Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (270)

Hanni EL KHATIB - Head In The Dirt (2013)
Par BAAZBAAZ le 10 Juin 2013          Consultée 1499 fois

Ce disque frappe fort. C’est une petite bombe sale, nerveuse et agressive, une tornade soudaine qui arrache tout sur son passage en à peine plus de 30 minutes. Ici, on ne tourne pas autour du pot, on ne perd pas son temps : dès la première chanson, l’irrésistible « Head in the Dirt », on est giflé d’emblée par une rythmique sèche et solide qui – sous ses faux airs de « Seven Nation Army » des WHITE STRIPES – est instantanément addictive. Un premier hit en puissance, agressif et planant, pour un album qui en contient bien d’autres.

Qui l’eut cru ? HANNI EL KHATIB, espoir de la scène garage californienne, vient de franchir un pallier. Intrigant et enthousiasmant, son premier album en 2011 avait révélé un artiste crâneur et sûr de lui, jouant un blues-rock austère et minimaliste. On y découvrait une musique âpre, presque anti-commerciale. Aujourd’hui l’évolution est frappante : Head in the Dirt est un disque dur et direct, vicieux, mais bourré à craquer de compositions ensorcelantes et solaires qui le rendent bien plus digeste que son prédécesseur.

La production est absolument énorme. Ayant sympathisé avec Dan Auerbach des BLACK KEYS – rencontré en France en novembre 2011 – HANNI EL KHATIB lui a demandé de participer à l’album et de le produire. Le résultat est époustouflant, avec un son compact et précis, coupant comme une lame, qui rappelle immédiatement celui d’El Camino. La batterie est monstrueuse, la basse gronde comme jamais et la guitare, tendue comme une toile rêche, grésille et rugit en permanence. Alors oui, l’influence d’Auerbach peut être jugée envahissante. Mais qui s’en plaindra devant une telle réussite ?

D’autant que cette production rutilante est au service de compositions simples mais redoutables. Le talent d’EL KHATIB flamboie et les brûlots s’enchainent et se bousculent. Les chansons sont plus mélodiques et plus respirables que sur Will The Guns Come Out : « Skinny Little Girl », en apparence si classique, est une merveille de groove terreux avec ses chœurs langoureux et son orgue discret. De même, « Penny » et « Low » sont deux pépites enjouées et mélancoliques dont il faut saisir toutes les nuances et la profondeur d’écriture. Mais l’on s’attardera surtout sur « Can’t Win Em All », rock brûlant au cœur d’un album incandescent.

Parfois, le ton se durcit. C’est le cas avec la cinglante « Family », qui fait presque passer le disque du côté d’un hard rock à la DANKO JONES, ou avec « Sinking in the Sand » dont le punk-rock rappelle THE HIVES. Mais ce ne sont pas ces compositions – assez réussies en soi – qui font l’intérêt d’un album dont les sommets sont plus posés. Et c’est d’ailleurs dans le registre du rock brut de décoffrage qu’EL KHATIB trébuche brièvement avec « Save Me », gâchée par un diddley beat toujours aussi pénible et pataud. Mais quelle chanson dans l’histoire de la musique a-t-elle été réussie avec ce rythme antipathique ?

Bien des critiques injustifiées pourraient être faites à Head in the Dirt. Cet album n’innove pas. C’est une sorte de clone, en moins ambitieux, du garage majestueux des BLACK KEYS, qui n’est lui-même pas franchement révolutionnaire. Mais l’essentiel n’est pas là : ici, il y a de bonnes chansons. Et puisque le rock est mort, puisque se tourner vers le passé est à présent la seule chose décente à faire, on ne saurait reprocher à HANNI EL KHATIB son traditionalisme. Son talent le place au-dessus de cette mauvaise querelle.

A lire aussi en ROCK par BAAZBAAZ :


The MOVE
Message From The Country (1971)
Rock, glam, psyché... Le meilleur album du groupe




The BYRDS
Younger Than Yesterday (1967)
L'envol


Marquez et partagez







 
   BAAZBAAZ

 
  N/A



- Hanni El Khatib (chant, guitare, orgue farfisa, percussions)
- Dan Auerbach (basse, guitare, percussions)
- Patrick Keeler (batterie, percussions)
- Bobby Emmett (orgue hammond, piano, synthétiseur)


1. Head In The Dirt
2. Family
3. Skinny Little Girl
4. Penny
5. Nobody Move
6. Can't Win 'em All
7. Pay No Mind
8. Save Me
9. Low
10. Sinking In The Sand
11. House On Fire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod