Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


UNDER A BANNER - The Ragged Rhythm Of Rain (2013)
Par GEGERS le 17 Août 2013          Consultée 934 fois

Il est assez grisant de trouver un album génial dès sa première écoute, d'autant plus lorsqu'il est l'oeuvre d'un jeune groupe débutant. Grisant, mais inquiétant. Comment être sûr de ne pas s'être laissé abuser par quelque mystérieux atour ? Comment savoir si l'album est vraiment formidable, ou bien s'il est l'oeuvre d'un groupe-prestidigitateur, capable de faire passer des vessies pour des lanternes ?

Alors on écoute, on re-écoute l'opus en question, on se renseigne sur ses auteurs, on le met à l'épreuve de la vie quotidienne (voiture / vaisselle / au casque / au réveil) et l'on en tire les conclusions qui s'imposent. Dans le cas qui nous intéresse, le premier album des Britanniques d'UNDER A BANNER a passé avec brio l'épreuve du crash test FP. Constitué d'un folk rock théâtral et bariolé, The Ragged Rhythm of Rain est le genre d'album vers lequel on revient, inlassablement, désireux d'en saisir les moindres détails et subtilités. Une preuve indéniable de grande réussite.

Avec sa pochette semi-abstraite, l'album surprend pourtant de prime abord, par sa volonté revendiquée de se faire hétéroclite et bariolé. "Steam", avec ses bruitages de machines et son riff lancinant, sorte de proto-punk baroque, suivi de près par "When we used to dance", dont les sonorités électriques et le violon sautillant rappellent fortement un groupe tel que Bluehorses, ne sont ainsi malgré leurs nombreuses qualités intrinsèques pas du tout représentatifs d'un album qui favorise le reste du temps la mélodie et les sonorités acoustique. Reste que les UNDER A BANNER sont des conteurs-nés, et nous parlent du retour au pays des anciens soldats, de la campagne anglaise et même du football avec une passion délectable. La voix envoûtante d'Adam Broadhurst confère au groupe une personnalité inédite et remarquable. "Inseparable", avec sa guitare acoustique et son violon délicats, vient poursuivre la série des morceaux notables, tout comme "Some stories" et son refrain incroyable de justesse de ton et de passion.

A partir de "The Scream", on commence à comprendre la logique d'un groupe désireux de triturer le folk-rock pour l'adapter à sa sauce, mais l'on reste ébahi par la qualité de ce morceau ainsi que de ses successeurs, "Summer skies" et la délicate autant qu'inquiétante ballade "Back to the sea". La force d'UNDER A BANNER réside dans sa capacité à jouer constamment sur deux tableaux, à conférer plusieurs dimensions à ses morceaux qui, directs de prime abord, se révèlent constitués de plusieurs couches émotionnelles et thématiques qui se révèlent au fur et à mesure des écoutes.

Avec son premier essai, voici un jeune groupe britannique qui n'a pas froid aux yeux et propose un album ambitieux et qui se révèle être à la hauteur de ses ambitions. Un folk-rock complexe, souvent sombre, empreint d'une grande théâtralité et d'une touche de modernité, qui font d'UNDER A BANNER un groupe à suivre.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Séan MCCANN
Son Of A Sailor (2011)
Et vogue l'âme humaine...




Marie-annick LéPINE
Au Bout Du Rang (2007)
La violoniste des cowboys fringants prend l'air...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Adam J Broadhurst (chant, guitare, claviers)
- Jonathan Millington (batterie, cajon, percussions)


1. Steam
2. When We Used To Dance
3. Inseparable
4. Some Stories
5. The Scream
6. Summer Skies
7. First Light
8. This Is England Now
9. Highclear
10. Sunburst
11. Back To The Sea



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod