ce qu'il est.

Martin_Bisous : Dès les premières secondes du disque, on retrouve pour notre plus grand plaisir les sons et l'univers qui caractérise la musique de WAX TAILOR, à mi-chemin entre une bande-son d'un vieux film et un hip-hop bien catchy, aux qualités dansantes évidentes. Une fois de plus, Wax T. manie les samples avec la dextérité qu'on lui connaît, pour une musicalité riche et cohérente. Et cette fois-ci, un narrateur intervient durant les interludes entre deux titres, pour renforcer le concept cinématographique de l'album. D'ailleurs, on passe parfois d'un titre à l'autre sans s'en rendre compte. Bien vu. Et que les plus exigeants soient rassurés : les classiques featuring avec Charlotte Savary, ASM et Mattic sont bien présents et par ailleurs excellents dans leurs registres respectifs (''instant romance'' pour Charlotte et hip-hop funky pour ASM).

DarkMartin :Mais voilà, rien n'y fait, et l'ennui pointe rapidement le bout de son nez. Pourtant, c'est indéniablement bien fichu, et on s'éprend même de certains titres comme My Window, Magic Number ou encore l'instrumental From The Dark. Et soulignons l'effort de nouveauté avec l'apparition d'un narrateur aux interludes. Malheureusement, ces petits interludes, traditionnels espaces de libertés, s'en trouvent cette fois-ci, avec cette voix monotone, un peu plus emmerdante que le reste de l'album. En plus, WAX TAILOR a eu la bonne idée de lier plusieurs titres les uns aux autres, sans qu'on s'aperçoive du changement, renforçant encore cette impression que l'album s'écoule sans aucun heurt ni point d'orgue, un peu comme l'on écoule son étron quotidien : dans l'indifférence la plus totale, mais malgré tout soulagé d'en finir.

Martin_Bisous : Les albums passent et WAX TAILOR a pris de la bouteille et de l'assurance, et fait le choix de formats courts qui ne laissent aucune chance à d'ennuyeuses longueurs de s'installer. Plus efficace que jamais, l'album regorge de tubes assez immédiats, mais pas dénués pour autant d'une finition nécessaire à leur durée de vie.

DarkMartin :Dusty Raimbow From The Dark souffre aussi du même syndrome que le précédent, celui du raccourcissement de la durée des pistes. Une seule dépasse péniblement les 4 minutes, le reste se situant systématiquement autour des 2''40 / 3''20 dans des structures couplets/refrain bien classiques. Pourquoi pas, mais WAX TAILOR n'arrive visiblement pas à développer ces ambiances en si peu de temps et la musique, étouffée dans ces formats, pas une note plus haut que l'autre, ne s'exprime certainement pas comme elle le pourrait avec plus de lâcher-prise. On atteint un degré de normalisation assez barbant qui sied bien mal au genre.

Martin_Bisous : Vous l'aurez compris, chers petits lecteurs, ce WAX TAILOR est une réussite – une de plus. Toujours aussi méticuleux, JC. Le Saoût nous fait voyager une petite heure dans son univers inimitable. On se retrouve au prochain concert, vous pourrez sûrement m'apercevoir au premier rang, je porte le même chapeau classe que l'artiste, j'essayerai d'ailleurs à l'occasion de me le faire dédicacer une troisième fois, avant de le replacer dans ma vitrine.

DarkMartin :Sur ces entre-faits, je m'en vais rédiger la chronique pour le prochain album à venir dans deux ou trois ans : nul doute qu'il s'agisse à peu près du même album avec les mêmes défauts et qualité, avec peut-être comme nouveauté la piste de Charlotte Savary en troisième titre au lieu du second, et des formats de deux minutes maximum histoire de moins perdre de temps. Si tu me lis Waxy, puis-je me tromper sur mes pronostics : je t'aimais d'amour.

---

Merci à vous les gars. Voici maintenant une chronique objective de l'album : Dusty Raimbow From The Dark distille une musique au pouvoir de sympathie toujours présent, mais ça ne casse pas la baraque pour autant. Ça se tient dans un équilibre et un immobilisme ennuyeux, voilà tout.

A lire aussi en DIVERS par MARTIN :


RJD2
Deadringer (2002)
Universel




METASTAZ
Encounters (2012)
Préjugés !


Marquez et partagez





 
   MARTIN

 
  N/A



- Wax Tailor + Featurings


1. Exordium
2. Dusty Rainbow - Wax Tailor Feat Charlotte Savary
3. Like An Hourglass
4. Only Once - Wax Tailor Feat Ali Harter
5. Heart Stop - Wax Tailor Feat Jennifer Charles
6. Something Began To Glow
7. No
8. A Stop Motion Bloom
9. The Sound - Wax Tailor Feat Mattic
10. In The Mirror
11. Past, Present & Future (rock'n'roll)
12. Not Alone
13. Down In Flames - Wax Tailor Feat Sara Genn
14. Time To Go - Wax Tailor Feat Aloe Blacc
15. Magic Numbers - Wax Tailor Feat A.s.m & Mattic
16. No Regret - Wax Tailor Feat Shana Halligan
17. Phonovisions
18. Into The Sky
19. My Window - Wax Tailor Feat Elzhi & Akua
20. From The Dark
21. Heart Stop - Radio Edit (bonus) - Wax Tailor Feat
22. Time To Go - Radio Edit (bonus) - Wax Tailor Feat



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod