Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Ella Fitzgerald

Georges GERSHWIN - Porgy And Bess (1957)
Par ERWIN le 9 Septembre 2013          Consultée 832 fois

Certaines œuvres sont à la hauteur de la postérité, certaines autres très rares, vont au-delà. Elles sont intouchables, immuables, ne connaissent pas les outrages du temps ou la meilleure qualité du son, le marketing ou le look. « Porgy and Bess » œuvre majeure de Georges GERSHWIN est l’une des pus belles contributions à la musique populaire… Encore que dans le cas de cet opus, on transcende le populaire et la musique classique… Avec une aisance remarquable. De la multitude de versions existantes dans de multiples genres, pas une n’arrive à émuler la puissance de celle à la mosaïque jaune. Toute de simplicité vêtue, elle contient la performance hallucinante de Louis ARMSTRONG et d’Ella FITZGERALD. Aucune critique n’est ici consentie, seuls le recueillement et l’admiration sans cesse renouvelés ont leur place au chevet de cette chronique sacrée. Car GERSHWIN va créer à cette occasion quelques une des plus belles chansons de la création. Je vous laisse juges.

L’ « Overture » reprend les thèmes développés dans la comédie musicale, de manière instrumentale et avec une emphase dramatique de première bourre. Comme un trailer d’aujourd’hui…

« Summertime » démarre alors. Il faudrait réunir les sons les plus gracieux du monde pour qualifier la voix d’Ella FITZGERALD lorsqu’elle débute le chef d’œuvre monumental : le va et vient de la mer, le chant des oiseaux, le vent dans les arbres… Le temps de l’été appartient à la légende du monde… Comment pourrait-il en être autrement ? Ceux qui n’aiment pas sont définitivement perdus pour la cause de la musique… L’étrange dualité des voix si lointaines d’Ella et de Louis renforce encore sa puissance évocatrice. On touche au sublime.

Mais une autre chanson est à ce même niveau d’exception un peu plus loin, il s’agit de la moins connue mais toute aussi extraordinaire « It ain’t necesseraly so ». L’intro du big band de Satchmo va vous laisser sur le cul, une puissance démentielle s’en dégage, et la trompette sonne plus agressive qu’une guitare électrique, c’est moi qui vous le dit ! Puis la contrebasse s’empare du rythme et c’est l’extase. Les épisodes de la bible s’y enchaînent à merveille contés par les voix des deux icônes.

Bon après ça, on est déjà à 10/5. Je ne devrais même pas avoir besoin de vous faire la pub pour la suite… Et pourtant Dieu sait qu’il en reste ! Le romantisme terrible de « Bess you is my woman now », le rythme de « I got plenty of nuttin », le charme triste de “My man is gone now”, l’incroyable diversité du medley ou l’on retiendra “The honey man” ou la perception de la voix céleste d’Ella frappe encore les esprits. La foudre frappe sur « The buzzard song », la foi transparait sur « Doctor jesus », l’espoir renait sur « Lawd I’m on my way ».

Pas une de ces chansons n’est de trop, il n’y a sur cette ode à la pauvreté et à la douleur que des masterpieces. Si vous ne le connaissez pas encore, quelles que soient vos préférences musicales, allez-y les yeux fermés.

Un des plus grands disques de l’histoire, une nécessité, un impératif !

A lire aussi en JAZZ par ERWIN :


Tommy EMMANUEL
It's Never Too Late (2015)
Jamais trop tard pour le plaisir !




Annie LENNOX
Nostalgia (2014)
La super giga classe


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Overture
2. Summertime
3. I Want To Stay Here
4. My Man’s Gone Now
5. I Got Plenty Of Nuttin
6. Buzzard Song
7. Bess, You Is My Woman Now
8. It Ain’t Necesseraly So
9. What You Want Wid Bess
10. A Woman Is A Sometimes Thing
11. Oh Doctor Jesus
12. Medley : Honey Man/ Crab Man
13. Bess, Oh Where’s My Bess ?
14. Oh Lawd I’m On My Way !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod