Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LOW - The Invisible Way (2013)
Par SUNTORY TIME le 21 Juillet 2013          Consultée 862 fois

LOW fait partie de ces groupes discrets, inconnus du grand public, mais qui continuent leur bout de chemin depuis déjà de longues années, sans se soucier de leur place dans les charts, et avec la fierté particulière de n’être une référence que pour de fins mélomanes, toujours à la recherche de formations musicales sortant des sentiers battus, loin des grands médias.

De cette discrétion relative, LOW a acquis une grande réputation dans les milieux alternatifs américains. Il faut quand même préciser que ce groupe formé par le couple à la scène et à la ville Alan Sparhawk et Mimi Parker fête ses 20 ans en cette année 2013. Ce n’est pas rien.
En sortant The Invisble Way, LOW n’a plus rien à prouver ; il n’y a qu’à écouter.

Loin des expérimentations mêlant Lo-fi, garage rock, voire post-rock, des débuts du groupe, The Invisible Way est un disque purement folk. Les compositions sont intelligentes, élégantes, émouvantes, et particulièrement bien produites. C’est un travail d’orfèvre auquel les voix de Sparhawk et Parker s’additionnent à merveille. On se retrouve avec un album paisible, tendre, mais jamais mièvre. C’est toute l’intelligence de LOW. La guitare et la rythmique donnent même l’impression que certaines de ces chansons ont été écrites par ou pour NEIL YOUNG, tant on s’imagine que le vieux Loner pourrait interpréter des petits bijoux comme « Plastic Cup », le sublime « Amethyst », ou encore l’étonnant « On My Own » qui présente la seule décharge électrique du disque. Et quelle décharge ! Si on ne pense pas au rock gras et saturé de NEIL YOUNG dans le final de ce titre, c’est à n’y rien comprendre. Sans compter que les chœurs font furieusement penser à ceux du CRAZY HORSE…

Avec The Invisible Way, LOW nous propose un disque idéal pour les moments de détente, avec ce qu’il faut de ballades folk paisibles, de morceaux plus pop et enjoués comme « So Blue » ou « Just Make It Stop » où le piano de Steve Garrington fait des merveilles, et des titres plus étirés et planants comme « Amethyst » et le plus surprenant « On My Own ».

Je ne vois pas trop quoi rajouter. The Invisible Way est un très beau disque, tout en finesse et en élégance, apaisant et beaucoup moins sombre que la discographie antérieure du groupe. LOW, malgré ses 20 ans d’âge, parait être encore d’une jeunesse et d’un enthousiasme rafraîchissants. Un album que je conseille pour les belles après-midis d’été.

Note: Entre 3,5 et 4


P.S :
La première version vinyle de l’album proposait un CD d’un EP bonus appelé The Visible End, et contenant des démos ou versions alternatives de The Invisible Way.

A lire aussi en FOLK par SUNTORY TIME :


Neil YOUNG
Le Noise (2010)
Neil is Still Young !!!

(+ 1 kro-express)



SOAP & SKIN
Narrow (2012)
De l'infinie beauté du désespoir...


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Alan Sparhawk (chant, guitares)
- Mimi Parker (chant, batterie)
- Steve Garrington (basse, claviers)


1. Plastic Cup
2. Amethyst
3. So Blue
4. Holy Ghost
5. Waiting
6. Clarence White
7. Four Score
8. Just Make It Stop
9. Mother
10. On My Own
11. To Our Knees

- limited Edition Bonus Ep – The Visible End
1. So Blue (so Young)
2. Clarence White (demo)
3. Holy Ghost (demo)
4. Clarence What ?



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod