Recherche avancée       Liste groupes



      
CROSSOVER THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Discharge, Gbh, Bad Brains
 

 Site Officiel (223)

The EXPLOITED - Beat The Bastards (1996)
Par RED ONE le 27 Avril 2013          Consultée 1670 fois

Wattie Buchan, chanteur des EXPLOITED, c'est quand même un drôle de personnage. Si certains n'hésitent pas à le qualifier de "Lemmy Kilmister du punk", tant le bonhomme véhicule de clichés (crête, attitude extrémiste, provocations en tous genres ...), Wattie n'est quand même pas vraiment un saint : souvent accusé de sympathies pour l'extrême droite britannique (et notamment pour Ian Stuart, patron du National Front), Wattie Buchan est également réputé pour son très mauvais caractère et ses fréquents coups de gueule à l'encontre d'autres membres éminents de la scène punk (comme Jello Biafra ou Henry Rollins, par exemple). Mais si l'homme est devenu une véritable légende dans le milieu punk, il n’accédera malheureusement jamais au statut d'icône du rock comme ont pu y parvenir en leur temps Sid Vicious ou Joe Strummer. À tort ou à raison ? Au final, on s'en fout un peu...

Ainsi, au début des années 1990, ça ne marche pas super fort pour The EXPLOITED. Malgré un album très réussi en 1990 (The Massacre), qui voyait The EXPLOITED emprunter avec succès la voie du crossover thrash, genre alors en vogue, le groupe subit le contrecoup du déclin médiatique du rock dans les médias et Wattie Buchan se retrouve alors à faire le roadie pour d'autres formations, dans le simple but de gagner sa vie. Sa femme et son enfant le quitteront cependant en 1993. Wattie change également de look durant cette période : il abandonne sa mythique crête démesurée pour arborer désormais des dreadlocks rouges sur le sommet du crâne.

The EXPLOITED continue de survivre malgré tout, changeant de musiciens aussi souvent que d'autres changent de slip. Et c'est accompagné d'un line-up relativement instable que Wattie Buchan enregistre le successeur de l'album The Massacre, Beat the Bastards, au milieu des années 1990. Willie Buchan, frère de Wattie, qui avait quitté le groupe à la fin des années 1980, réintègre la formation et enregistre la batterie et la basse. La guitare est assurée par un autre membre de la famille Buchan : Jamie. Un certain Jim Gray enregistre par ailleurs quelques parties de basse sur la chanson "Fifteen Years". Mais qu'importe que cet album ne soit pas celui d'un groupe soudé et cohérent ! Car Beat the Bastards est assurément l'un des meilleurs albums d'EXPLOITED...

Beat the Bastards est une vraie révolution dans la discographie des EXPLOITED : nouveau logo modernisé, visuel heavy metal très soigné (mais directement inspiré de celui de Let's Start a War), et bien évidemment, un contenu musical totalement ébouriffant. Si The Massacre annonçait clairement les nouvelles orientations thrash de la bande à Wattie, Beat the Bastards ne les continue pas simplement, il les sublime ! Nouvelle époque, nouvelles façons de produire de la musique extrême, The EXPLOITED a désormais suffisamment d'outils à sa disposition pour pondre un album qui sera sinon son chef-d'œuvre, au moins l'une de ses plus éclatantes réussites. C'est ce qu'est cet album.

Là encore, même constat qu'en 1990 : la production n'a plus rien à voir. Les chansons sont encore plus violentes ("Beat the Bastards" et son refrain fédérateur, "Affected by Them", "They Lie", "Police TV") Aucun morceau n'est à jeter, chaque chanson est une mandale supplémentaire, et Beat the Bastards se révèle être en définitive l'album le plus violent jamais enregistré par les Ecossais. L'ajout d'une double pédale de batterie y contribue par ailleurs très, très fortement.

Vous pensez cet album trop linéaire ? Point du tout ! Car ici survient l'un des atouts majeurs de cet album : son audace impressionnante. The EXPLOITED n'a jamais été réputé pour donner dans la finesse, et ses compositions ne sont pas l'œuvre de techniciens hors pair. C'est un fait. Lorsqu'on écoute le groupe, ce n'est pas la mélodie ni la technicité que l'on recherche, mais assurément l'énergie, la fougue et la vigueur, propice au pogo le plus basique. Mais alors, dans ce cas, comment expliquez ces passages guitaristiques techniques, ces riffs plutôt bien construits, ces solos travaillés, dignes des meilleurs groupes thrash, et chose encore plus étonnante, ces chansons aux lignes de basse groovy et mid-tempo ?! Non, y a pas à dire, Beat the Bastards […]

Cet album enfonce clairement le clou : The EXPLOITED est désormais totalement passé dans la zone d'influence thrash. Malgré des thématiques et une idéologie profondément punk, le nouveau matériel du groupe sonnera désormais définitivement thrash, et le groupe attirera alors davantage d'amateurs venus de la scène metal, au grand désespoir des fans d'origine. Mais il ne faut pas s'y tromper : The EXPLOITED reste un groupe punk. Et l'album suivant saura rassurer ces inquiétudes initiales.

"BEEEEEEEAAAAATTTTT THE BAAAAAASTAAAAAAAADZZZZZ, BEEEAT'EEEEM NAAAOOOOWW" !!!!

Morceaux favoris : TOUS.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


BAD BRAINS
I Against I (1986)
L'un des disques fondateurs du rock fusion




The MISFITS
American Psycho (1997)
Les Misfits... sans Glenn Danzig. Eh oui.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Wattie Buchan (chant)
- Jamie Buchan (guitare)
- Willie Buchan (batterie, basse)
- +
- Jim Gray (basse)


1. Beat The Bastards
2. Affected By Them
3. Don't Blame Me
4. Law For The Rich
5. System Fucked Up
6. They Lie
7. If You're Sad
8. Fightback
9. Massacre Of Innocents
10. Police Tv
11. Sea Of Blood
12. Fifteen Years
13. Serial Killer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod