Recherche avancée       Liste groupes



      
OI ! / STREET PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Discharge, Gbh, Bad Brains
 

 Site Officiel (264)

The EXPLOITED - Punks Not Dead (1981)
Par RED ONE le 27 Février 2013          Consultée 1983 fois

À l'instar du hard rock, 10 ans plus tôt, le punk hardcore britannique a eu sa triade fondatrice au début des années 1980. Trois groupes dominaient en effet le haut du pavé et tenaient la dragée haute à tous les autres, leur musique achevant de donner naissance à ce style assez particulier qu'est le hardcore, sous-genre du punk ayant fini par devenir un style à part entière avec le temps. Ces groupes fondateurs, ce furent DISCHARGE, GBH (également connu à une époque sous le nom de CHARGED GBH) et The EXPLOITED. Sauf qu'un détail en apparence anodin différencie foncièrement The EXPLOITED des deux autres groupes : The EXPLOITED est un groupe écossais, alors que DISCHARGE et GBH sont anglais.

Les EXPLOITED sont donc créés en 1979 à Edimbourg, capitale de l'Ecosse, par le jeune Terry Buchan. Mais bien vite, Terry renonce à faire partie du groupe et en confie la charge à son frère Walter, alias Wattie, ancien skinhead passé chez les punks après un détour par la caserne. Le groupe connait alors de multiples changements de musiciens durant ses premiers mois d'existence, mais il se stabilise bien vite autour d'un line-up solide qui comprend le volumineux guitariste Big John Duncan et le bassiste Gary MacCormack. Il s'agit ici de la formation classique du groupe. La batterie est alors tenue par un certain Dru Stix. Le fait que le groupe soit écossais nous intéresse pour deux raisons : primo, il permet d'expliquer l'accent épouvantable de son chanteur (et seul membre permanent), Wattie Buchan. Secundo, il permet de faire remarquer que malgré une influence évidente de la première vague punk anglaise de 1977, la musique des EXPLOITED a également été influencée par les groupes de la scène écossaise de la fin des années 1970...

The EXPLOITED fait déjà parler de lui en 1980 en autoproduisant un premier EP, Army Life, sur son propre label autogéré, Exploited Army Records. Cet EP attire l'attention du label Secret Records, qui signe le groupe et s'engage à produire son premier album. Punks Not Dead, premier album du groupe d'Edimbourg, sort donc en 1981 et est à considérer comme un disque très important dans l'histoire du punk, à bien des égards. Déjà son titre, qui peut s’interpréter à plusieurs niveaux de lecture : dans un premier temps, l'ambition d'un tel titre était de montrer au monde entier qu'en dépit des annonces dans la presse de la "fin" du mouvement punk après l'explosion de 1976-1977, de nouveaux groupes (tels que The EXPLOITED) étaient près à reprendre le flambeau, envers et contre tous. Du coup, en conséquence, "Punks Not Dead" a été le surnom donné à toute cette catégorie de groupes, britanniques ou non, qui ont cherché à suivre la tendance. The EXPLOITED, dès son premier album, apparaît donc comme l'un des groupes moteurs de la "seconde vague" du punk, qui naît à cette époque.

Sur ce premier album, le style très particulier du groupe est encore en gestation, puisqu'EXPLOITED ne donne pas encore vraiment dans le punk hardcore mais plutôt dans le street punk et la Oi! music, sous-chapelles du punk alors animées par des groupes tels que SHAM 69 ou bien encore les COCKNEY REJECTS. Pas étonnant donc de constater que de nombreux morceaux de cet album sonnent comme des hymnes de supporters de football. Mais ça n'empêche pas The EXPLOITED d'être déjà diaboliquement efficace : ainsi le classique "Sex & Violence", ritournelle sans réelles paroles est un hymne parfait pour hooligans. De même "Exploited Barmy Army" ou encore "I Believe In Anarchy", sont devenues par la suite des chansons classiques du combo écossais.

La production est évidemment assez minimale, et le groupe revendique son côté cru et direct. Certains titres surprennent, comme "Mucky Up", reprise du groupe PUNCTURE (un groupe assez méconnu, issu de la première vague) ou bien encore "Free Flight", où le guitariste Big John Duncan distille une ambiance éminement metal grâce à d'étonnants vibratos. La ligne générale, orientée street punk (comme je l'ai dit plus haut), a pour conséquence de faire sonner le tout comme un disque de punk rock encore très classique. Mais la violence est bel et bien là, la haine du système et la tension sont lourdes et nos Ecossais sont déjà près à tout casser sur leur passage afin de nous faire comprendre que, non, le punk n'est pas encore totalement mort en 1981.

Cet album fait donc partie des incontournables du groupe, et il s'agit véritablement d'un album-clé dans l'évolution du punk. Néanmoins, le groupe changera de direction dès l'album suivant, le terrifiant Troops Of Tomorrow (1982), chef d'oeuvre du hardcore british ...

Vivement recommandé.

"EXPLOITED !!! BARMY ARMY ... !!!"

Note réelle : 4,5/5.

Titres à retenir : "Punks Not Dead", "Cop Cars", "Free Flight", "Sex & Violence", "Exploited Barmy Army", "I Believe In Anarchy" ...

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


DISCHARGE
Discharge (2002)
La reformation que l'on n'espérait plus...




DISCHARGE
Never Again (1984)
L'introduction parfaite pour découvrir Discharge


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Wattie Buchan (chant)
- Big John Duncan (guitare)
- Gary Maccormack (basse)
- Dru Stix (batterie)


1. Punks Not Dead
2. Mucky Pup
3. Cop Cars
4. Free Flight
5. Army Life (part 2)
6. Blown To Bits
7. Sex & Violence
8. Spg
9. Royalty
10. Dole Q
11. Exploited Barmy Army
12. Ripper
13. Out Of Control
14. Son Of A Copper
15. I Believe In Anarchy
16. Dogs Of War
17. What You Gonna Do



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod