Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK / POP / PSYCHé  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2013 Junip

JUNIP - Junip (2013)
Par SUNTORY TIME le 9 Septembre 2013          Consultée 1509 fois

Dans le monde des groupes de Folk Rock a tendance Psyché, courant très à la mode de nos jours, JUNIP peut aisément être considéré comme un des fer de lance du genre. D'une part par son grand âge (le groupe est né à la toute fin des années 90), et par la réputation de sa tête pensante, José GONZALES, qui a obtenu un grand succès avec ses deux albums solo.

Malgré ses 14 ans d'existence et sa popularité, JUNIP ne sort ici que son deuxième album. C'est dire la teneur de l'événement. D'autant plus que le premier album du trio suédois, l'envoûtant Fields, était lui-même une grande réussite.

Ce qui fait la force de JUNIP, c'est cette capacité à mélanger les styles, tout en gardant une âme propre et bien définie, autour du chant nasillard mais rassurant de José GONZALES. On y passe du folk originel a une pop lumineuse, des ambiances psychédéliques planantes, et des touches de world music éparpillées sur les dix titres de l'opus comme ces petites garnitures que l'on met sur les festins pour les rendre encore plus appétissants.

Les deux singles "Line of Fire" et "You Life Your Call" avaient déjà frappé fort. Si la première chanson sonnait familièrement, à la manière de Fields, avec ses claviers fleurant bon le psychédélisme des 60's, la deuxième surprenait l'auditeur par ses beats électros qui, loin de dénaturer la musique, lui donnent une saveur nouvelle. Le clip, en forme de diptyque, nous plongeait dans un univers étrange, presque glauque, pour une musique qui ne l'est pas, rendant le contraste encore plus surprenant.

L'ensemble de l'album est transcendant, il possède quelque chose d'agréable et d'apaisant. C'est le genre de disque qui s'écoute avec un réel plaisir. Le Plaisir dans ce qu'il a de plus noble musicalement parlant. Ni un défouloir, ni un disque de fond. C'est le plaisir qui nous emporte du début à la fin. Même le ton un poil plus grave de "Line of Fire", "Beginnings" ou l'excellent "So Clear" n'apporte aucune énergie sombre. Tout est lumineux, comme le décrit si bien cet autre sommet qu'est "Walking Lightly", avec ses solos de claviers aux sonorités extrême orientales, où l'on s'imagine marcher la tête vide de toutes pensées négatives, libre et léger. Exotisme toujours sur "Baton" qui fleure bon la musique brésilienne, boucle de basse et sifflement en prime, comme chantée au coin du feu. Ou encore musique africaine, par la présence de percussions sur certains titres ; les influences sont nombreuses et parfaitement intégrées.

Junip est un album apaisant et finement travaillé. Oui. Ce qui n'empêche pas la musique d'être rugueuse, comme enregistrée dans des conditions précaire, lo-fi. Cela s'entend surtout sur la décharge électrique "Villain", qui résume en deux toutes petites minutes l'énergie rock dont le groupe JUNIP peut faire preuve. Cette guitare au son gras et cette batterie féroce et crade ne sont pas sans rappeler le son de Neil YOUNG et son CRAZY HORSE. Les claviers aussi ont quelques chose de âpre, d'amer, en particulier sur "So Clear". La musique de JUNIP est à la fois délicate et "garage". Savoir mêler les deux n'est pas donné à n'importe quel groupe.

Et puis, il y a la guitare de José GONZALES, toujours d'une finesse et d'une technicité magistrale, sans être d'une virtuosité particulière. Son chant nous emmène loin, comme une ballade autour du monde, dont il nous reste à imaginer les paysages qui pourraient illustrer cette pochette sombre ou seul le nouveau logo du groupe apparaît. Le voyage continue jusque "After All is Said and Done", vaporeux au possible, avec la voix de GONZALES qui s'éloigne petit à petit, en échos. Nous restons seuls, à continuer le voyage par nous même, légers comme si le vent pouvait nous porter.

Cet album sans titre est en tout point une réussite, même s'il lui manque un je ne sais quoi pour le rendre parfait. Il est clair cependant que l'étape fatidique du deuxième album est franchie avec tout les honneurs, se hissant à hauteur égal de Fields, si ce n'est un poil plus haut... Un album aux influences très variées mais formant un tout homogène. Rien à jeter, nous ne sommes pas passé loin d'un petit chef d'oeuvre. En tout cas, Junip est une des meilleurs sorties de 2013, cela semble indéniable. D'autant plus importante que les sorties de JUNIP sont rares.

Note réelle: entre 4 et 4,5.

A lire aussi en FOLK par SUNTORY TIME :


Peter BRODERICK
These Walls Of Mine (2012)
Le petit prodige de l'Oregon est (déjà) de retour!




Agnes OBEL
Philarmonics (2010)
Rencontre avec une belle jeune femme...


Marquez et partagez







 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- José Gonzales (chant, guitares)
- Elias Araya (batterie)
- Tobias Winterkorn (claviers, synthés)


1. Line Of Fire
2. Suddenly
3. So Clear
4. Your Life Your Call
5. Villain
6. Walking Lightly
7. Head First
8. Baton
9. Beginnings
10. After All Is Said And Done



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod