Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Kraftwerk

Karl BARTOS - Off The Record (2013)
Par WALTERSMOKE le 28 Octobre 2013          Consultée 1127 fois

Une forêt sans nom, automne 2013. Après m'être levé, avoir pris ma douche puis mon petit déjeuner, je prends mon Hoover board et me dirige vers les locaux de Forces Parallèles. Arrivé au château qui surplombe la forêt, je m'y faufile et marche alors dans les couloirs pour rejoindre mon bureau. Au passage, je croise Arp2600 et Marco Stivell, qui oeuvrent à créer une symphonie prog, tandis que Red One effectue son prosélytisme sabbatien auprès d'autres chroniqueurs, sous le regard furieux d'Erwin et celui interrogateur de MoonDreamer. La routine, en somme. Une fois installé dans mon bureau, je décide de me faire une journée Robert Fripp. Allons donc, où est mon exemplaire de Exposure ? Pff, dans la pile de cédés que j'ai pas rangé. Je ne suis vraiment pas ordonné. Fouillons un peu...ah, je l'ai ! Ah, elle commence bien, cette jour...

Ah ben nan.
Merde.
Je me suis trompé, j'ai pris Off The Record de Karl BARTOS.

Du coup, je me trouve là, planté entre mon ordinateur et ma chaîne stéréo, avec un CD dont j'ai complètement oublié l'existence. C'est bizarre pourtant. Karl BARTOS est loin, mais alors loin d'être le premier inconnu venu. Non, le bonhomme a tout simplement fait partie de Kraftwerk. A partir de là, tout est dit, et quiconque ose demander une biographie expresse devrait plutôt aller écouter tout Kraftwerk entre 1974 et 1981 pour comprendre. Allez, le troisième homme du combo de Düsseldorf est capable de faire de grandes choses. Pardonne-moi, ô mon génial Robert, mais d'un autre côté, tu n'es pas le seul à avoir fait de grandes choses.

*ellipse de 40 minutes*

Ah...euh...ah...d'accord...En fait, je me souviens. Je me souviens l'avoir écouté après l'avoir acquis il y a quelques semaines. Je l'avais trouvé furieusement naze, avant de l'abandonner et de totalement l'oublier. A sa réécoute*, je comprends parfaitement pourquoi. Off the Record est un album vraiment mauvais de chez mauvais, un gouffre de médiocrité non infini et absolu, mais assez profond pour laisser sceptique. En vérité, BARTOS a semble-t-il voulu rendre hommage à son ancien groupe. Tout, en effet, respire Kraftwerk ici, et ce depuis la pochette, la différence majeure étant une musique plus « chaude » et moderne qu'à l'époque de Computer World, par exemple. D'ailleurs, une petite recherche montre qu'en réalité, les compositions datent de plusieurs époques, allant jusqu'à l'époque de l'enregistrement de Computer World. En résumé, BARTOS rénove une partie de ses vieilles chansons qu'il a écrites tout seul dans son coin. Pourquoi pas, après tout, mais j'ai presque envie de dire qu'elles auraient pu rester dans leur coin. Honnêtement, après un "Atomium" horrible et violentant nos oreilles, BARTOS fait du mauvais Kraftwerk. Pire, il semble même taper dans le pastiche, voire la parodie. Ainsi, "Rhythmus" sonne comme un "Numbers" du pauvre, tandis que la rythmique de "Hausmusik" rappellera forcément Autobahn ou Trans Europe Express, au choix.

Non, vraiment, Off the Record est un album dont la présence dans n'importe quelle discothèque est tout à fait optionnelle. Après, il ne faut pas exagérer, ce n'est pas non plus un carnage, et il reste tout à fait écoutable. Avec un peu d'indulgence, certains morceaux comme "Instant Bayreuth" ou "International Velvet" sont acceptables. Sur ce, je vais me jeter sur The Man Machine, pour être sûr d'écouter de la grande musique.

*: soyons d'accord pour éviter tout malentendu, j'ai écouté cet album plus de deux fois, hein.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 12 (2012)
Picasso se promène




Klaus SCHULZE
Royal Festival Hall Vol. 2 (1992)
KS chez les rosbeefs, acte II


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Atomium
2. Nachtfahrt
3. International Velvet
4. Without A Trace Of Emotion
5. The Binary Code
6. Musica Ex Machina
7. The Tuning Of The World
8. Instant Bayreuth
9. Vox Humana
10. Rhythmus
11. Silence
12. Hausmusik



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod