Recherche avancée       Liste groupes



      
DREAM POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2013 Almanac

WIDOWSPEAK - Almanac (2013)
Par WALTERSMOKE le 31 Janvier 2013          Consultée 719 fois

Ecouter n'importe quel album à n'importe quelle heure, c'est comme une victoire de la Corée du Nord au foot : impossible. Certains albums ne peuvent s'écouter que dans des conditions particulières. Pour être plus précis, la révélation de leurs qualités et défauts ne peut se faire, par exemple, que de nuit, dans une ambiance calme et tranquille. Almanac, le dernier album de WIDOWSPEAK, est de ceux-là. En effet, le deuxième opus du groupe de dream pop étasunien, s'il peut s'écouter à n'importe quel moment, se révèle surtout lorsque le soleil décide de s'en aller.

Attention toutefois, il ne faut pas lire qu'Almanac est un album génial. Ses qualités et surtout ses défauts ne ressortent bien que pendant certains moments de la journée. Ce qui paraît évident à l'écoute de l'album, c'est son côté peu original. Pour chaque chanson, il y aura toujours un effet sonore, des accords déjà entendus, en mieux ou en pire, chez d'autres groupes. Les structures musicales sont assez limitées, surtout en pop, certes. Il n'empêche, cette impression de déjà-vu sonne de manière désagréable. Heureusement, WIDOWSPEAK ne peut pas être accusé de plagiat, puisqu'il n'y en a visiblement pas. Par ailleurs, il n'est pas réellement déplaisant, et se targue même de posséder quelques moments assez « glorieux » (« Dyed in the Wool », entre autres).

Parmi les bons points, il convient de noter le chant de la très timide Molly Hamilton. Sa voix se prête admirablement bien aux compositions, bien qu'elle puisse s'avérer, à force d'écoutes, un peu lassante. La production est également assez agréable : la voix est bien mise en avant (logique) et les instruments bénéficient d'un bon traitement. Quant aux chansons en elles-mêmes, certaines sont effectivement marquantes, du moins au départ. J'ai cité plus haut « Dyed in the Wool », dotée d'un petit côté bluesy charmant, mais ce n'est pas la seule. De manière générale, les morceaux les plus rythmés sont de loin les plus réussis. « Devil Knows » est ainsi la chanson la plus réussie, et de loin, d'Almanac.

Ce qui fait pencher la balance du mauvais côté n'est cependant pas négligeable. En plus du côté « déjà vu », il est évident que WIDOWSPEAK n'a pas créé un album né pour durer. Au-delà d'une dizaine d'écoutes, l'ennui se présentera à coup sûr. Ce qui est d'autant plus dommage que le disque n'est pas foncièrement mauvais. Les chansons les plus calmes, les plus folk en quelque sorte, constituent aussi un mauvais point. Le premier mot qui vient à l'esprit est « banal » tellement l'implication semble cette fois effacée. Une remarquable exception vaut toutefois le coup d'oreille, à savoir « Thick as Thieves ». Mais c'est tout.

Almanac se révèle donc être un album assez bancal et déséquilibré. WIDOWSPEAK aurait dû faire non seulement une musique plus originale, mais aussi plus résistante au temps. Le groupe est cependant encore jeune, il ne tient alors qu'à lui de prendre les bonnes décisions pour ne pas tomber et disparaître.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


CHRISTOPHE
Intime (2014)
Une guitare, un piano, une voix... et c'est tout.




David BYRNE & ST.VINCENT
Love This Giant (2012)
A l'image des musiciens : beau et génial !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Molly Hamilton (chant, guitare)
- Robert Earl Jones (guitare)
- Pamela Garabano-coolbaugh (basse)
- Michael Stasiak (batterie)
- Willy Muse (guitare, cloches)


1. Perennials
2. Dyed In The Wool
3. The Dark Age
4. Thick As Thieves
5. Almanac
6. Ballad Of The Golden Hour
7. Devil Knows
8. Sore Eyes
9. Locusts
10. Minnewaska
11. Spirit Is Willing
12. Storm King



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod