Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1973 Lord Krishna Von Goloka
 

- Membre : Klaus Schulze , Ash Ra Tempel, Wallenstein, Richard Wahnfried , Tangerine Dream, Walter Wegmüller
- Style + Membre : The Cosmic Jokers

Sergius GOLOWIN - Lord Krishna Von Goloka (1973)
Par WALTERSMOKE le 16 Novembre 2014          Consultée 1555 fois

La musique cosmique, tout le monde doit la découvrir, tout le monde doit l'aimer, tout le monde doit la jouer ! C'est en tout cas ce que déclare à qui veut l'entendre Rolf-Ulrich Kaiser, producteur des plus importants dans l'histoire du krautrock, mais aussi victime d'un gros pétage de boulons. Tout est bon pour propager ses idées fumeuses, quitte à faire du grand n'importe quoi avec les groupes qui ont signé chez lui (The Cosmic Jokers), et aussi signer n'importe qui. C'est ainsi qu'un certain Sergius GOLOWIN, Suisse de son état, eut l'inestimable honneur de sortir l'unique album de sa carrière sur le label Kosmische Kurriere.

Sergius GOLOWIN, késaco ? Né en 1930 et mort en 2006, il est principalement connu comme un littéraire au long parcours, tantôt archiviste, tantôt écrivain (il a notamment étudié dans le mysticisme). GOLOWIN a également mené une carrière politique dans les années 70, placées sous le signe de la défense de la jeunesse et de l'écologie. Quel rapport avec notre space rock sous acides ? Timothy Leary, THE légende du LSD. Ce dernier était en exil en Suisse afin d'échapper à la justice des États-Unis, et a croisé Golowin, qu'il a très vite influencé, tout comme l'ami Kaiser. C'est ainsi que Sergius GOLOWIN, grâce au papier buvard, commença à voir le monde sous un nouvel angle. Et comme le monde est petit, il est entré en contact avec Rolf-Ulrich Kaiser, qui l'a convaincu de sortir un album de musique. Après tout, un homme aussi érudit sur bien des mystères comme GOLOWIN ne peut pas être ignoré, n'est-ce pas ?

C'est ainsi qu'à la fin de l'année 1972, Sergius GOLOWIN se retrouve en studio pour enregistrer Lord Krishna von Goloka. Mais il n'est pas seul, puisque des musiciens vont lui prêter main forte. C'est ainsi qu'on retrouve Jürgen Dollase et Jerry Berkers de Wallenstein, Klaus Schulze et le duo Witthüser & Westrupp, ainsi qu'un certain Jörg Mierke. Que du beau monde, donc, pour un disque qui a tôt fait de susciter des craintes dès qu'on sait de quoi on cause.

Sorti en 1973, que nous réserve Sergius avec son album ? De la Kosmische Musik qui défonce à mort ? À son écoute, c'est surtout un krautrock plutôt planant, en effet, mais pas trop, qui attend l'auditeur. Tous les musiciens parviennent à coopérer pour aboutir sur une musique réussie, et qui ne manquerait pas de percer, de toucher les oreilles... si ces dernières ne devaient pas supporter l'infâme voix de GOLOWIN ! Ha, mais c'est insupportable, lorsque ce dernier prend le micro ! Alors oui, parler de manière délirante sur une musique cosmique, c'est sûr que ça fait joli, ça peut installer une ambiance, etc... Et à guise d'exemple parlant, je ne saurais que conseiller la face B de Join Inn, où Rosi Müller rend ce morceau définitivement planant. Mais sur Lord Krishna von Goloka, c'est raté : GOLOWIN récite un texte de manière complètement pas sexy, et emmerde au point de nous faire dire « Ta gueule, on veut écouter la musique ». Aussi, je ne sais pas si c'est fait exprès, mais l'écoute des trois morceaux donne vraiment l'impression que sa voix a été rajoutée à l'arrache au dernier moment. C'est malin.

Quand on est propriétaire d'un label, il faut savoir faire preuve de discernement, et ne pas signer n'importe qui sous le simple prétexte que ses idées sont intéressantes (et encore, ça se discute pour GOLOWIN). Rolf-Ulrich Kaiser n'a visiblement plus compris ce point, d'où l'existence de ce disque. C'est d'autant plus triste que la musique des pointures réquisitionnées est vraiment sympa, rappelant les meilleurs moments des Cosmic Jokers et même d'Ash Ra Tempel.

En un mot : du gâchis.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


WALL OF DEATH
Main Obsession (2012)
Un morceau de granit psychédélique (et français !)




The FLAMING LIPS
The Flaming Lips & Heady Fwends (2012)
Testé et approuvé !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Sergius Golowin (bla bla bla)
- Jerry Berkers (basse, guitares, percussions)
- Jürgen Dollase (claviers, percussions, guitare)
- Jörg Mierke (guitare, claviers, vents, percussions)
- Klaus Schulze (batterie, claviers)
- Walter Westrupp (guitare,flute, psalter, tabla, percussions)
- Bernd Witthüser (guitare)


1. Der Reigen
2. Die Weiße Alm
3. Die Hoch Zeit



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod