Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (244)
 Label Bpitch Control (141)

Paul KALKBRENNER - Guten Tag (2012)
Par SASKATCHEWAN le 27 Janvier 2013          Consultée 1005 fois

Paul KALKBRENNER est devenu un symbole, pas de chance pour lui. Le pauvre homme s’est retrouvé catapulté étendard de la techno berlinoise par la grâce de Berlin Calling, alors qu’il n’est absolument pas représentatif de cette scène. Bon, après tout, des malentendus, dans l’histoire de la musique, il y en a des pires. Paul KALKBRENNER reste un DJ attachant qui pratique sa techno autoroutière sans rien demander à personne. Leave Pauley alone !

Icke Wieder, son précédent opus, ne faisait pas dans la finesse, mais avait le mérite de proposer quelques morceaux solides et entraînants, accompagnement idéal aux tâches rébarbatives de la vie quotidienne. Donner un peu de rythme à son repassage hebdomadaire, ce n’est pas sale. Oui mais voilà, Paul a trahi la corbeille à linge ! Son nouvel album Guten Tag, n’est qu’une pâle caricature de ses premiers essais sortis chez BPitch Control au début des années 2000. Le nom de l’album à lui seul veut tout dire. Zeit, Icke Wieder, ça fait trop allemand, c’est bizarre, alors on va mettre un titre que tout le monde va retenir. Ich liebe dich ? Trop Marc Lavoine… Pauli das kleine Krokodil ? Déjà pris… Ein armer Radfahrer ? Ralf Hütter pourrait penser qu’on se moque de lui… Bon, Guten Tag alors ? Bien Guten Tag, très bien même ! Ça fait couleur locale, on voit tout de suite les chapeaux à plumes bavarois, les pintes qui défilent et l’ingénieur de BASF qui présente sa nouvelle découverte en roulant les « r ».

Nul ne s’étonnera donc que la musique de Guten Tag soit aussi clichée que son titre. Paul KALKBRENNER se caricature lui-même et applique sans arrêt la même recette. Les quelques interludes ambient placés ici ou là ne font guère illusion. Chaque morceau comporte les mêmes basses, les mêmes effets, les mêmes constructions rythmiques, les mêmes sonorités éraillées. Le genre d’albums qui donne du grain à moudre à ceux qui accusent la techno d’être monotone.

On peut quand même sauver deux-trois titres dans le marasme ambiant. « Das Stabsvörnen » et « Der Buhold » sont deux singles plutôt remuants, même si on sent bien qu’ils ont été torchés en quatre-cinq coups de logiciel. Les basses roulantes de « Trummerung » apportent une once d’originalité bienvenue dans la mécanique KALKBRENNER. Le reste est juste insipide, faussement rêveur, rythmé comme une parade militaire.

Peut-être qu’un jour, Paul KALKBRENNER redeviendra un bon DJ. A en juger par la qualité du live livré avec la version collector, ce n’est pas demain la vieille. Il y a tellement d’albums intéressant à écouter cette année, que Guten Tag ne vaut même pas la peine qu’on s’y attarde. A défaut d’inspiration, on lui souhaite un joli succès commercial.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


APHEX TWIN
Selected Ambient Works Volume Ii (1994)
Pour un sommeil apaisé

(+ 2 kros-express)



AIR
Moon Safari (1998)
Premiers pas éthérés d'un grand groupe français


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Paul Kalkbrenner (tout)


1. Schnurbi
2. Der Stabsvörnern
3. Kernspalte
4. Spitz-auge
5. Globale Gehung
6. Das Gezabel
7. Vörnern-anwärter
8. Hinrich Zur See
9. Der Buhold
10. Speiseberndchen
11. Fochleise-kassette
12. Trümmerung
13. Datenzwerg
14. Schwer Verbindlich
15. Der Ast-spink
16. Bieres Meuse
17. Das Gezabel De Luxe

- Live Au Festival De Roskilde
1. Plätscher
2. Bengang
3. Moob
4. Gutes Nitzwerk
5. Castanets
6. Sagte Der Bär
7. Absynth
8. Jestrüpp
9. Torted
10. Square 1
11. Altes Kamuffel
12. La Mezcla (paul Kalkbrenner Remix)
13. Aaron



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod