Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Roy Harris, American Composer (195)

Roy HARRIS - Symphony No.5 (1942)
Par TARTE le 13 Décembre 2012          Consultée 777 fois

Les symphonies N°3 & 4 propulsèrent le nom de Roy HARRIS parmi ceux de l’élite. Le compositeur a su se forger une notoriété par la force de son langage mais aussi par l’enseignement avec, parmi ses élèves, William Schuman en tête de gondole. N’ayant eu de cesse de ciseler son écriture, c’est au début des années 1940 que son style prendra une très grande ampleur, la Symphonie N°5 en est un fameux témoignage.

Rien d’étonnant, en somme, lorsque l’on met en parallèle cette subite maturation stylistique et les évènements de la Seconde Guerre mondiale ; HARRIS avait une aversion aigüe pour le mépris de l’être humain généré par les conflits politiques et c’est ce qui l’a mené à dédier sa 5e symphonie à l’Union soviétique luttant contre l’invasion nazie. Il est intéressant de comparer sa partition à celle de la 7e de Dimitri Chostakovitch, « Leningrad », car à l’inverse du compositeur russe, HARRIS semble retranscrire des impressions, des sentiments profondément liés à la fierté et au courage ; ce n’est donc pas une symphonie à programme, mais plutôt un hymne allégorique évoquant davantage la lutte intérieur d’un homme que l’affrontement concret.

La 5e Symphonie est divisée en trois mouvements assez courts, les variations sont particulièrement bien écrites et l’œuvre est très équilibrée. Les instants de bravoure prennent une dimension magistrale, souvent soutenus par un jeu de cloches tubulaires et de percussions (l’introduction de la seconde partie). Les motifs s’attardent souvent sur une seule et même note, relevant l’aspect martial de l’œuvre, les cuivres aidant. Le compositeur met tout son talent à profit ; dans les rythmes développés dans le premier mouvement, son savoir-faire dans la mise en son des instruments ou son habileté d’écriture dans les modes canoniques du troisième mouvement. La cohérence de l’œuvre est totale ; elle possède ses respirations, ses instants d’énergie et de recueil. La musique semble sourdre des tripes.

La 5e Symphonie n’évoque plus le laboratoire de recherche mais se présente comme un tableau didactique, une pièce affirmée et complète. Un petit joyau dans l’œuvre de Roy HARRIS.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par TARTE :


Olivier MESSIAEN
Visions De L'amen (1943)
Une pièce monumentale




Paul SMITH
Vingt Mille Lieues Sous Les Mers (2008)
De l'anthologie à l'état brut.


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Roy Harris (composition)
- Marin Alsop (direction)
- Bournemouth Symphony Orchestra


1. First Movement
2. Second Movement
3. Third Movement



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod