Recherche avancée       Liste groupes



      
DUBSTEP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



SKRILLEX - Leaving Ep (2013)
Par MARTIN le 3 Février 2013          Consultée 1503 fois

Pauvre SKRILLEX. Rendre populaire un genre qui, à la base, était un peu underground, et avoir en même temps le respect des critiques et des auditeurs, ça n'est pas une chose évidente. Le jeune Américain, qui a grandement contribué à démocratiser le Dubstep, subit en effet régulièrement les foudres des milieux autorisés. Skrillou envoie généralement une musique certes opportuniste, avec l'insertion de passages Dance bien putassiers qui attirent le chaland (dans un premier temps effrayé par des Wobbles trop francs), mais tout de même, quand il se met à casser la figure au morceau et que ça visse, ça dévisse, que ces fameux Wobbles se mettent à envahir l'espace sonore, oui, osons l'affirmer : c'est efficace. Un son un peu stupide, pas vraiment fin, mais toujours aussi sincère que pas mal de productions Dubstep prétentieuses et niaiseuses. Voilà : Skrill' ne joue pas une musique prétentieuse. Certains le comparent à une sorte de DAVID GUETTA du Dubstep, mais au moins SKRILLEX a-t-il l'air de réellement s'amuser. Quand DAVID GUETTA se mettra à insérer des sonorités Dubstep dans sa soupe, là, on aura bien raison de se gausser.

Et alors que je commençais à me sentir bien aise de ce coming out musical, à clamer un peu partout que Skrilly faisait quand même des trucs (assez) sympas, alors que je goûtais au plaisir de voir râler les gens en soirée quand j'envoyais un petit Bangarang, à les excéder de leur dire qu'ils n'avaient pourtant pas bronché pour le Dubstep si insipide et consensuel du bien nommé Unsestainable de Muse ; alors que je développais une empathie pour ce brave garçon, c'est à ce moment qu'il choisit de nous déféquer ce Leaving EP. Pas sympa.

3 titres, 12 minutes, peu de choses à retenir, beaucoup à oublier. Leaving EP fait un faux départ (*rires*) avec un The Reason assez mollasson qui préfère les petites voix surpitchées aux gros Wobbles, jamais un son plus haut qu'un autre, de la musique de danse sans énergie, du Dubstep sans Dubstep, et ce n'est pas la portée esthétique très limitée de ce titre qui nous fera revenir. S'en suit un Scary Bolly Dub pas si pire, avec même un passage où SKRILLEX décoche un son assez brut de décoffrage et dépouillé, ça balance un peu, c'est simpliste, mais très sympa. La piste retombe sur le thème de Scary Monsters And Nice Sprits et présente donc assez peu d’intérêt pour qui connaît l'originale (qui présente à son tour assez peu d’intérêts me direz-vous, mais c'est un autre débat)

C'est alors qu'arrive ce... Cette chose. Leaving. Selon l'artiste : « Je suppose que c'est une expression de mon ressenti dans cet hôtel, à Mexico, de mes émotions de ces instants, enfin tu comprends... ». Selon n'importe quel auditeur qui écoute un peu de 2 Step : SKRILLEX ne s'est pas enquiquiné et à fait un beau plagiat du son de BURIAL, sauf que n'est pas BURIAL qui veut (et l'on eut apprécié qu'il ne veuille pas). L’Américain dépouille l'Anglais de tout son vocabulaire sonore, qu'il rend grossier, niais et creux. Il tente bien le coup des voix typées RnB haut perchées, sûrement dans l'objectif d'émouvoir l'auditeur, c'est raté : le son de ce Leaving est dégoulinant de mièvrerie et en plus, Skrill' en rajoute une couche avec des similis violons synthétiques d'une nullité somme toute pas banale, à vous flanquer le bourdon. SKRILLEX simule et personne n'est dupe.

Un artiste qui cherche à sortir de ce qu'il sait faire, c'est toujours respectable, mais pour une fois, condamnons cette pratique, et laissons à l'avenir Sonny Moore à ce qu'il sait faire de mieux : du gros Dubstep sans autres prétentions que de faire bouger la foule. Et c'est déjà suffisant.

Note réelle : 2/5 pour les deux premiers titres moins 14 pour le dernier, arrondi à 1/5 de par les lois mathématiques conférées par Forces Parallèles.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par MARTIN :


BURIAL
Truant / Rough Sleeper (2012)
Y'en a marre !




HIGH TONE
Underground Wobble (2007)
Monument !


Marquez et partagez





 
   MARTIN

 
  N/A



- Sonny 'skrillex' Moore


1. The Reason
2. Scary Bolly Dub
3. Leaving



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod