Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY/BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Roy ROGERS - Blues On The Range (1989)
Par TEEMO le 11 Octobre 2013          Consultée 611 fois

1981, Redding, Californie.

Le soleil brûlant est étouffant. Pas un nuage en vue. Au loin, des rapaces tournoient à l’affût des rares proies osant s’aventurer sur les terres arides du désert sans fin. Ici et là, tourbillonnent inlassablement quelques virevoltants. On aperçoit parfois quelques ossements d’animaux abattus par la fatigue ou par des prédateurs affamés. De rares oasis ornent ce paysage de mort constellé de plantes succulentes. De majestueux sommets dominent la brousse de toute leur hauteur. Le soleil, astre impérial et éternel, surplombe l’étendue silencieuse, imposant son éclat doré. Une unique route de goudron bouillonnant divise ce désert et s’efface dans l’horizon lointain. Soudain, une légère brise s’échappe portant un son quasi-inaudible. En se rapprochant on distingue nettement le son mielleux et métallique d’une guitare. Puis, peu à peu, la musique se précise. Une voix se dégage, brisant définitivement la monotonie qui régnait jusqu’alors.

Roy Rogers. Non, il ne s’agit pas du fameux « Roi des Cowboys » mais bien d’un virtuose de la slide guitare. « Qu’est-ce que la slide guitare ? » me direz-vous. Et bien Il s’agit d’une technique guitaristique qui consiste à jouer avec ce que l’on appelle un bottleneck, tube de verre ou de métal creux qui s’enfile au doigt pour apporter un son très particulier. Regardez le chef-d’œuvre Paris-Texas, un film signé Wim Wenders dont la BO écrite par Ry Cooder a largement participé à populariser ce style. Anciennement membre du John Lee Hooker Coast to Coast Band, Roy Rogers sort son premier album solo au milieu des années 80. Il rend hommage à maintes reprises à Robert Johnson, maître du Delta blues, et assurément son influence majeure. En 1989, il sort « Blues On The Range », 3eme album sous le label Blind Pig Records. Voyons ce qu’il en est.

Tout d’abord, « Blues On the Range » est un album équilibré et varié. Chose certaine : le blues est le support, l’arête centrale de l’œuvre. « Ramblin’ Blues », « She’s Cold As Ice » officient dans la lignée du pur blues. Mais, dès le second titre, on remarque que le style diffère et s’apparente plutôt à de la country. « You Better Run » évolue aussi dans le même registre. C’est rythmé, entraînant, dansant, bref, ça a la pêche. Sur dix titres, deux sont instrumentaux, « Blues On The Range » et « Spanish Blues ». L’intérêt de ces deux morceaux est qu’ils nous plongent dans une atmosphère qui éveille l’imagination, comme pour marquer des pauses entre les titres « vocaux ». Simples, mais ayant un grand pouvoir immersif. « Hellhound On My Trail » est un retour à la source (Robert Johnson). Une guitare acoustique, un bottleneck, une voix, rien de plus. La mélancolie, inhérente au blues, y est magistrale et spontanée. Venons-en au titre phare de l’album. Composé par Muddy Waters et devenu un standard du blues, « Baby Please Don’t Go » est ici repris façon rock avec une bonne dose de virtuosité. L’intro à elle seule démontre les possibilités du guitariste ainsi que sa maîtrise technique. Cette maîtrise est démontrée à de nombreuses reprises car chaque morceau contient son lot de solos et d’improvisations. Retenons également les lignes de basse (parfois slapées) qui, par leur groove, apportent du punch et de l’énergie.

Vous l’aurez compris « Blues On The Range » est un savant mélange de styles. Il nous plonge dans le vaste univers de la musique américaine. Dès la première écoute, des images nous viennent en tête, celles des vastes étendues du grand ouest américain, des déserts infinis et imperturbables.

Morceaux préférés : “Baby Please Don’t Go”, “Blues On The Range”

note réelle : 4.5/5

A lire aussi en COUNTRY :


UNCLE EARL
Waterloo, Tennessee (2007)
Super mélange de new grass et d'old time




Johnny CASH
Orange Blossom Special (1964)
L'album qui synthétise au mieux l'art de J. Cash


Marquez et partagez





 
   TEEMO

 
  N/A



- Roy Rogers (voix, guitare slide)
- Ed Michaels (batterie)
- Scott Mathews (batterie, percussions)
- Steve Evans (basse)
- Mark Naftalin (piano, accordéon)


1. Black Cat Bone
2. Crawfish City
3. Blues On The Range
4. Baby, Please Don't Go
5. You Better Run
6. Spanish Blues
7. She's Cold As Ice
8. Dreamin' At The Juke
9. Hellhound On My Trail
10. Ramblin' Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod