Recherche avancée       Liste groupes



      
DUB  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : High Tone, High Damage
- Style + Membre : Zentone

ZENZILE - Electric Soul (2012)
Par MARTIN le 26 Octobre 2012          Consultée 1089 fois

Ce qu'il y a à trop aimer la musique, et à trop en écouter, c'est que l'on finit à un moment donné par envier le néophyte qui se penche sur le beau et vaste monde de la musique pour la première fois, découvrant l'immensité du champ des possibles pour se faire vibrer les esgourdes de toutes les manières qu'il soit. Le sentiment grisant d'être un aventurier partant à la quête de territoires inconnus. Des années après, on se met à regretter l'époque où le moindre titre nous accrochant un peu était directement catégorisé comme chef d’œuvre intemporel, en toute naïveté, sans se rendre compte qu'en fait il ne s'agissait que de MANAU ou NIGHTWISH. Votre oreille si ouverte avant s'est bien affinée pour, peut-être, se refermer progressivement, devenue intransigeante, même (surtout) avec vos groupes favoris.

Parfois même vient le moment ou vous n'attendez plus rien d'un artiste qui a constitué une porte d'entrée mémorable pour tout un nouveau genre à explorer. C'était le cas avec ZENZILE, un des monuments du dub français, avec sa musique à base d'air et de gens qui flottent dedans. Un dub très épuré et aérien, aux accents originellement roots et électro, allant de plus en plus vers une énergie rock. À force de connaître les codes d'un genre et d'un groupe, la magie n'opère plus aussi facilement. Et le groupe lui-même ne semblait plus réellement aussi passionné et enthousiaste qu'à ses débuts, avec le précédent album, Pawn Shop, un peu trop en retenue et en « déjà-vu ».

Puis vint Electric Soul. Et quel plaisir de se laisser aller à la magie d'un album que l'on attend peu, déjà blasé avant même la première écoute ! Pourtant, rien de foncièrement original pour ce 8e album du combo d'Angers, mais une sorte de facilité et d’allégresse générale assez irrésistible se dégage de chacun des neuf titres d'Electric Soul. Comme si Zenzile s'offrait une seconde jeunesse, avec cependant une maturité permettant d'éviter quelques errances et longueurs. Jeunesse aussi expliquée par l'arrivée d'un nouveau chanteur, Jay ree, qui pose sa voix chaleureuse tantôt chantée façon reggae, tantôt rapée, à l'aise en toute situation. Il complète idéalement Jamika, et participe à la couleur assez roots de l'album. Couleur agréablement surprenante au vu de la récente évolution rock qu'avait pris Zenzile dernièrement, et, en toute subjectivité, on les sent bien plus à l'aise sur ce terrain de jeu.

ZENZILE puise donc assez largement dans des sonorités Reggae et Dub, mais pas seulement, Electric Soul est aussi électrique et... soul. Bien vu. Un mariage des genres (certes pas très original) terriblement réussit, qui semble très naturel, particulièrement probant sur le titre Stay, où les deux interprètes croisent leurs chants sur un riddim simple, des échos discrets venant en réponse à des sonorités plus électroniques, le tout lié par une nappe de clavier d'une infinie douceur. L'ensemble est aussi captivant qu'apaisant et efficace. Et toujours cette sorte d'évidence musicale, cette justesse et cet équilibre épatant.

Electric Soul est aussi remarquablement homogène dans sa qualité. Aucun titre n'est à jeter, et chacun possède sa couleur propre sans pour autant détonner de l'ensemble. Des titres à l'héritage dub plus que présent tel No Idol ou Chewin'Mi Mic, avec leurs petites lignes de basse qui envoient du groove par camion, côtoient l'électrique et hypnotisant Yuri's Porthole, le poignant et mélancolique Made Man Machine, ou encore le bien trop stellaire Over Time, titre de plus de huit minutes dans lequel s'opère une longue montée en puissance où des guitares se déchaînent à la suite d'instruments à vent dans une atmosphère passablement brumeuse. Presque épique, certainement magnifique. La redescente laisse alors un semblant de goût amer. En effet, si l'on attend chaque titre avec impatience, celui-ci possède une petite dose de liberté supplémentaire qui donne l'impression que ZENZILE a été légèrement plus timide sur les autres.

Pour parfaire le tout, il est à noter que le travail d'enregistrement et de mixage est remarquable d'équilibre et d'expressivité, permettant en plus à des titres très dépouillés d'avoir une réelle profondeur. Le mixage des voix est tel que l'on à l'impression d'avoir Jamika et Jay Ree à nos côtés. Une qualité bien appréciable à l'heure où pas mal de groupes préfèrent un son propre et immédiat à un son détaillé. Sur le coup, pas de compromis, Electric Soul fait les deux avec brio. Lié à la qualité des compositions, difficile de ne pas cesser d'augmenter le volume.

ZENZILE effectue avec Electric Soul un retour au premier plan sur une scène où ils s'étaient faits plutôt discrets ces dernières années. Un disque surprenant par ce revirement roots qui rappelle les débuts du groupe, sans pour autant être un véritable retour aux sources. Non, Electric Soul est résolument moderne et l'on devine un ZENZILE assez peu nostalgique et tourné vers l'avenir. Un album qui va faire parler de lui dans le petit monde de l'éléctro-dub, et certainement bien au-delà. Et c'est tout le mal qu'on leur souhaite.

A lire aussi en DIVERS par MARTIN :


BRAIN DAMAGE
Short Cuts (2008)
Vos oreilles réclament de l'originalité ?




RJD2
Deadringer (2002)
Universel


Marquez et partagez







 
   MARTIN

 
  N/A



- J.c 'werner' Wauthier (batterie)
- Matthieu Balbée (basse)
- Eric 'raggy' Sevret (flûte / clarinette / melodica / percussions / synt)
- Vincent 'vince' Erdeven (synthétiseurs / melodica / glockenspiel / guitare)
- Alex Raux (guitares / synthétiseurs / reverses)
- Jamika Ajalon : Voix (1/3/4/8)
- Jérome 'jay Ree' El Kady: Voix (2/4/5/7/9)
- W. Mc Anuff : Voix (6)


1. Scars
2. No Idol
3. Mind Control
4. Stay
5. Yuri's Porthole
6. Magic Number (feat. Winston Mc.anuff)
7. Chewin' Mi Mic
8. Over/time
9. Man Made Machine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod