Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CATS ON TREES - Cats On Trees (2013)
Par MOONDREAMER le 24 Juin 2014          Consultée 1046 fois

Si je vous parle d’un duo français dans un registre pop, de voix féminine en anglais, il y a des chances que cela vous évoque Lilly Wood & The Prick, Cocoon, OHO ou The Dø. Eh bien, cet archétype hexagonal a un nouveau représentant au fort potentiel à ajouter à sa liste : Cats On Trees. Nina Goern, au piano et au chant, et Yohan Hennequin, à la batterie et aux choeurs, se sont rencontrés en 2007 à Toulouse, et comme dans toutes les histoires de ce genre, l’alchimie musicale s’est immédiatement produite et les deux jeunes artistes ont décidé de fonder un groupe. Cantonnés d’abord à un succès d’estime sur internet, la victoire du duo au Printemps de Bourges en 2010 leur permet d’accroitre leur base de fidèles et d’enfin pouvoir produire leur première oeuvre studio.

Cet album, sobrement intitulé Cats On Trees, a été propulsé sur les devants de la scène française grâce au passage en radio de son premier single, « Sirens Call », un morceau qui mérite amplement cette exposition. Rares sont les occasions où, entendant pour la première fois un morceau, on a l’occasion d’être frappé par l’immédiateté de la mélodie, par la qualité d’une composition efficace mais élégante, par une voix éloquente sans jamais être poussive et par le placement irréprochable des arrangements musicaux. Sans préjugés positifs ou négatifs sur le groupe, la conclusion s’impose comme une évidence : voilà tout ce qu’il faut pour réussir un morceau de pop.

En achetant aveuglément l’album et juste avant d’entamer sa première écoute, l’angoisse me saisit à l’idée de l’éventualité, vécue de trop nombreuses fois, d’un album de remplissage n’atteignant jamais l’instant de grâce du morceau, déjà bien trop écouté. Et, au moment où l’on n’y croyait plus, le miracle se produit à nouveau : Cats On Trees nous offre un album plaisant de long en large, varié mais cohérent, entraînant et rafraîchissant.

Celui-ci commence par un véritable coup de coeur, l’irréprochable « Burn » : un morceau particulièrement prenant au refrain imparable dans lequel voix, claviers et guitare se mêlent harmonieusement pour créer l’air le plus addictif de l’album. Citons également le contraste entre les refrains aériens de « Tiki Boy » et ses couplets au piano nerveux, la sincère tristesse qui émane de « You Win », la gaminerie assumée de « Too Much » ou encore la langueur mélancolique du morceau conclusif, « Flowers ».

Alors certes, le duo n’a rien inventé, marchant dans les sentiers mille fois battus de la pop britannique et empruntant ça et là dans le registre folk, mais ça ne rend que plus remarquable la prouesse d’avoir réussi à faire émerger une telle sensation de fraicheur d’un genre aux poncifs déjà bien éculés.

Entre la voix de Nina, qui atteint l’équilibre délicat entre force et fragilité, la profondeur apportée les cordes frottées, les subtiles touche d’électro et ces mélodies entêtantes, je suis véritablement conquis. Faute de recul suffisant, et parce que la structure des morceaux reste somme toute assez simpliste, je ne franchirai pas la barrière du 5/5 et je ne crierai pas (encore) au chef d’oeuvre. Mais cela ne m’empêchera pas d’apprécier sans scrupule ce florilège de douceurs à la fois légères et raffinées, en espérant que la suite sera du même calibre !

Note réelle : 4.5/5

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


MARINA AND THE DIAMONDS
Electra Heart (2012)
Un enrobage sucré masquant l’amertume du message




SIA
1000 Forms Of Fear (2014)
La pop star qui ne voulait pas en être une


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Nina Goern (chant, piano, clavier)
- Yohan Hennequin (chant, batterie)
- Jean-christophe Urbain (clavier, guitare acoustique)
- Pierre Rougean (guitare acoustique, basse, percussions, claviers c)
- Gilles Davancens (basse)
- Albin De La Simone (helmut)
- Arnaud Thorette (violon)
- Amanda Favier (violon)
- Hugues Borsarello (violon)
- Maud El Khoury (violon)
- Sulliman Altmayer (violon)
- Caroline Glory (violoncelle)
- Gauthier Herrmann (violoncelle)
- Julien Decoin (violoncelle)
- Marie Salvat (violoncelle)
- Cécile Brossard (alto)
- François Martigne (alto)
- Mathieu Herzog (alto)


1. Burn
2. Sirens Call
3. Jimmy
4. Full Colours
5. Tikiboy
6. Who You Are
7. You Win
8. Too Much
9. Walking On The Line
10. Wichita
11. Flowers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod